Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2008

Pour toi

Fiona tu as dit
« Pour moi les gens mentent quand ils disent que les émotions n’existent pas. Pour moi c’est derrière les émotions que l’être humain existe vraiment. Pour tous les gens joie d’exister à travers notre cœur.
Ecoutez votre cœur, plutôt que votre tête. Un jour, l’être humain grandira lorsqu’il aura compris ça ».

Mon amour, tu nous a tant appris à travers ton regard. Tes bons conseils, ta sagesse et ta grandeur de cœur nous ont tant apporté. C’est une richesse que tu es venue mettre dans notre cœur et cette richesse de toi, nous l’aurons en nous à jamais.

Tu as dit : « la vie sera une chanson et une pluie de bonheur dans nos cœurs. Faut pas faire ami avec les tracas fâcheux, la vie est merveilleuse. Joie pour moi de retirer la peine en tous »

Cette vie de chanson et cette pluie de bonheur, nous allons la poursuivre avec toi mon amour. Tu es là, avec nous, près de nous, en nous. Je t’aime tant. Jamais rien ne nous séparera.

Maman




Ma chérie, ma louloute à moi. Il ne se passera pas un jour sans que je pense à toi.
Ta joie de vivre et d'exister emplissait mon coeur.
Nous avons grandi ensemble main dans la main.
Tu distribuais le bonheur, tu étais intelligente et même si ton coprs avait du mal à fonctionner, tu étais la meilleure.
Tu as percé nos carapaces et montré le chemin.
Tu étais notre ciment et notre bonheur, notre coeur à tes côtés était vite apaisé.
J'étais ta force et toi ma destinée.
Mais voilà, tu es partie trop tôt.
Je voulais te dire ma Chérie, ma louloute à moi, que nous contuerons à jamais à t'aimer.

Papa Pierre




Fiona, Fio, Fionette, louloute, la belette,
Nous cherchons comment te dire ce que nous ressentons et, ce qui est sûr, c'est que toi tu saurais trouver les mots et même nous consoler, guérir nos plaies.
Merci pour ta joie de vivre, ta générosité, tes sourires, tes fous rires, ton sens du partage, ta tolérance, ta bonne humeur, ta profondeur, ton courage.
Il s'échappait de toi tant d'amour et cet amour il est là aujourd'hui, comme un cadeau que nous allons transmettre à notre tour.
Merci Fiona de nous avoir éblouis. Notre rayon de soleil, tu continueras à nous guider.
Mareci d'avoir brisé la loi du silence. Compte sur nous pour ne pas baisser les bras, continuer ton combat et ouvrir les yeux au monde.
Nous croyons en toi Fiona et jamais n'oublierons ton regard et ton sourire.
De ton petit doigt tenu comme un petit moineau ou une princesse, tu nous as souvent dit des "je t'aime". Nous t'aimons et t'aimerons toujours.
Comme tu le dis Fiona, Fio, Fionette, Louloute, notre belette, faut pas penser à soi mais aux plus fragiles pour donner trésor universel.

Gwladys, Michèle, Erika, Elodie, Julie, Monique, Sindy, Tony, Charlotte, Anne-Laure

29/02/2008

Je t'aime

Pour toi ma nénette, une des chansons que nous écouterons dans quelques heures...



Mon enfant, nu sur les galets
Le vent dans tes cheveux défaits
Comme un printemps sur mon trajet
Un diamant tombé d'un coffret
Seule la lumière pourrait
Défaire nos repères secrets
Où mes doigts pris sur tes poignets
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
Et quoi que tu fasses
L'amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l'espace
Dans le moindre rêve où tu t'attardes
L'amour comme s'il en pleuvait
Nu sur les galets

Le ciel prétend qu'il te connaît
Il est si beau c'est sûrement vrai
Lui qui ne s'approche jamais
Je l'ai vu pris dans tes filets
Le monde a tellement de regrets
Tellement de choses qu'on promet
Une seule pour laquelle je suis fait
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
Et quoi que tu fasses
L'amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l'espace
Dans le moindre rêve où tu t'attardes
L'amour comme s'il en pleuvait
Nu sur les galets

On s'envolera du même quai
Les yeux dans les mêmes reflets
Pour cette vie et celle d'après
Tu seras mon unique projet
Je m'en irai poser tes portraits
A tous les plafonds de tous les palais
Sur tous les murs que je trouverai
Et juste en dessous, j'écrirai
Que seule la lumière pourrait...
Et mes doigts pris sur tes poignets
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai

08:10 Publié dans Pour toi | Tags : cabrel | Lien permanent | Commentaires (10)