Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2016

Tu me manques

Ma Fio,

Aujourd'hui, je me suis remémorée nos "avant Noël".
Comme le calendrier de l'avant que nous te faisions ouvrir chaque jour, ou la liste que tu tapais sur ton clavier avec parfois des bêtises dignes de toi, le sapin que tu décorais chaque année avec Pierre. Rappelle-toi, il poussait ton fauteuil autour du sapin et t'aidait à déposer les décorations sur les branches.
J'entends encore vos rires, je ressens encore cette chaleur indescriptible, et je me dis que je n'ai pas assez profité de ces moments extraordinaires pensant qu'ils allaient durer éternellement, parce que je ne savais pas que tu partirais, sans nous prévenir, cet horrible dimanche matin de février...Si j'avais su. Je ne sais pas ce que j'aurais changé, ce que nous aurions changé Pierre et moi. Peut être rien, ou peut être tout.

Tu me manques. Je t'aime tellement, toujours autant. Tes petites mains qui s'aplatissent sur moi avec maladresse, en signe de caresse, me manquent tellement que certains jours ce manque devient un suppplice.
Mais je suis aussi tellement heureuse d'avoir vécu ces années merveilleuses avec toi, d'avoir été la maman de "toi", je suis tellement heureuse d'avoir tant appris grâce à toi, et d'être devenue celle que je suis, certes meurtrie, mais avec en moi cette soif de vie qui était la tienne. Merci ma crevette !

Je t'aime tellement avec la même intensité.

 

Commentaires

Elle est tout près, encore plus dans ces moments de manque, elle sait que tu as besoin d'elle. Tendres bisous,cousine ❤❤

Écrit par : Marie-noelle | 23/11/2016

Guignolette pense très fort à toi Fiona, aussi incroyable que cela puisse paraître, chaque fois que j'ai des moments de doute, je pense à toi et à tes encouragements pour ne pas baisser les bras. Souvent je te remercie. Je t'aime tit ´poupée

Écrit par : Josy | 23/11/2016

J'ai rêvé de
FIONA IL Y A 15 JOURS. NOUS NOUS sommes SERRER TRÈS FORT L UNE CONTRE L AUTRE ET ELLE M A DIT : ÇA FAISAIT TROP LONGTEMPS. ...
Oui trop longtemps effectivement que ce manque fait parti du quotidien et en même temps cette impression que tu es là dès que nous avons besoin de toi....

Tu n avais rien à changer Patricia tu es une super maman et Pierre un super papouné.

Bisous

Écrit par : cops michele | 24/11/2016

Fiona est toujours dans nos pensees. Gros bisous

Écrit par : Laurence | 24/11/2016

J'aurais tant aimé te connaitre petite Fiona.
Pourtant, c'est comme si tu avais toujours fait partie de nos vies à Anais et à moi.
Je t'imagine à travers les mots de maman, à travers toutes ces photos où je ne vois que des sourires et de l'amour, tellement d'amour.
Si tu savais comme je pense souvent à toi petite princesse.
Je t'envoie un doux baiser Fiona, qu'il s'envole jusque'à toi et se pose délicatement sur tes jolies petites joues.

Écrit par : Garnier | 24/11/2016

Tu aimes Fiona d'un sentiment infini. Impossible d'y mettre une limite et d'ailleurs pourquoi en mettre ?

Écrit par : Sandra | 26/11/2016

Malgré le peu de temps où j'ai eu le bonheur de te connaitre, tu m'as marqué à vie de tout ce que tu dégageais en toi ! je pense toujours à toi dans des moments de joie comme de peine... tu reste graver dans mon histoire et le tableau que tu m'as offert est toujours là pour me le montrer..

Écrit par : Erika | 02/12/2016

Les commentaires sont fermés.