Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2008

Doux voyage

13986709.2.JPG


Là, solitaire, devant toi,
Je te contemple, te scrute, te dévisage
Faisant mien ce doux instant d’émoi
Face à ce si beau mirage.

Là, solitaire, devant toi,
Emerveillée de ton visage
Je pose délicatement mon doigt
Sur le papier glacé de ton image.

Là, le cœur battant,
Je te caresse, je te frôle, je t’effleure
Immortelle dans le temps
Mon insolite fleur.

Je ferme les yeux,
Et, sous ma caresse de mère,
Envahie de souvenirs délicieux,
Je goutte à nouveau aux plaisirs éphémères.

Sensations inoubliables,
Où ta petite main,
Touche mon cœur vulnérable
Dans un geste incertain.

Moments d’extase,
Où tes mots alignés,
En une courte phrase
M’offrent toute la vérité.

Là, solitaire, devant toi,
Rêvant du même voyage,
Je joue avec mon doigt
Sur les courbes de ton visage.

Je m’imprègne de ta douceur,
Ma main sur ta peau de soie,
Je revis la tendre chaleur
De nos fragments de joie.

L’une contre l’autre blotties,
Tes cheveux fins et bouclés
Imprégnés de ton parfum fleuri,
Mon visage, viennent caresser.

Je regarde ta délicate bouche
D’où sort un léger souffle,
Tes yeux bien dessinés
Ornés de longs cils courbés.

Et ton petit corps meurtri,
Fatigué, trop blessé,
Dont chaque cicatrice
Renvoie un douloureux passé.

Je te vois délicate et fragile,
Patiente, totalement dépendante,
A moi, tu te confies paisible
Sans crainte, pleinement confiante.

Mais, je me sens envahie
Par une peur soudaine
Et, mon cœur endolori
Ne peut plus contenir sa peine.

Alors, au travers de tes mots silencieux,
Tu m’enveloppes tendrement
De ton regard mystérieux,
Ta force ainsi me pénétrant.

Tu me souris,
Je te souris,
Tu ris,
Je ris.

La, solitaire, devant toi,
Je m’abandonne à ce doux voyage,
Laissant monter ma joie,
Jusqu’à toi sur ton petit nuage.

Là, solitaire, devant toi
Sur la photo je pose mon doigt
Pour que nos âmes réunies
Se nourrissent de cet amour infini.

Ta maman