Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2009

Fin de week-end

Début février.
La neige la nuit prochaine parait-il.

Notre week-end a été excellent.
Notre gigot d'agneau cuit pendant 7 heures a été une réussite.
Nos amis-voisins / voisins-amis ont apprécié je crois.
Ils nous ont offert un super livre passionnant !

2068483932.JPG

Belle soirée partagée avec eux. Nous les aimons beaucoup ! Quelle chance d'avoir des voisins sympathiques et plus encore.
ça m'angoisse pas mal de les quitter. Mais bon, c'est pas grave, quand ils continueront leurs dîners une fois que nous serons dans le Gard, nous viendrons d'un coup de train, s'incruster chez eux.
Ben oui, c'est sûr ! On va ne pas changer de voisins si facilement !! Non mais...

Aujourd'hui, après une super grasse matinée, nous sommes allés voir Vincent et Cécile. Je vais avoir du mal à m'adapter à cette souffrance si visible. J'ai voulu que Pierre nous prenne, Vincent et moi en photo. Vincent s'est énervé. Visiblement il ne voulait pas qu'on le prenne en photo. Je m'en veux d'avoir fait ça contre son gré. ça me rappelle Fiona quand elle s'énervait pour montrer son désaccord.
Cécile était contente par contre, qu'on lui propose de la prendre avec son fils. Et Vincent n'a rien dit, cette fois ci.
Je suis ressortie de là un peu cassée. Pierre était troublée.
ça fait mal de voir des personnes âgées, sans famille pour la plupart, passer des heures à regarder le vide et attendre le repas.
La souffrance se lit dans les yeux même si le sourire est sur les lèvres.
Et Vincent dans cet univers qui ne peut répondre à ses demandes. Il est couché, écoute sa musique et ne suit pas des yeux. J'ai passé mon doigt devant ses yeux, aucune réaction.
Je suis inquiète. J'ai envie de bousculer le personnel car je suis certaine qu'il y a moyen de tous les occuper et de les intéresser.
Mais de quel droit ferais je ça ?
Alors, je regarde Vincent, je lui caresse la main, je lui embrasse le front, je réponds à Cécile, je laisse ma main dans la sienne, elle me caresse et me vouvoie alors qu'elle m'a toujours tutoyée, je les embrasse et je m'en vais. Leur promettant de revenir bientôt.
Et je prie Fiona de les aider.

Je suis heureuse de ce week-end. Il était bon, plein de chaud au coeur.

06/10/2008

Nos voisins

Une agréable soirée comme Fiona les aimait.
Une agréable soirée avec des personnes que nous apprécions énormément : nos voisins

Il paraît que le voisin idéal
Ne fait jamais de bruit
Cherche à rendre service aux autres
A toujours un mot aimable
Vous laisse tranquille
Accueille chaleureusement les nouveaux arrivants
S’occupe du courrier, des plantes et si besoin des animaux en cas d’absence


Et dans le cas contraire
Tond la pelouse le dimanche matin à 8h
Vous espionne en permanence par la fenêtre
Se plaint sans cesse
Vous fait perdre 15 minutes chaque fois que vous le croisez
Ne vous invite jamais à ses soirées
A un chien qui aboie toute la journée


Sans aucune hésitation, je confirme que nous avons les voisins idéals.
Alors, ne les cherchez plus, ils n’y en avaient que quelque uns comme ça, et dommage pour vous, ils sont tous ici !!!

1995091242.JPG


Annie,

1395999748.JPG


Marie-Paule et Rémi

703928164.JPG
345325268.JPG


Brigitte et Pierre

518678508.JPG
1498029372.JPG


Un gros bisou à nos voisins

11:41 Publié dans Bonheur | Tags : voisins | Lien permanent | Commentaires (13)