Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2010

Le regard

Elle m’a appris le regard.

S’y perdre et ressentir.

Elle m’a appris la profondeur des yeux, le livre ouvert de nos émotions, le parchemin de notre passé, de nos richesses, de nos forces et nos faiblesses.

Elle m’a appris les mots du regard, les lettres qui dansent comme des étoiles, celles qui se posent sur le cœur, soignent les maux, cicatrisent les plaies, réconfortent et rassurent.

Elle m’a appris le silence du regard qui parle, chante.

Ce silence, langage du cœur.

 

Elle m’a appris le regard.

M’y noyer pour mieux m’y imprégner et comprendre.

Reconnaître l’autre et l’aimer…

 

Tu me manques tant et tant, tes yeux se sont superposés aux miens, ton cœur est en moi.

Je t’offre à toi ma nénette, ce diaporama de regards, du vague à l’âme au sourire et au rire.

Je t’offre ces cœurs en joie.

 

Je t’aime.

 

 

 

29/07/2009

Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai

Je t'aimais du matin au soir et du soir au matin.
Au réveil quand je te caressais le visage pour te sortir du sommeil.
Quand je te portais dans mes bras pour t'asseoir dans ta coque.
Quand je regardais ton sourire plein de tendresse.
Quand je lisais dans tes yeux au delà des mots.
Je t'aimais quand tu riais aux éclats, laissant parfois tomber ta tête en avant.
Quand tu te moquais de moi, tu aimais ça.
Quand tu t'assoupissais tout contre moi, ton souffle sur mon visage.
Quand tu posais ta main sur moi.
Je t'aimais comme on aime son enfant, avec ses trippes, avec son âme, du plus profond de son cœur, à vouloir parfois perdre la vie pour tout lui donner.
Je t'aimais...tant.

Je t'aime, tu es en moi, à chaque seconde.
Tu m'aides, tu m'aiguilles, tu me réconfortes,  tu m'apprends encore et toujours. Tu m'apprends à essayer de comprendre...Même si je suis loin, très loin, d'être égale à ton image.
Je t'aime...tant.
Seul mon cœur pourrait parler pour expliquer mais il est muet.

Je t'aimerai...toujours.
Parce que cet Amour, rien ne l'effacera. Ni le temps, ni l'espace, ni la distance, ni la vie, ni la mort. Cet amour est éternel comme je te l'ai souvent soufflé à l'oreille, le soir, avant que tu t'endormes.

Je t'aimais, je t'aime, et je t'aimerai toujours, du plus profond de mon être.

 

 

21:59 Publié dans Pour toi | Tags : éternel, souffle, vie, visage, yeux | Lien permanent | Commentaires (4)