Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fée clochette

  • Conte pour petits et grands

    Une maman, sa fée et son prince

    C’est l’histoire d’une maman qui vivait avec sa petite fée aux belles boucles blondes et au merveilleux sourire.
    Un jour, un homme charmant rencontra cette maman et cette jolie petite fée peu commune, dont le corps était maintenu dans une drôle de coque.
    Tiens quelle petite fille étrange se dit-il…Il était intrigué, troublé, peut être un peu effrayé mais aussi très attiré…Il la regardait…

    Notre fée clochette ne marchait pas mais elle s’en moquait, nul besoin de marcher pour découvrir le monde…Son fauteuil roulait et c’était l’essentiel !
    Notre fée clochette ne parlait pas mais elle savait très bien se faire comprendre et pour cela nul besoin de dire de grandes et belles phrases !
    Elle ne marchait pas et ne parlait pas, c’est vrai mais notre fée clochette avait de beaux yeux lumineux qui ne se contentaient pas seulement de voir. Non, ses yeux regardaient loin, très loin jusque dans l’âme.
    Ses petites oreilles qui écoutaient plutôt que d’entendre !
    Et un cœur, oui un cœur gros comme ça ! Un cœur empli d’émotion, d’amour et de générosité.

    Et à travers son amour grandissant pour la maman, cet homme séduisant tomba peu à peu sous le charme de cette petite fée extraordinaire.
    Et il se mit à l’aimer de toutes ses forces, de toute son âme.
    « Ouvre toi sur le monde, aime et profite du bonheur. Ouvre-toi sur l’essentiel.
    Ne t’embarrasse pas du superflu… » lui dit elle.
    Il l’écouta.
    Notre homme charmant devint prince au cœur tendre.
    Sa carapace tomba.

    Il s’ouvrit à ce monde fabuleux fait d’amour et de générosité. Il entendait les conseils de sa petite fée, il écoutait à travers ses yeux.

    Elle, qui ne supportait pas de voir les enfants tristes, elle qui avait mal de les voir souffrir et disait :
    « il ne faut pas penser à soi mais aux plus fragiles pour donner ce beau trésor universel. » Savez-vous ce qu’est ce trésor universel ???
    L’amour…oui l’amour.
    Notre petite fée clochette donnait de l’amour.

    Et vint ce beau jour du 19 juin 1998, où sous un soleil éclatant, le prince charmant épousa la maman de la petite fée clochette.
    Mais à travers ce « oui » nous trois savions déjà qu’il y avait bien plus qu’une simple union.
    Une fusion de trois êtres indissociables qui graviraient la montagne, ensemble, passant des doux chemins tranquilles aux sentiers caillouteux et tombant parfois dans des cratères insoupçonnés et douloureux.
    La petite fée était là pour éclairer leur route et les guider. Pour leur apprendre à se relever et à comprendre le sens de chaque événement.

    Leur union, leur amour était éternel. La maman, le prince charmant et la fée clochette pour la vie, pour l’éternité.

    Mais un matin, la fée clochette les a quittés subitement, sans prévenir et tout le monde a pleuré.

    Alors, ils lui ont demandé :
    « Mais dis nous, petite fée clochette, pourquoi nous as tu quittés ainsi, si vite ? Nous avons tellement mal »
    Elle leur a répondu
    « Ma mission ici bas était terminée, et puis vous savez, j’étais un peu fatiguée. Mais ne vous inquiétez pas, je suis toujours là près de vous, je suis une fée vous le savez ? et je veille sur vous. Ma baguette magique fait toujours des merveilles. Elle remplace la tristesse par la gaité, la souffrance par la sérénité et les doutes par des certitudes. Continuez votre chemin, nous avons dit oui pour l’éternité ».