Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du baume au coeur - Page 2

  • Carpe Diem

    Stage « Carpe Diem »…

    Une semaine pour  se détendre, pour se rencontrer, partager, se découvrir, explorer,  danser, rire, se relaxer..... ET CELEBRER LA VIE !

    Je me suis inscrite sans trop réfléchir, un peu par curiosité mais surtout par envie de vivre un moment pour moi, juste pour moi. De faire un break après ces quinze mois douloureux durant lesquels ma vie est partie en éclats.

    Une semaine avant le départ, j’étais un peu inquiète de me retrouver pendant huit jours avec des inconnus, la vie en communauté étant pour moi assez pénible.

    Et je pensais  à ma timidité qui n’est autre qu’un manque de confiance en moi m’empêchant  bien souvent d’aller au bout de mes actes ou de mes réflexions.

    Dépasser cette « faiblesse ». Allais je être à la hauteur de mes attentes ?

     

    Les journées étaient rythmées par les différents ateliers.
    Ateliers de Qi Gong, massages, chant et travail de la voix, relaxation, expression corporelle et artistique, clown, improvisations théâtrales.

    Tout ce que je sais faire…Je rigole vous vous en doutez !

     Expérimenter le lâcher-prise. Ça se complique sérieusement…

     J’ai donc pris l’avion avec tous ces mots qui résonnaient dans ma tête et le « impossible » qui tentait son entrée et que je rejetais.

     

    Premier moment difficile, les présentations…Expérience vécue un nombre incalculable de fois lors de stages professionnels. Le cœur s’emballe, c’est le trou noir, que vais-je leur dire à ces gens que je ne connais même pas ?? Ma voix tremble il me semble, mais en définitive, ça sort. Chacun se raconte un peu, l’émotion est palpable, c’est beau, c’est fort.
    Nous connaissons à présent chacun une tranche de vie de l’autre, un morceau du puzzle.

     

    Maintenant il faut se lancer « courageusement » dans les ateliers.

     L’atelier de Qi-Gong proposé par Jean-Michel Pratesi  Enseignant Membre de la Fédération de Qi Gong et Arts Enérgétiques. Un homme fort sympathique et touchant !
    A chaque saison correspond un élément, un organe, une émotion. Des exercices appropriés permettent l’harmonisation des différents systèmes énergétiques, favorisant ainsi le bon fonctionnement des organes.
    Ces exercices font appel à un travail sur la respiration et la concentration de l'esprit, à travers des mouvements.
    Il mobilise et tonifie l'énergie dans le corps pour en améliorer la vitalité.
    Il Il développe une meilleure conscience du corps en agissant sur l'équilibre, le tonus, le relâchement, la souplesse, la latéralité et l'écoute intérieure.
    Il équilibre le corps avec l'esprit, permettant ainsi à chacun de lutter contre le stress et de trouver un meilleur état de bien-être.

    Personnellement, cette pratique a été une révélation et le bien-être ressenti après chaque séance était encourageant. Reste la difficulté de concentration…Je me suis achetée un livre complet sur cette technique et je compte bien participer à des stages donnés par Jean-Michel.

     

    Les séances de massages ont été également sources de bien-être. La relation à l’autre, le toucher, la proximité des corps prend subitement un nouveau sens. Celui de l’amour qui est en chacun de nous. Le massage n’a jamais été ma tasse de thé, trop impatiente et rarement concentrée sur l’instant présent.
    Une nouvelle chose que mon corps et mon mental ont compris cette semaine…J’ai aimé recevoir le massage et j’ai tout autant aimé donner. Une victoire !

     L’atelier voix animé par Valérie Perez. On n’imagine pas à quel point la voix est un outil essentiel pour se comprendre et est parfois le reflet de son « moi profond ».
    Le but de cet atelier est de lâcher sa voix, tout en la maîtrisant… Exercice très difficile où l’improvisation accentue encore la difficulté. Chacun y va de sa spontanéité, de son ton, de son son, de son désir de l’instant, de son langage vocal pour créer au final un tableau commun où chacun y aura mis sa personnalité, sa volonté, son imaginaire.
    C’est ainsi que j’ai vécu cet atelier.
    Très difficile, parfois presque traumatisant pour moi…J’ai bien eu envie de fuir, mais je suis allée au bout et j’ai pris conscience de mes lacunes ou faiblesses, et surtout du pourquoi.
    Cet atelier m’a donné envie de poursuivre l’exploration de ma voix et de ses possibilités…
    Merci Valérie ! Tu nous as amenés loin et la réflexion va continuer à faire son chemin.

     L’atelier expression théâtrale, impro, clown animé par Yves Vandezande, seule personne du groupe que je connaissais depuis quelques années. Waouh !!! Tout un programme !
    Alors là, j’étais terriblement inquiète. La peur d’être mal jugée et de paraître ridicule était intense.
    Tout compte fait je me suis lancée, non pas facilement mais en évitant de trop réfléchir. C’était un peu pour moi le saut en parachute effectué il y a quelques années et le soulagement ressenti au moment du saut.
    « Jouer » avec les quatre émotions que sont la peur, la colère, la joie, la tristesse, exprimer ces émotions avec un nez de clown, les partager avec les spectateurs, les offrir comme elles viennent, juste par une attitude, une expression, des sons, des phrases…je m’en sentais incapable ! Et pourtant, je me suis lancée. J’ai encore beaucoup de progrès à faire dans ce domaine, mais je suis assez contente de moi. J’ai vaincu en partie ma peur de l’autre, du moins je sais que je suis capable de dépasser celle-ci, de l’oublier.
    C’est une porte qui vient de s’entrouvrir. A moi de l’ouvrir totalement.
    Yves sait mettre en confiance, il est plein d’humour et a le don du partage. 

    Et pour finir l’atelier relaxation, exploration artistique et corporelle animée par Anne Vandezande, la sœur d’Yves, psychothérapeute de métier qui n’est autre que l’organisatrice de ce stage « Carpe Diem » et qui propose d’autres stages, ateliers et conférences qui ont pour but de permettre à un maximum de personnes d'explorer et d'élargir leur potentiel, leur connaissance de soi et leur aptitude au bonheur.
    Cet atelier d’échange a été pour moi du pur bonheur, du lâcher-prise sans retenu, et a été un grand pas vers une prise de conscience et vers la connaissance de soi.
    Anne est une si belle personne…Un véritable coup de cœur.

     En dehors des ateliers, en journée ou en soirée nous profitions de la piscine, du hammam, des repas partagés ensemble et de délicieux moments privilégiés avec les uns et les autres. Et je reprends une nouvelle fois la phrase d’Anne :

     

    « Une semaine pour  se détendre, pour se rencontrer, partager, se découvrir, explorer,  danser, rire, se relaxer..... ET CELEBRER LA VIE ! »

    Je ne peux parler de cette semaine sans dire un mot sur les mémorables fous rires, partagés avec tous (et surtout avec Sophie, la belle aux yeux bleus). J’ai encore en tête les images de ces instants comiques où chacun s’est totalement laissés aller dans le rire !

     

    Et ce moment fort en émotions vécu avec Guillaume et Olivier en Quad dans les dunes d’Essaouira.
    Bravo les gars, vous avez assuré cet après midi très sportive !

    Vous l’aurez compris, j’ai vécu cette semaine avec grand bonheur ! Je suis heureuse des rencontres que j’ai faites, de bien belles rencontres qui font chaud au cœur. Je suis heureuse du grand pas effectué qui n’est que le premier d’une longue série de pas qui me mèneront vers ce à quoi j’aspire…

     Un grand merci à vous tous !

     

     

     

      

  • Scrapzamours

    Flo, c’est une amie de quelques années rencontrée au hasard des forums sur le net.
    Flo, c’est la maman de 2 jumelles, Anaïs et Aurélie, c'est aussi la femme d’Alain .
    Ses trois A.
    Aurélie est une petite étoile partie en juin 2005.
    Je regarde encore souvent ses photos et surtout une, très belle, où elle riait aux éclats.

    J’ai reçu avant hier dans ma boite aux lettres un bien joli cadeau accompagnée d’une petite carte. Je ne sais comment te remercier Flo pour ce si bel objet construit avec tes mains et ton cœur…

    1311121878.JPG


    159800070.JPG


    887517878.JPG


    1229527707.JPG


    1948857131.JPG


    1301970177.JPG


    1895453873.JPG


    N’hésitez pas aller faire un tour sur son blog et admirer toutes ses belles créations.

    Cliquez là

  • Retour sur le passé

    J’ai un ami d’enfance, Vincent.
    Ses parents étaient les meilleurs amis de mes parents et voisins de palier dans les années 60.
    Il a été quasiment élevé avec moi. Même école primaire, même immeuble, week-end et toutes les vacances d’été ensemble jusqu'à environ 18 ans. Ma mère avait parfois jusqu’à 8 enfants durant les vacances scolaires. Nous louions pendant 2 mois une grande maison dans tous les coins de France.
    Petits, nous étions certains que nous nous marierions ensemble.

    1258103589.jpg

    (lors d'un sketch)

    809332805.jpg

    (c'est mon père derrière Vincent)

    Adolescents, nous partions 1 mois dans un camp sportif du côté de Gap et ensuite 1 mois en Angleterre, chez sa tante.

    224221685.jpg


    Nous avons connu nos premiers premiers flirts, notre première cigarette, nos premières boums ensemble.

    Vincent était depuis toujours un peu différent des autres. Il fallait le motiver, le pousser, le bouger. Combien de fois le matin, ai je retardé son réveil de 2 heures, pour lui faire croire qu’il était très tard et largement temps de se lever !!!

    Et puis, a été détectée chez Vincent la maladie de Huntington, alors qu’il n’avait que 30 ans. Son père en est décédé il y a environ 20 ans.
    L’évolution est lente. Perte d’équilibre, mouvements involontaires, aphasie, problèmes de déglutition. La maladie évolue en 15 – 20 ans vers la totale dépendance, la détérioration intellectuelle et la mort.

    Vincent a toujours vécu avec sa maman, Cécile, âgée aujourd’hui de 80 ans.
    La dernière fois que je les ai vus, c’était aux 30 et 70 ans de ma jeune sœur et de ma mère, il y a tout juste 9 ans (c’est l’anniversaire de ma maman aujourd’hui…79 ans. Bonne anniversaire maman !).
    Vincent était alors encore tout à fait conscient mais sa maladie était déjà bien voyante du fait de ses nombreux mouvements involontaires.

    J’ai toujours appelé Cécile régulièrement pour prendre des nouvelles. Au fil de ces dernières années, Vincent est devenu totalement dépendant, ne marchant plus, ne parlant plus, ne mangeant plus que mixé.

    L’année dernière, nous nous sommes aperçues avec ma mère, que Cécile était très fatiguée et avaient quelques troubles de la mémoire.

    Puis Fiona nous a quittés. Et nous avons été pris par nos soucis.

    En fin d’année, j’ai quand même voulu rappeler Cécile. Impossible de la joindre. Une nuit, j’ai eu une mauvaise intuition, une petite voix dans ma tête qui me laissait entendre que c’était plus grave que je pensais. Plus grave que quoi ?

    J’ai fini par faire mon enquête. Voisins, caisse de retraite, mairie etc…
    Cécile et Vincent ont quitté leur appartement il y a 4 mois sans prévenir les voisins qui les aidaient beaucoup au quotidien. Et j’ai appris par sa caisse de retraite que Cécile avait été mise sous tutelle.
    Je n’en sais pas plus. Où sont-ils ? Où est Vincent ? Je ne sais pas.
    J’ai écrit à la tutrice (une adresse boite postale) il y a 8 jours. J’attends de ses nouvelles.
    J’ai peur qu’elle ne me réponde pas et je n’ai aucun autre moyen de la joindre que cette BP. (Si vous avez une idée de recherche...)
    Hier, j’ai entrepris d’essayer de retrouver sa tante Sarah, chez qui nous passions nos vacances en Angleterre. Elle, elle pourrait me renseigner. J’ai ressorti alors d’un carton, tous mes vieux agendas avec les carnets d’adresses à la fin.
    1728509805.JPG

    Et je me suis un peu évadée dans ce passé. Des noms dont certains ne me disent rien. Des noms reportés d’années en années sur le carnet suivant. Des noms totalement oubliés malgré le passé commun.

    Et puis, dans ce carton j’ai retrouvé mon carnet intime de 78/79. J’avais 15-16 ans.
    398064947.JPG

    Des anecdotes vraiment trop drôles au fil des pages, des coups de gueule, des bêtises et des prénoms, un tas de prénoms de personnes dont certaines que je revois encore 40 ans plus tard.
    Bruno et Loïc, respectivement mon amoureux et mon meilleur ami de l’époque, Jean-Marie le confident qui faisait le chemin de l’école avec moi tous les jours, Carole mon amie chanteuse d’Opéra et Brigitte qui est avec le même homme depuis 1978.
    Nous sommes toujours les mêmes, quelques années en plus !

    Et j’ai lu le récit de mes vacances en camp et en Angleterre avec Vincent. Je lui montais des cabanes avec les filles, comme on dit ou disait avant. Il était timide Vincent.
    C’était mignon tout ça et insouciant.

    Mais la vie ne reste pas toujours aussi mignonne. Nous le savons tous…

    Et vous votre passé, votre lointain passé, vous aimez vous y replonger de temps en temps ?

  • Sable

    Je rêve tout d'un coup que le paysage change autour de moi.
    Je me trouve assis face à l'océan.

    1907515901.JPG


    Ma pensée est en action. Dans ce lieu, les choses semblent plus compliquées et en même temps moins décevantes.
    Souffle l'air du large et des projections d'embruns viennent me lécher le visage.

    1288849485.JPG


    Et, dans un moment d'inattention, un peu passif, le désir inconscient de te retrouver se forme en moi. Cela suffit pour que le pouvoir de ce vague désir apporté par la mer soit efficace et se reconstitue aussitôt en moi et autour de moi, ta présence.

    229620996.jpg


    Une autre fois nous foulerons à nouveau ensemble le sable mais, pour le moment, il me faut ouvrir les yeux et je regarde avec moins de tristesse le sable que je serre dans ma main.

    Pierre

  • Havre de paix

    Demain midi nous partons à

    739298431.JPG

    pour une dizaine de jours.
    Lieu idéal pour nous ressourcer et nous vider la tête.
    Au programme, peinture et papiers peints, randonnées, ballades à vélo et repos.
    La vue que l’on a de notre maison
    2069077936.jpg

    ne peut que reposer notre esprit tourmenté du moment.

    Fiona avait eu un vrai coup de cœur pour cette maison l’été dernier. Et elle avait tellement eu de bonheur d’y passer les vacances de Noël, qu’elle ne voulait plus rentrer en Ile de France.

    Un petit havre de paix.

  • 45 jours

    Cela fait 45 jours que Fiona est partie précipitamment pour une autre vie.
    Aujourd’hui encore, elle nous manque toujours autant. Son absence physique fait mal et chaque instant, chaque seconde, chaque minute, elle est là dans nos cœurs et dans notre esprit.
    Quoique nous fassions, elle est là.

    Cette note c’est pour tous vous remercier de nous aider. Tous à votre manière. Sans vous je ne sais pas comment nous pourrions nous adapter à son absence et retrouver quelques sentiments de bonheur.

    Maman pour ton écoute, les frangines, le frangin et les beaux frères pour votre soutien et votre attention.

    Josy, Jacques, Gisèle, Marino, vous qui aimiez sincèrement Fiona avant son départ et qui continuent à l’aimer malgré l’absence.

    Merci les amis qui osez nous parler de Fiona, sans gêne, sans retenu.

    Danny et Pat pour vos messages et la tendresse que vous portiez à Fiona sans la connaître « physiquement », juste à travers son blog et ses écrits matures, plein de spiritualité et d’amour.

    Michèle, toi la cop’s de Fiona, pour ta disponibilité, pour tes mots, ta gentillesse. Pascal pour ton soutien tout simplement et cette amitié qui grandit.
    Merci à vous les filles, Gwladys, Julie, Monique…vous êtes trop géniales. Je comprends tellement l’amour que Fiona vous portait et vous porte toujours.
    Charlotte, Anne-Laure, Erika, et les autres, vous avez tous cru en Fiona.
    Nous vous apprécions tous profondément.
    Nous ferons de grandes choses ensemble à la mémoire de cette super nana qu’était notre fille !

    Benoit pour tes efforts en communication, pour toutes les fois où tu parles de Fiona. Elle va t’aider encore j’en suis sûre.
    Caro pour ton dernier message qui nous a fait très plaisir et la grande amitié que tu avais pour ta fidèle amie.
    Et Hédrick, merci à toi d’être ce que tu es. Un garçon formidable !

    Et toute l’équipe de l’avocat de Fiona qui va poursuivre son combat, son procès qui dure depuis 13 ans, jusqu’au bout !

    Chacun à votre manière vous nous aidez à tenir le coup. Tous vous parlez, nous écoutez, et Fiona n’est pas un sujet tabou. Merci.