Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2012

Et si...?

 

Je n’ai pas écrit réellement de note depuis le 16 août, 1 semaine avant de quitter Montpellier et de rentrer à la maison.

Nous avons été pleinement heureux de retrouver notre maison, notre chambre, notre lit, nos repères, de sortir nos effets personnels des cartons et de reprendre pleinement possession des lieux qui, l’espace d’un été, ont appartenu à quelques vacanciers en quête de nature et de tranquillité.

Cop’s Michèle est venue passer quelques jours avec Mouad, petit garçon atteint d’un lourd handicap dont elle s’occupe 24h/24 avec toute l’énergie que cela demande. Une belle rencontre avec ce p’tit homme ! Puis ma mère et ma sœur Sophie sont arrivées pour une semaine de détente au bord de la piscine.
Tous ces instants privilégiés avec ceux que l’on aime fort font un bien fou…

Nous avons enchaîné avec nos occupations quotidiennes, comme tout le monde. Le boulot avant tout car c’est lui qui nous offre nos loisirs et nos voyages lointains d’hiver.

Sans avoir vu le temps défiler, nous voilà aujourd’hui à quelques jours de passer à l’heure d’hiver ; la nature change peu à peu de teintes, les arbres se dégarnissent, le soleil se voile légèrement, les parfums deviennent plus terreux. Et, même  si les températures réchauffent nos bras encore dénudés, l’hiver se profile, c’est certain, et l’odeur des feux de cheminée envahissent les plaines, le soir venu.

Une saison peu appréciée où nous sommes contraints de changer nos habitudes, faute de chaleur, faute de grand jour le soir, faute d’envie, faute de…faute de quoi ?

Et si nous décidions qu’en hiver, tout est permis ? Et si nous en profitions pour finir tout ce que l’été ne nous laisse pas le temps de faire ? Et si en définitive, l’hiver était aussi le moment idéal pour mettre en place de nouveaux projets aussi minimes soient-ils, de s’adonner à de nouvelles passions et de laisser libre court à son imagination dans tous les domaines ?

Et alors, le mental serein et l’âme satisfaite, un matin, nous apercevrons une primevère en fleur.
Le printemps sera là…

Quelques bugs depuis le transfert du blog sur cette nouvelle plateforme m’empêchent pour le moment de transférer des photos.