Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2011

Mon Amie

Je suis tombée aujourd’hui sur un petit mot que Fiona, 5 jours avant son décès, avait écrit à une amie très chère à mon cœur.

« On a le corps fragile toutes les deux. Notre santé fragile est notre faiblesse mais notre cœur reste fort. »

Ce petit mot retrouvé là par hasard dans un calepin, m'a transportée quelques années en arrière.

Un après midi de l’hiver 2005. Nous avions rendez-vous dans une petite brasserie du Boulevard Raymond Poincaré à Garches, non loin de l’hôpital. Nous ne nous étions jamais vues, nous avions juste échangé quelques mails professionnels mais dont la teneur en disait long sur l’humour de cette grande dame :)

Je suis rentrée dans ce troquet un peu glauque que je connaissais depuis des années, l’hôpital de Garches faisant partie intégrante de la vie de ma fille et, juste à l’entrée, elle était attablée devant une assiette de steak frites (très grande assiette de steak frites…) en pleine discussion avec son associée-amie.

Elle a tourné la tête vers moi et m’a fait un de ses grands sourires que je lui connais si bien à présent.

En sept ans, l’une et l’autre sommes passées par toutes les étapes d’un drôle de chemin de vie…Nous avons connu tant de joie, de bonheur, de tristesse, de chagrin, de détresse, de rires, de pleurs, de fous rires, de délires, de déceptions. Nous avons partagé tant de discussions profondes, de questionnements, de remises en question, de confidences, d’Amitié avec un grand A.

Aujourd’hui j’ai envie de te dire merci à toi Marie de continuer à partager tant d’émotions et de joie avec moi. Merci d’exister et d’être tout simplement celle que tu es.

Et comme ne le dit pas Paola…Ze t’M.

Bzzzzzzzzzzzzzzz ! Mince j’ai perdu ma boule Quiès en vol ! :)

16:22 Publié dans Bonheur | Tags : amitié, marie | Lien permanent | Commentaires (7)

18/05/2010

Infinie tendresse

Je suis allée sur le blog d’une amie bloggeuse que je ne connais qu’à travers ses écrits et les petits morceaux de sa vie qu’elle nous fait partager. Cette maman souffre face à la souffrance de son fils, souffre de son isolement et du manque d’attention de la part de son entourage à leur égard. Sa vie n’est pas « rose » depuis quelques temps…Cette maman a un caractère entier qui lui fait dire les choses telles qu’elle les ressent et personnellement je trouve ça très bien.

L’amitié est en ligne de mire dans ses propos. Je pense que nous sommes nombreuses dans ce genre de situation similaire à nous sentir seule face à la souffrance de notre enfant. A tort ou à raison. Je pense aussi que l’amitié n’est pas juste un sentiment ressenti à la légère. L’amitié c’est bien plus que ça, plus profond. L’amitié est inconditionnelle. Quoiqu’il se passe dans la vie de l’autre, quoiqu’il se fasse, quelques soient les pensées divergentes. L’amitié est inconditionnelle et intemporelle.

En lisant la note de cette maman sur son blog, je me suis retrouvée quelques années en arrière, doutant de la sincérité des gens pour Fiona.
Pourtant, je sais qu’il est difficile parfois d’avoir le mot juste, au bon moment et que cela n’a rien à voir avec les sentiments. Je sais aussi que chacun porte sa croix et ce qui peut sembler léger pour soi ne l’est pas pour l’autre. Nous affrontons tous, à notre manière et  en fonction de nos capacités, les aléas parfois douloureux de la vie. Comme nous sommes tous différents face au bonheur. Le bonheur dans lequel intervient une nouvelle fois l’amitié. Qui n’a pas ressenti cette joie profonde face au bonheur d’une personne aimée ?

En prenant de l’âge on se pose des questions sur le sens de la vie et notamment sur l’amitié. Sur la sincérité et l’intégrité. Ces questionnements permettent d’avancer dans le bon sens. Et soulever certains doutes libère. Ces deux dernières années, j’ai vu, ressenti, reçu. L’amitié, l’amour de ma famille, de mes quelques ami(e)s et des ami(e)s de Fiona. De mes deux amies aussi, notre trio de mamans…Elles se reconnaitront. Sans toute cette amitié, cet amour, je ne sais où j’en serais à ce jour…Je serai toujours là pour vous tous.

Hier soir, suite à ma précédente note « Souvenirs d’un autre temps », j’ai reçu un mail avec la photo souriante d’une amie d’enfance, où était simplement écrit « voilà un visage pour mettre sur mes mots ». Car point besoin de véritables mots pour dire à l’autre qu’on est là.  L’amitié traverse le temps, traverse les vies de chacun, les déboires, les bonheurs, les pleurs, les rires. L’amitié c’est être simplement présent avec dans le coeur une infinie tendresse. Etre là, tout près, même de loin.

Pour toi Nath, cette chanson


podcast

19/04/2010

Note du soir

Que de changements, que de mouvements, que de questionnements ces dernières semaines...

Que de bonheur aussi et surtout !

Je suis arrivée sans aucun problème à Paris. Le seul train à l'heure en gare d'Avignon en cette fin d'après midi était le mien. Quelle chanceuse ! Je profite d'être ici pour me connecter à Internet. Je suis toujours en panne de connection dans le sud, depuis le 18 mars. Une histoire qui traine en longueur. A suivre.

Demain et mardi, je vais finir mes cartons. Les déménageurs embarquent tout mercredi et me livrent jeudi à Fontarèches.
Je vais retrouver mes meubles parisiens que je vais installer à Fontarèches, refaire un peu la déco et me sentir enfin vraiment chez moi et non dans ma maison de campagne. Et puis dans chacun de ces meubles, un bout de vie...J'aime ça.
Plein d'autres projets pour cette maison, le terrain à arranger, la terrasse et pente d'accès à terminer et quelques travaux intérieurs qui sont sous le coude depuis plus d'un an.

Quoi d'autre ?

J'ai supprimé mon compte facebook. Retour aux sources. A la vraie communication, la véritable amitié avec un grand A, celle qui fait chaud au coeur à n'importe quel moment. Comme m'a dit Marie-Noelle il y a peu de temps "l'Amour, l'Amitié inconditionnel". Cette phrase m'a bouversée pour bien des raisons. L'amour que j'ai pour mes ami(s), pour ma famille, pour Pierre, pour mes soeurs (mes plus proches amies), ma mère, mon frère, mes neveux, Mélissa et JC l'homme qui partage ma vie à présent, est inconditionnel. Je retrouve cette belle émotion dans laquelle j'étais quelques mois après le décès de Fiona. La valeur des sentiments. Merci à toi ma nénette, merci de m'avoir tant appris.

Je vais aller me coucher. J'ai plein de notes à venir en tête, des photos à mettre en ligne, des mots. Quand internet fonctionnera à nouveau à Fontarèches.

Douce nuit à tous...

 

00:34 Publié dans Bonheur | Tags : amitié, amour, bonheur | Lien permanent | Commentaires (5)