Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2010

Paris

 

Un doux week-end merveilleux. Un week-end serein.  Un week-end sous le soleil de Paris. Un week-end Muse.

Nous avons commencé notre samedi dans les grands magasins du boulevard Haussmann, histoire de se baigner dans la foule et de faire quelques achats…De là, nous sommes allés au musée Grévin. Ça doit faire la 5ème fois que je visite ce musée et j’y trouve le même plaisir à chaque fois. Jean-Christophe avait ses yeux bleus d’enfant émerveillé devant chaque personnage de cire. J’adore…

Nous avons poursuivit notre ballade dans les rues de Paris, de la rue du Faubourg Montmartre à Chatelet les Halles en passant par la rue Montmartre. Un petit tour dans le quartier sympa de Montorgueil, au Forum des Halles, dans la rue de Rivoli jusqu’à l’hôtel de ville. Ensuite nous avons retrouvé Sophie et Mélissa dans un café près du stade de France avant le concert.

21h30, nous nous sommes laissés transportés par la musique de Muse. Un concert géant, grandiose, surprenant. Comment trois musiciens arrivent-ils à faire décoller 80 000 personnes ?? Un instant magique, un instant de pur bonheur. Et pas une seconde, j’ai eu peur de la foule ! Le Stade de France est super bien conçu et j’y retournerai sans hésiter !

Quelques photos prises avec mon Iphone

IMG_0317.JPG

IMG_0319.JPG

IMG_0322.JPG

IMG_0326.JPG

 

Nous avons terminé la soirée dans un restau du quartier de l’Opéra. Un dîner tardif puisqu’il était minuit trente, en tête à tête, pour fêter mon anniversaire. Et j’ai été gâtée : un super zoom, de quoi faire encore de bien belles photos. Merci mon cœur.

Dimanche, après un tour au cimetière pour fleurir la tombe de Fiona, retour sur Paris où nous avons crapahuté encore et encore : Notre Dame, Saint Michel, Rue de la Montagne Ste Geneviève, le Panthéon, les quais de Seine.
Nous avons fait une quinzaine de kilomètres dans les rues de Paris ce week-end.

Un excellent week-end qui fait du bien au cœur, aux yeux, aux oreilles. Nous sommes rentrés heureux.

 

 

 

 

11/05/2009

Uzège, Paris, Paris, Uzège...Entre les deux mon coeur balance...

Je suis de retour sur Mareil pour 10 jours. Juste le temps de régler certaines petites affaires et de voir quelques amies.
J'ai bien avancé sur notre projet de gîte adapté, le business plan est presque terminé, j'ai pris pas mal de contacts intéressants.
Ce projet a quelques particularités peu communes qui nous tiennent à cœur et qui mettront du temps à se concrétiser : recherches de partenaires et de subventions.
Je sais, je n'en dit pas trop. J'ai souvent la crainte que de trop parler porte la poisse !! Je ne sais pas pourquoi, c'est ainsi.

Mais je vous donne le nom de la structure que nous avons d'ores et déjà choisi. Merci à tous ceux qui nous ont aidés dans ce choix :
"L'Autre Maison".
En mémoire de notre nénette qui tapait sur son clavier "Et si nous allions ce week-end dans l'autre maison" ou " Nous pourrions partir dans l'autre maison". Elle l'aimait cette maison de Fontarèches tout comme elle aurait aimé ce projet !

Il ne reste plus que notre maison de Mareil se vende pour lancer tout ça . Plus le temps passe, plus la prochaine saison 2010 semble largement compromise...
Nous avons des idées précises sur le bien que nous souhaitons acheter et sur les travaux d'aménagement. Y'a plus qu'à !

A Fontarèches, les quelques travaux se poursuivent. Le maçon monte le mur de clôture et le terrassier va démarrer l'aménagement du terrain et les pentes d'accès d'ici peu. Il y a du boulot, la piscine a été posée par temps de pluie, les camions ont saccagé le terrain.

968245679.JPG
1087000090.JPG
66128057.JPG
Le terrain avant les travaux
1485970700.JPG
1329622071.JPG
Après...et encore je n'ai pas pris les pires...
1131811535.JPG
62477138.JPG
1054440162.JPG

Peut être que cette maison deviendra également un gîte adapté. On ne sait pas encore. Le site est superbe, la maison agréable.

De la terrasse, je ne me lasse pas de regarder la vue, d'écouter les moutons au loin (je préfère de loin...ça m'évite les odeurs !) et d'admirer le printemps. 

2120114328.JPG
600031806.JPG
1501950284.JPG

A Mareil, je me sens bien aussi. Malgré te temps maussade d'aujourd'hui. Il fait bon vivre dans cette maison. Je vais tellement la regretter, ça me fend le cœur...

2129637221.JPG

Et Paris, si proche ! J'en ai bien profité ces derniers temps.
Photos prises lors d'une ballade en bateau mouche avec mon amie Carole

853484382.JPG
2130706610.JPG
950041186.JPG
1014394487.JPG
191438585.JPG
1913983310.JPG
44702482.JPG
1693604377.JPG
690846199.JPG

Dans 2 mois, c'est la grande fête pour les 18 ans de Fiona ! Il me tarde.

09/04/2009

Indissociables

Trois indissociables.
Fiona, Pierre et Maman.
Maman, Fiona et Pierre.
Pierre, Maman et Fiona.
Trois indissociables, puis trois en deux.
On croit que c’est simple, on croit y arriver, pourtant...
Quand je regarde Pierre, je cherche encore Fiona.

1281331796.JPG


Je sais, difficile de comprendre tout ça.
Pierre a et a toujours eu sa propre existence en dehors de Fiona.
Nous avions tous les trois nos propres existences.
Nous n’existions pas simplement au travers de l’autre.
Pourtant…
Qui connaît bien la grande dépendance, peut comprendre.
La fusion qu’elle engendre.
Et le vide qu’elle procure lorsqu’elle n’est plus là.
Et qui s’imagine ajouté à cela, le pire, c'est-à-dire perdre son enfant, peut comprendre également.

393733731.jpg


Tout dans ma vie me rappelle Fiona et le trio indissociable que nous formions.
Ma mémoire semble ne renfermer que ces instants.
« Pour la vie », je lui disais le soir en l’embrassant.
« Pour l’éternité », lui ai-je dit ensuite.

1598371006.JPG


Le temps passe, je vis, je respire, je ris.
Mais le poids de la souffrance est là, sans cesse…