Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2012

Jour spécial

Aujourd'hui est un jour spécial puisque le 29 février.

Une année bissextile, rien de particulier pour beaucoup d’entre vous, comme pour moi avant. Juste 3 jours de trop dans ce mois de février.

Mais à présent, ce 29 février est une date dans ma vie. Et je l’attendais…N’ayant pu la vivre depuis le 29 février 2008, jour des obsèques de ma fille. C’est dingue comme un jour manquant sur le calendrier peut mettre mal à l’aise ! Comme une anomalie, un oubli ou pire…l’oubli de la personne elle-même.

Dans mon deuil ma reconstruction, il me manquait ce jour. Ce jour où j'ai quitté son corps. Ce jour où vous étiez tous là. A travers la toile, par sms, par téléphone ou en direct, avec Pierre et moi. Je me rappelle de tout. Chaque mot, chaque visage, chaque geste, chaque larme. Je crois que c’est le jour le plus lucide de toute cette période. J’ai été spectatrice du chagrin de tous et du mien. Sans vie dans un corps inerte parti je ne sais où mais, le regard et le cœur bien présents.

Je ne vais pas vous faire revivre les derniers instants, les derniers baisers au dessus du cercueil, les hommages rendus à l’église, les mots écrits sur un cahier, la musique écoutée lors de la cérémonie, le diaporama...

Je n’ai rien oublié. Vous non plus.

Ce 29 février, je me suis séparée de ton corps après cinq jours passés à la maison. Et aujourd’hui…

J’en ressors tant d’Amour de ces 16 ans ½ passés avec toi, de ces cinq derniers jours et de cette ultime journée. Mon corps tremble encore de ce que tu m’as fait vivre ma nénette, du meilleur au pire…Du meilleur, du beau, du sublime. Je ne veux retenir que l’Amour débordant qui nous unissait, qui nous faisait pénétrer en nos âmes réciproques et me faisait te serrer fort dans mes bras jusqu’à entendre tes éclats de rire…qui me manquent tant.

Un cap de passé aujourd’hui ? Oui, certainement car je vais bien.

Merci mon Ange. Je t’aime du même Amour. En attendant le jour...

 

 

Commentaires

Que tes mots sont beaux Patricia .. Fiona doit être fière de toi et surtout très heureuse de voir que tu vas bien. Ses rires, ses yeux, son odeur seront toujours près de toi, message éternel de votre amour réciproque l une pour l autre. Je t embrasse ma belle. À très bientôt marie

Écrit par : Marie garnier | 29/02/2012

oui c'est exactement comme ça "spectatrice" c'est le mot... bisouxxxxxxx je t'embrasse fort...

Écrit par : lolotte | 29/02/2012

Votre Amour restera intact et éternel ma belle
quel bel hommage pleins d émotions pour ta Nenette
je vous serre fort contre mon coeur
bisousssssss tout doux pour toi et bisousss volant pour Fiona

Écrit par : mireille | 29/02/2012

Je suis très émue. Comme à chaque fois que tu nous fais toucher du doigt l'amour qui vous unit.

Je vous aime fort toutes les deux ...

Écrit par : justmarieD | 29/02/2012

je me souviens aussi....et je suis tellement heureuse que tu ailles bien. et Fiona l'est aussi, j'en suis sûre.
avec vous pour toujours..

Écrit par : marie-no | 29/02/2012

Quatre ans… déjà !
Pensée pour elle, pour vous, avec un regard tendre sur cet amour infini qui vous unit pour l'éternité. Je ne peux moi aussi m'empêcher de penser qu'elle serait fière du chemin parcouru. Et pour tout dire, je ne peux m'empêcher de croire qu'à ce moment précis, Fiona est très fière de vous.

Écrit par : Marcus | 29/02/2012

oui, je me souviens de chaque instant, du moment où j'ai reçu ton appel me prévenant de l'état de Fiona, ensuite de cette nouvelle que je refusais de croire, de la cérémonie à Mareil puis après les diapos et la musique accompagnant son passage. Je regarde parfois le DVD le 24 février bien sûr et j'ai ainsi la preuve que je me souviens de tout et tous les souvenirs dans ma tête attachés à ses mots et à certaines photos. Le souvenir aussi de cette communion entre vous. Comme Marie-No, je vous aime très fort

Écrit par : Josseline | 29/02/2012

Victor Hugo est là , comme un ange qui te guide & te lie à Fiona ..Les mots posés ici sont beaux .

Écrit par : Michèle | 01/03/2012

Merci à tous, merci à vous Marcus, Michèle, Marie (s) et tous d'être passés par là aujourd'hui.
Ce poème de Victor Hugo, je l'écouterai en boucle tant il me parle.
Les semaines passent, les mois passent, puis les années. Et un jour, de l'immense chagrin sort une pointe de bonheur et d'espoir même si dans mon coeur et ma tête "tout" est resté intact. Comme une pièce restée en l'état et dans laquelle la personne pourrait revenir dans la seconde suivante reprendre sa place habituelle...
Bonne journée à tous, et vogue la vie !

Écrit par : Patricia | 01/03/2012

Les commentaires sont fermés.