Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2009

Prénom : Gwennaëlle / Profession : kinésithérapeute spécialisée en neuropédiatrie

Mon quotidien tourne autour des enfants handicapés .
 
C'est un choix de vie avec à la base une rencontre lorsque j'étais étudiante avec un petit David atteint de polyomyélite ;
Rien n'arrive par hasard; de cette longue amitié avec ce petit bonhomme extraordinaire s'en ait suivi une orientation professionnelle et ....toute une série de merveilleuses rencontres .
 
Chaque enfant est unique et me touche , il est un enfant avec ses capacités , ses talents , ses qualités , son caractère , sa sensibilité .
Ma réeducation tend vers un compromis entre ce qui est possible, ce qui est souhaitable et ce qui est faisable, chaque paramètre pouvant varier à tout moment .
J'essaye après un bilan complet de définir des objectifs de rééducation et des priorités qui peuvent elles aussi varier .
Ensuite trouver les outils pour y parvenir, c 'est un véritable jeu de créativité dans des situations d'apprentissage .
 
Le jeu, la variété, les échanges, le dialogue, le rire, l 'affection sont toujours présents .
 
Les liens sont là très très forts avec ses petits loups !!
Pas toujours facile de trouver sa place en temps que professionnel et non parent ou ami avec ses petits patients tant ils nous donnent .
Je ne parlerais pas technique, mais plutot combien je me sens chanceuse et heureuse d'aller les retrouver, combien chaque jour est riche et combien j'ai appris à leur contact .
Appris à regarder, à observer, à déceler le plus petit de leur signe .
Appris la patience, l'émerveillement devant leur courage, leur générosité et surtout leur force de vie .
Appris à les accompagner dans les moments plus difficiles lorsque le corps et l'esprit souffre .
La liste est longue .
 
Je ne retiendrai qu'une chose, ils nous donnent énormément et je me sens très privilégiée de les rencontrer, de les découvrir, de faire un petit bout de chemin avec eux .
 
Chacun d'entre eux laisse une marque dans nos coeurs qui nous rend meilleurs .

Gwennaëlle

25/11/2008

Prénom : Gwladys / Profession : Educatrice Spécialisée

Ecrire sur mon métier....waouh !!

1582973341.JPG


Mais c'est quoi mon métier? Educatrice spécialisée, ouiai ...mais spécialisée en quoi???
C'est souvent ce que les gens me demandent alors j'aime leur répondre "spécialisée en rien!!"

683593673.jpg


Mon métier c'est un peu celui d'un chercheur d'or, qui désirait montrer au monde entier les richesses enfouies au coeur de la terre....sauf que moi, je n'ai pas de pelle, ni de pioche et encore moins de marteau piqueur pour aider les personnes que j'accompagne à dévoiler leurs richesses...
Mon outil à moi c'est la "vie quoi'" comme on dit, le partage de tous les moments de la vie...et là, je peux vous assurer que je suis riche !!!!
Un lever sans colère, un geste pour aider à l'habillage, une main souple et détendue pour tenir le pinceau durant l'activité, un repas sans cris et des regards même furtifs échangés, une écoute attentive pendant la lecture d'un conte, un corps relaxé lors du bain du soir, un visage lumineux au coucher...voilà ce qu'est le quotidien...mon meilleur outil.
Alors bien sur les journées se suivent et ne se ressemblent pas : il y a de l'incompréhension, de l'angoisse, des inquiétudes, des "comment faire ?, des "je ne comprends pas ", mais il y a aussi (et surtout!) des éclats de rire, de la joie partagée, de la bonne humeur, même des bêtises !!!

1384029353.jpg


Il y a des jours où les bras se baissent parce que rien n'est évident ; parce que la communication est souvent difficile ou troublée; parce qu'il faut de la patience, de l'attention, de l'écoute mutuelle; parce qu'il faut aussi savoir passer le relai ; parce que nous devons être cohérents et tous travailler dans le même sens en commençant par s'appuyer sur ceux qui connaissent le jeune au mieux, c'est à dire sa famille ; parce qu'il faut prendre le temps de s'apprivoiser, de se connaitre afin de pouvoir se rendre compte de toutes les petites et grandes victoires!!!!
Mon métier c'est de faire des rencontres, et parce que chacun est différent, chaque rencontre me touche, m'enrichit et me rend plus forte. Ma vie n'est plus la même depuis que j'ai commencé ma formation; les personnes que j'ai accompagnées m'ont ouvert les yeux sur l'essentiel de la vie. Je relativise beaucoup plus et je suis plus attentive encore aux petits bonheurs de la vie. Je vis chaque jour avec la certitude que le plus important dans mon métier (et dans la vie) c'est d'être sincère dans la relation que l'on établit avec l'Autre. Les personnes en situation de handicap ne trichent pas et je suis persuadée qu'elles ressentent davantage le manque de sincérité de ceux qui les accompagnent. Nous construisons un tas de projets : des projets d'établissement, des projets d'accompagnement individuel, des projets d'activités...mais le plus important est de le faire en montrant aux personnes que nous croyons en elles...en toute sincérité.

619536026.jpg


Je ne peux citer ici tous les êtres exceptionnels auxquels je pense en écrivant ces quelques lignes ; les émotions que je ressens, les pincements de mon coeur, les larmes de joie ou de tristesse…Je leur dois un grand merci; un grand merci à toutes mes rencontres passées, actuelles et futures...
Je ne peux m'empêcher de conclure par ces mots de Fiona :" faut pas penser à soi mais aux plus fragiles pour donner trésor universel".

2091365802.jpg
1103600666.2.jpg


ps: les collègues du social qui liront cette note se diront : "qu'est ce qu'elle fait cette professionnelle de la "bonne distance dans la relation éducative de Winnicott"??" Alors entre nous, nos émotions sont toujours là, et çà fait du bien de les laisser s'échapper quand on peut ; sans elles, on ne ferait pas ce métier, ce sont elles qui nous guident.

Gwladys

20/11/2008

Prénom : Michèle / Profession : AMP

Michèle nous raconte son métier

Par où commencer ? Tout d’abord par dire que je n’ai pas choisi ce métier au hasard…
Je suis devenue Aide Médico Psychologique à la suite d’une longue période de bénévolat dans un Institut Médico Educatif.

Ma sœur ayant mis au monde, il y a 18 ans, un adorable petit garçon handicapé qui demande beaucoup d’attention, j’ai très vite été concernée et très sensibilisée par le handicap.

1427348876.JPG
(Michèle et Hédrick)

Mon travail en tant que bénévole dans cet IME a renforcé en moi le désir de m’investir davantage dans ce milieu dans lequel je me sentais si bien. Quelques années plus tard, j’ai postulé dans cet établissement et j’ai eu la chance d’être embauchée…

362469686.jpg
(Un après-midi fête à l'IME)

Non, ce métier je ne l’ai pas choisi au hasard !
C’est le métier de l’amour.
Le mot peut vous paraître un peu fort mais c’est ainsi que j’ai vécu ces huit années de travail… Huit années d’amour, d’échange, de rires, de larmes , d’espoir et de désespoir, de combat, de complicité, d’émotion, huit années de bonheur !

Le travail d’Aide Médico Psychologique est avant tout un accompagnement de la vie quotidienne et un travail d’équipe qui est primordial.
C’est un challenge avec des objectifs a atteindre avec et pour les enfants, les soutenir dans leurs efforts, les motiver sans cesse, les accompagner dans les difficultés quotidiennes même si parfois, nous sommes impuissants face à leurs douleurs.
Ces enfants nous donnent une sacré leçon de vie !
Ce travail ne peut se faire sans confiance mutuelle : nous devons croire en eux, en ce qu’ils sont à l’intérieur, ne jamais douter d’eux, les encourager, les aider, les aimer…

261772391.JPG


Ce métier m’a fait grandir, m’a ouvert les yeux sur l’essentiel de la vie… Je vous assure que l’on relativise après cet échange… J’espère avoir pu leur apporter ce qu’ils attendaient de moi, je me demande souvent si j’ai été à la hauteur de leurs attentes ?
Cette profession est aussi un choix de vie…

1761879060.JPG


Lors de ma formation, un jour on m’a dit :
« vous n’êtes pas là pour aimer vos patients, mais pour les accompagner »
J’ai été choquée par cette phrase… Ne pas aimer ! Alors que pour accompagner il faut d’abord AIMER, ECOUTER, AIDER…
Ce métier se fait avec le cœur, c’est mon avis et c’est ainsi que j’ai toujours fonctionner face à ces jeunes ! Voilà, j’étais, je suis et je serai toujours au fond de moi une AMP (Aide Médico Psychologique) mais je préfère dire « Amour Maintien Protection »…

Michèle