Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2015

Matin bleu

 

2005 BIS.jpg

 

Dans ce matin bleu,

Je vais à travers les rues du village,

Le pas léger, la gaieté dans les yeux,

De jolies marguerites plein mon bagage.

 

Dans ce matin bleu,

Solitaire,  j’ouvre le grand portail,

Impatiente, le cœur plein et joyeux,

Le sang séché au bord de mon entaille.

 

Dans ce matin bleu,

Je dépose les fleurs sur ton cercueil,

Frôle le médaillon d’un regard amoureux,

Arrose de mes sourires les quelques feuilles.

 

Dans ce matin bleu,

Je te vois, le visage illuminé,

Souffler d’un doux murmure harmonieux

Sur les lumières de feu de tes années.

 

Et, par les nuages à travers le vent,

Vont les vibrations de notre chant,

Les éclats de nos rires heureux, 

Dans ce matin bleu. 

Commentaires

ah ! ma très chère Fiona, les années passent et pourtant ton souvenir est toujours aussi vivace. Bisou mon ange

Écrit par : Josy | 18/07/2015

énormes bisous

Écrit par : Flo | 18/07/2015

Ton poème est bouleversant de larmes joyeuses, mon Amour.
C'est le pouvoir que vous avez toujours cultivé toutes les deux , celui de transformer les routes sombres et sinueuses en une voie lactée éclairée de milliards d'étoiles.
Joyeux anniversaire Fiona.

Écrit par : Jean-Christophe | 18/07/2015

Depuis hier j'y pense !
Comme un postit agraffé sur le coeur...

Je me suis couchée après minuit et comme chaque soir je t'ai dis "bonne nuit" mais cette fois ci je t'ai souhaité "joyeux anniversaire ma cop's !!!" et en guise de cadeau un énorme bisous soufflé jusqu'à toi...
Malgré le temps qui passe ton image est bien vivace, ton rire raisonne à mes oreilles et ton parfum flotte dans les airs, je sais que tu es là, alors avec toi soufflons toutes tes bougies et faisons un voeux... Je t'aime !

Cop's Patricia, ton poême est "magnifique d'amour" Grooooooooooooooooooooooos Bisoussssssssssssssssssssss

Écrit par : Cop's Michèle | 18/07/2015

Les commentaires sont fermés.