Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Viens

Ma très douce princesse,
Viens, suis moi, je t’emmène, 
Dans mon enchanteresse,
Exquise contrée lointaine.
Dis, vois-tu comme moi,
Les roses chantantes,
Le tapis vert de soie,
Les feuilles dansantes ?
Ma très douce princesse,
Viens, suis moi, je t’enlève,
Pour un instant d’ivresse,
Humer la même sève.
Dis, sens-tu comme moi,
Glisser sur ta peau
Le doux vent de joie,
Les fines perles d’eau ?
Ma très douce princesse,
Viens, suis moi,  reviens moi !
Détruit ta forteresse
Fais résonner ton beffroi !
Entends-tu comme moi,
L’écho des vives promesses,
Des soirées d’autrefois
Bercées de mille tendresses ?
Ma très douce princesse,
Je m’envole vers toi…
Dénude ma tristesse,
Cueille mon désarroi.
Puisses tu aussi mon cœur,
Délivrer ma détresse,
Secouer ma torpeur… ?
Ma belle et douce enfant,
Ressens-tu à présent,
La vie battre nos cœurs ?
Mon unique princesse,
Viens, suis moi, je t’entraîne,
Fêtons dans l’allégresse,
Ma remise de peine.

Commentaires

  • C'est un trés beau poeme Patoune.
    Je t'embrasse tendrement.
    Pierrot.

  • Merci mon Pierrot. Je vais mieux tellement à présent que je peux écrire ce que j'aurais eu envie d'écrire dans mes sombres moments.
    Je t'embrasse fort, JC aussi

  • Oh Patricia c'est vraiment magnifique ....
    J'adore ces mots, j'adore tes mots ....
    Gros bisous

Les commentaires sont fermés.