Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2013

L'envie

 

Hier soir, subitement, ton absence m’a été insupportable.
L’envie de te voir là, juste devant moi.
L’envie de te parler, de te prendre dans mes bras, de te sentir.
L’envie de t’entendre.
L’envie d’aller me coucher et de te savoir juste là, tout près, dans la pièce à côté.
L’envie de te prendre en photo, d’avoir plein plein de nouvelles photos de toi, y’en a marre des photos que j’ai toutes vues 15 000 fois !
L’envie de t’entendre rire.
L’envie de te voir me faire des blagues.
L’envie de consoler tes tristesses.
L’envie  de t’aspirer d’un grand coup d’inspiration pour te faire descendre de là-haut !!
Revivre ce que nous avons vécu, ressentir à nouveau l’ivresse de notre amour, de nos rires mélangés, de nos chuchotements secrets.
Revivre nos instants de communications, tes lignes sur ton clavier, tes quelques désaccords, tes grandes sagesses.

img029.JPG

 

Et vivre tout ce que nous n’avons pas eu le temps de vivre ensemble, notre voyage à l’Ile de la Réunion que je ferai un jour pour toi, et tous nos projets inaboutis.

1999 b.jpg

Hier soir, subitement, ton absence m’a été insupportable.
Alors, je suis allée me recueillir sur ta tombe,  seule dans la nuit avec ma lampe torche.
Les larmes que j’y ai laissées ont été transformées en étincelles de bonheur.
Merci mon cœur.

Commentaires

Hé ! petit ange! Tu veux bien demander au très vieux bonhomme du ciel de sortir son appareil et de nous envoyer des photos de toi dans ta robe de princesse pour accompagner la superbe note de ta maman.
Gros bisous les Amours

Écrit par : Jean Christophe | 12/11/2013

Des larmes d amour, des larmes de rage, des larmes de rien, des larmes de tout. Au grès de notre humeur, de nos bonheurs, de nos malheurs sans vous....mais toujours cette envie de repartir 2 en 1. Je n'a i jamais oublié cette phrase, ta phrase qui me fait si souvent avancer sœurette. Gros bisous

Écrit par : Isa | 12/11/2013

Nous sommes le 12 novembre, c'est aujourd'hui l'anniversaire d'Anais, elle a 25 ans. Je viens de rentrer et je découvre tes mots et les merveilleuses photos de Fiona.
J'ai mal ma belle.
Mal qu'elle soit loin, mal que tu es si mal tout simplement.
Et puis je relis à nouveau ton post et cette fois je parviens à voir enfin ces étincelles de bonheur que tu décris si bien.
L'amour est fort, plus fort que l'absence, plus fort que le manque, toi et Fiona vous ne faites qu'une seule et même personne ma chérie. Fiona est ton coeur, tes yeux, ton souffle, ta vie.
Prends soin de toi ma chérie parce que pour moi vous comptez énormément.

Écrit par : garnier marie | 12/11/2013

Je vous aime fort toutes les deux, dans les moments durs et dans les etincelles de bonheur. Bisous volants a la fee clochette et bisous a toi, cousine ♡

Écrit par : marie-no | 13/11/2013

Je vous aime fort toutes les deux, dans les moments durs et dans les etincelles de bonheur. Bisous volants a la fee clochette et bisous a toi, cousine ♡

Écrit par : marie-no | 13/11/2013

Je vous aime fort , toutes les deux, dans les moments durs comme dans les etincelles de bonheur. Bisous volants a la fee clochettes, et bisous doux a toi , cousine.

Écrit par : marie-no | 13/11/2013

ce sont de très belles pensées, très fortes, dans la douleur et dans l'indicible. Plein de bisous ma Patricia.

Écrit par : justmaried | 13/11/2013

Nous savons qu'un jour nous serons réunis dans l'autre vie, mais avant cela il va falloir passé par de long et douloureux moments avec ces hauts puis ces bas, avec ces chagrins puis ces joies, ces espoirs et désespoirs, ce manque, ce vide, ces sourires qui se dessinent et qui s'effacent sous le roulement d'une larme... Nous savons qu'un jour nous serons réunis "enfin"... Mais nous savons aussi que dans cette vie actuelle, l'absence se fait lourde, longue, pénible... Une envie de crier sa rage, cette injustice, envie de combler ce vide, non ce gouffre de vide, ce manque qui n'en fini plus comme un puit sans fin... A la recherche d'un signe, et de sentir Fiona juste là à côté, sentir son parfum, écouter une chanson qui réveille nos souvenirs, voir un nuage en forme de cœur pour nous faire sourire à nouveau et savoir que même si nos vie sont actuellement parallèles elles sont aussi liées... Fiona est là, elle t'accompagne chaque jour et veille sur sa maman, elle sèche tes larmes en soufflant sur ton visage, elle te tient la main... Elle est là juste à côté............ Bisousssssssss à vous deux mes cop's (je vous aime)

Écrit par : cop's michèle | 13/11/2013

Les commentaires sont fermés.