Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2010

Nuit sans sommeil

 

Ces derniers jours, malgré tout le bonheur qui est en moi, les images du passé ressurgissent, toutes plus effroyables les unes que les autres.

Ces derniers jours, j’ai eu mal. Samedi, j’ai rêvé de Fiona dans la vraie vie, un vrai rêve bien réel,  et me suis réveillée en sursaut pour m’apercevoir que ce n’était qu’un rêve et qu’elle n’était plus là.

La nuit dernière, une angoisse m’a envahie subitement. Je ne la reverrai jamais. Jamais. Son corps est en cendres. Comment vais-je pouvoir supporter une telle absence ? Combien de temps encore ?

Les mois passent, les  évènements se bousculent, les projets occupent l’esprit, le bonheur prend place peu à peu, le cœur s’enflamme, la vie continue.

Pourtant…

Je suis cassée. Littéralement cassée.

Plus jamais ma vie ne sera comme avant.

Plus jamais je ne serai celle d’avant.

Certes, mais je vis !

 

Je n’arrive plus à m’attarder longtemps sur des problèmes insignifiants. L’essentiel me revient toujours en tête.

Je n’ai plus envie de parler inutilement, juste comprendre et décider sagement.

Je n’ai plus envie de ruer dans les brancards comme avant (clin d’œil à ma famille), juste aimer sans questionnement.

Je n’ai plus envie de porter de jugements hâtifs comme beaucoup, juste regarder et écouter.

M’ouvrir encore à l’essentiel. Toujours plus.

Je sens Fiona en moi plus que jamais.

C’est un RE-renouveau pour moi.

Pourtant…elle me manque et j’ai parfois envie d’hurler.

 

Mais, j’ai près de moi plus qu’une écoute attentive et une épaule réconfortante. Je peux lâcher mes larmes, mes mots autrement que sur un clavier. Je peux rire aussi, à gorge déployée, m’amuser, faire la folle et parler, parler. Ecouter, partager, lire dans le regard.

Ce langage du regard que je partageais si facilement avec Fiona.

Le bonheur s’est incrusté dans ma vie. Je ne l’attendais pas ainsi.

Et ce bonheur, il sait la cassure qui est moi. Quel réconfort d’être moi-même. Simplement moi-même. Et de vivre.

 

Fiona est là comme jamais. Je reviens sur terre avec mes plus belles pensées. Mes plus grandes peines aussi. Je crois ne m’être jamais sentie aussi proche de mes ami(e)s et de ma famille. De Pierre aussi. En silence.

Je revis simplement. Je suis un être humain, je suis moi. Je me sens telle que j’ai envie d’être. En phase avec moi même et avec ceux qui m’aiment.

 

Douce nuit à vous…

 


podcast

02:25 Publié dans Bonheur | Tags : essentiel, renouveau, vivre | Lien permanent | Commentaires (7)

28/11/2008

L'essentiel


Découvrez Berry!


Marie-Christine, une de mes sœurs, a laissé ce commentaire hier sur le blog de Fio.

547613695.JPG


"Prendre le temps, le temps d'aller voir ceux que j'aime, le temps de me promener, le temps de respirer , le temps de penser, de m'asseoir et écouter les autres, de regarder autour de moi, de comprendre celles et ceux qui m'entourent et bien sûr le temps de te rendre visite, petite Fiona, de te parler, de te dire tout ce que je n'oublie pas, tout ce que j'ai vécu par toi et que tu es toujours là en moi. Mais je courre sans cesse après ce temps et ce foutu temps ne me laisse pas le temps de vivre l'essentiel comme me l'a dit ta maman. Elle me l'a dit, gentiment mais sûrement "défini l'essentiel et tu vivras différemment" et depuis j'y pense. Je me pose, un instant, pour réfléchir à ma vie, à ce tourbillon qui me projette chaque jour et laisse peu de place à l'essentiel. Je prends des résolutions, je me fixe des règles "je pars plus tôt ce soir! je prends une semaine de vacances! je vais faire un hammam, un ciné! je vais à la piscine! et surtout je me dis "ce soir j'appelle Patoune! demain je vais voir maman! le WE prochain j'invite Sophie! tout à l'heure je vais mettre un petit mot à Fiona! etc... Mais ce foutu temps me rattrape et m'arrache à ces résolutions. A tous ceux que j'aime, je pense à vous tous, je n'oublie rien ni personne. Laissez encore un peu de temps à l'essentiel pour prendre le pas sur le temps. Je t'aime Fiona et pas un jour ne passe sans que je pense à toi. Tata Titi"

630383931.JPG


1636746048.JPG


La semaine dernière en sortant de ma séance de reiki, je lui ai fait part de ce qui me semblait être l’essentiel dans notre vie. Vaste sujet où chacun voit midi à sa porte…
Pourtant, l’essentiel n’est-il pas d’être heureux ??
Comment accéder à ce bonheur ?
Quelles sont les futilités totalement inutiles qui nous bouffent du temps, qui ne nous apportent rien et que nous pourrions supprimer de notre vie ?
Le bonheur n’est-il pas présent chaque jour ?
Sommes nous assez réceptifs pour le recevoir ?
Le plus grand des bonheurs n’est il pas de rendre heureux ceux que l’on aime ?
Partager le bonheur.

Même si j’ai dis à ma sœur « défini l’essentiel et tu vivras différemment », ce n’est pas pour autant que j’arrive moi même à le faire.
Les détails me bouffent la vie.
Détails insignifiants sur lesquels je m’attarde au détriment du reste, qui me font perdre mon temps et m’empêchent d’accéder à ce que je souhaiterais réellement.
Pourtant j’ai beaucoup appris dans mes 16 années de vie avec Fiona et ,depuis son départ, j’ai compris tellement de choses…
Mais combien d’années me faudra t-il pour mettre tout cet enseignement en application ??

Et vous, quel est votre « essentiel » ??