Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2010

Jour de Noël

Je suis allée faire un tour sur ce blog, celui que j'appelle toujours le blog de Fiona, pour lire les notes écrites lors des précédents Noëls.

Le dernier Noël de Fiona en 2007.
Fiona avait écrit ce texte pour le blog

Joyeuses fêtes
Joie pour moi dire joyeuses fêtes chaudes dans vos coeurs.
Réunions d'amour.
Bisous
Fiona

Puis les autres Noël sans elle. Les notes que j’ai écrites en ces moments de fête. Car je n’ai aucun souvenir. L’an dernier,  j’ai fait le réveillon de Noël avec ma famille mais, bizarrement  je n’ai aucun souvenir de la soirée et pourtant j’ai toujours aimé ces Noëls en famille. L’année d’avant, je ne sais pas où j’étais. J’ai beau me creuser la tête, je ne sais pas, je ne me revois pas. Nous avions certainement dû le faire en tête à tête, Pierre et moi, afin de ne pas affronter un Noël en famille sans Fiona. C’était le premier Noël sans Fiona.

Aujourd’hui, je ne ressens pas une grande excitation mais je ne me sens pas triste du tout. Nous irons à la messe de Noël à la cathédrale d’Uzès. Ça fait deux fois que je vous en parle mais ça me tient super à cœur, cette messe de Noël ! JC était surpris et, en définitive il est content de m’accompagner. Ensuite, nous passerons la soirée tranquillement à la maison, un bon repas, un excellent bordeaux. J’ai déjà préparé des bougies partout…ça va être féérique.
Pour quelqu’un qui voulait faire de ce Noël un jour comme les autres…

Cela signifie simplement que je vais mieux… Je me rends compte que les deux années qui ont suivi le départ de ma nénette, l’année dernière encore, je faisais beaucoup de choses par automatisme, sans y mettre l’émotion adéquate. J’étais là, sans jamais être vraiment là. Je faisais parce qu’il fallait faire, je disais parce qu'il fallait dire et je sentais que les situations n'avaient plus le même impact sur moi.  Ou au contraire trop parfois. J’ai même cru pendant un temps que j’allais devenir folle, incurable… J'ai de véritables trous de mémoire sur certains évènements qui ont eu lieu ces dernières années. Mais je vais mieux, je le sens, et je crois pouvoir dire aujourd'hui que je commence à m’adapter à cette nouvelle vie, je la fais mienne et je parviens à y participer pleinement. Et non plus à la regarder filer, impuissante et incapable d’agir.

C’est vraiment une évolution profonde qui permet de vivre avec sa souffrance sans qu’elle soit négative pour soi-même et pour les autres.

Certes,  Noël ne sera plus jamais le même, la vie ne sera plus jamais la même mais, aujourd’hui, j’ai envie de dire à toutes les mamans, toutes les personnes qui ont perdu un être cher cette année,  qu’au bout de ce chemin il y a cette lueur, cette douceur. C’est certain.
Je n'en suis pas encore là mais j'y arrive doucement et j'y crois.

Je vous embrasse tous et mon souhait pour cette fin d’année est que cette petite lueur puisse se transmettre de l’un à l’autre.

 

07:44 Publié dans Bonheur | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Patricia,
les mots de Fiona sont toujours là, et même la haut au pays des Anges, elle te dit que la joie est là pour elle et vous souhaite de joyeuses fêtes chaudes dans vos coeurs
et je suis heureuse pour toi que tu commences à voir cette lueur au bout du chemin et cette douceur qui t apaise jour après jour
gros bisousssssssss volants pour tout les Anges et gros bisoussss @ vous toutes à qui je pense chaque jours

Écrit par : Mireille | 24/12/2010

Moi aussi je crois en cette lueur, qui malgrès les souffrances que tu portent en toi, illumine ton visage chaque jour un peu plus. Tu as tant d'Amour et de Générosité, c'est cette grandeur d'âme qui te fera retrouver cette douceur qui ne t'as jamais lachée.
Je t'aime.

Écrit par : Jean Christophe | 24/12/2010

patricia, je suis si contente de te lire, de te voir plus apaisée pour ce noël, fiona te donne une force supplémentaire d'y arriver, ces mots sont ses mots ils sont si chauds et doux à la fois, tout ce que je désire c'est que cette douceur et cette lueur éclaire ta vie et te donne plus de calme intérieure, un jour vous vous retrouverez c'est sur, pour le moment vis ta vie comme tu l'as décidé et que tu fais si bien, tes projets sont presque à terme , tu as réussi !! je t'embrasse bien bien fort ainsi que jc , soyez heureux , et que cette messe t'apaise encore plus , mille bisous volants fiona avec toute ma tendresse ...
val manu rémi et élise

Écrit par : valérie | 24/12/2010

Chère Patricia
Que tous les jours des années à venir brillent au travers de toutes les bougies que vous allez allumer ce soir Patricia.
Cette lueur d'espoir dansera dans vos yeux et dans les yeux de tous ceux qui vous sont chers et qui vous aiment.
Nous vous embrassons.
Anaïs et Marie

Écrit par : marie garnier | 24/12/2010

Merci PAT. Un message d'espoir pour nous et pour tous les parents. Fiona ce soir sera avec nous et bien d'autres enfants aussi, alors la bougie brillera pour tous.

Ce conte de Nouvel An pour toi et les amis que j'embrasse bien fort.

On était au dernier jour de l’année, la nuit tombait déjà. C’était un de ces moments magiques où le temps semble suspendu entre passé et futur et où la frontière entre conte et réalité devient si ténue qu’on peut passer de l’un à l’autre sans presque s’en rendre compte…
Sous le ciel étoilé, à l’abri d’un vieux mur, brûlaient quatre bougies.
Un enfant vint à passer, qui s’arrêta.
« Bonsoir. Vous êtes bien belles », dit l’enfant aux quatre bougies.
Les bougies remercièrent en inclinant leur flamme imprécise vers l’enfant.
L’enfant regarda la première bougie.
« Que tu es jolie ! Tu es aussi blanche que la neige qui couronne mes montagnes ! Qui es-tu ? Pourquoi ta flamme tremble-t-elle ainsi? »
« Bonsoir, enfant, dit la bougie, je suis la Paix.
Je suis sourire du matin,
Je suis agneau, je suis colombe,
Je suis le lys de ton jardin,
Je suis douceur du soir qui tombe.
Sans moi, les hommes vivent dans la peur, le chagrin et la souffrance. Sans moi, ils se déchirent et le sang teinte les champs de bataille. Sans moi, le sourire, la musique et la poésie ne sont plus que des fantômes.
Mais trop d’hommes pensent que la Paix ne vaut rien pour leurs affaires, que la Paix n’est qu’ennui et préfèrent la guerre.
Ma flamme tremble car je me meurs. »
Et lentement la première bougie s’éteignit.
Les étoiles dans le ciel pâlirent un peu.
L’enfant, troublé, se tourna vers la seconde bougie.
« Que tu es jolie! Tu es aussi bleue que le ciel de mon pays! Qui es-tu? Pourquoi ta flamme tremble-t-elle ainsi?
« Bonsoir, enfant, dit la bougie. Je suis la Foi.
Je suis la force de ton cœur,
Je suis tenace et sans raison,
Je suis le pas du voyageur,
Je suis l’écho d’une chanson.
Sans moi, les hommes ne savent plus déplacer les montagnes. Sans moi, l’homme ne croit plus en l’homme. Sans moi, les rêves n’ont plus cours et l’avenir est un désert.
Mais trop d’hommes pensent que la Foi ne sert à rien et ne vaut que pour les fous.
Ma flamme tremble car je me meurs. »
Et lentement la seconde bougie s’éteignit.
Les étoiles dans le ciel pâlirent davantage.
L’enfant, effrayé, se tourna vers la troisième bougie.
« Que tu es jolie! Tu es aussi rouge que les flammes dans la cheminée de ma maison! Qui es-tu? Pourquoi ta flamme tremble-t-elle ainsi? »
« Bonsoir, enfant, dit la bougie. Je suis l’Amour.
Je suis un cœur qui bat, qui bat,
Je suis regard, je suis folie,
Je suis refuge et tracas,
Je suis le sens de toute vie.
Sans moi, les hommes sont si petits, si mesquins! Sans moi, ils sont si nus face à l’univers! Sans moi, leur vie ne sert à rien et leurs enfants ne sont que fardeaux.
Mais trop d’hommes pensent que l’Amour est une faiblesse et s’efforcent de l’ignorer. Certains sont trop égoïstes pour aimer, d’autres trop lâches ou trop pressés.
Ma flamme tremble car je me meurs. »
Et lentement la troisième bougie s’éteignit ;
Les étoiles dans le ciel devinrent transparentes.
L’enfant, au bord des larmes, se tourna vers la quatrième bougie.
« Que tu es jolie! Tu es couleur de mes prairies quand le printemps chez nous revient !
Qui es-tu? Pourquoi ta flamme tremble-t-elle ainsi? Vas-tu t’éteindre toi aussi et me laisser seul dans le noir?»
« Bonsoir enfant, dit la bougie. Je suis l’Espoir.
Je suis celui qui reste encore
Quand tout paraît s’être arrêté.
Je suis la lueur de l’aurore,
La fenêtre d’un prisonnier.
Sans moi, les hommes s’arrêtent sur le bord du chemin et se laissent mourir. Sans moi, se fanent les fleurs et s’arrêtent les chansons. Sans moi le ciel est sans couleur et la joie une illusion.
Mais ne crains rien, aussi longtemps que je brûlerai dans ton cœur, rien ne sera perdu à jamais. Regarde-moi. »
L’enfant regarda la bougie. La flamme s’élevait haute et claire et dansait devant ses yeux. L’enfant prit l’Espoir entre ses mains. Il en approcha la flamme des bougies éteintes et la Paix, la Foi et l’Amour reprirent vie.
Alors les étoiles brillèrent à nouveau de tout leur éclat.
Et l’enfant, en souriant, s’endormit.

Ce soir j'allumerai une bougie pour réchauffer ton petit coeur ma chérie. Je ne t'oublie pas.

Papa Pierre

Écrit par : Pierre | 24/12/2010

Vous serez très présents dans mon coeur ce soir, fiona et toi et Jean-Christophe, et Pierre aussi. Je serai à St Martin et les bougies feront le lien. Elles sont signes de vie et de chaleur, et ce soir, à travers le monde entier, au delà des " religions instituées", il y aura des bougies un peu partout, éloigant l'obscurité, la peur et le froid. Fiona et l'espoir dans la petite danse orange, rouge et jaune des flammes.
mille bises de ta cousine qui t'aime fort.

Écrit par : marie-no | 24/12/2010

Merci mon coeur de croire en moi. La générosité du coeur tu l'as chaque jour avec moi. Tu es une si belle personne.
Merci Mireille et Val pour vos mots de réconfort à chaque instant.
Merci Marie pour tous ces papillons qui volent dans la France entière.
Merci mon petit Pierrot d'être toujours présent. Quoiqu'il arrive je serai toujours là pour toi. Et Fiona restera pour l'éternité "notre Fiofio". 3 en 2.
Merci cousine pour cet échange permanent qui bien souvent me réchauffe le coeur.
Aujourd'hui ce sera un Noël sourires.
Bisous à tous

Écrit par : Patricia | 24/12/2010

Merci Patricia pour ce beau message , pour cette lueur d'espoir que tu essaies de nous transmettre en ce jour si spécial ..
JR et moi sommes a la première étape , le premier Noël sans Marine et nous sommes mal comme nous l'avions pressenti , puisque ressurgissent les souvenirs des Noëls précédents ...
déjà celui de l'année dernière n'avait pas été fêté , Marine sortait de l'hôpital et nous étions tous très fatigués...........
Chez nous aussi ce soir brilleront des bougies d'espoir comme dans le conte merveilleux que nous a rappelé Pierre...et je l'en remercie pour tous .
Bisous a vous et a nos anges

Écrit par : maryse | 24/12/2010

Merci petite soeur pour ce message de Fio, merci d'être mon guide, ma longueur d'avance.... Chacune son tour , mais ce n'est pas pour rien, j'en suis certaine.
Premier noël sans mon fils juste physiquement car je le sais partout.Je vais essayer de me tenir ce soir car pour nous ca sera le même rituel chez maman ce soir et demain, rien ne change depuis 39 ans , sauf l'absence de certain.Mais comme tu le dis, je serais la mais pas la, je suis dans l'automatisme de cette nouvelle vie qui te met le cerveau dans un coton qui fur et à mesure devient plus doux, plus fin...du moins je veux y croire....
Je t'aime petite soeur......

Écrit par : Isa | 24/12/2010

Oui un guide, chacune son tour, comme tu dis petite soeur, et certainement pas pour rien...Je suis avec toi. Je t'aime fort.
Maryse, que cette nuit éclairée par toutes ces bougies et par nos étoiles puisse réchauffer ton coeur.

Je vous envoie à toutes les deux mes plus tendres baisers.

Écrit par : patricia | 24/12/2010

Les bougies chaufferont aussi ma maison et mon coeur ce soir pour s'unir aux vôtres.
Je vous embrasse fort.

Écrit par : justmarieD | 24/12/2010

En ce jour si spéciale je tenais a vous envoyer à tous la petite flamme de mon petit coeur, ainsi qu'à vous toutes "mamans" orphelines que je ne connais pas...

Aujourd'hui j'ai quitté mon travail le coeur lourd, je suis AMP auprès d'enfants polyhandicapés, et j'ai caché dans le sapin un petit cadeaux de la part du père noël pour une petite fille qui n'a plus de famille et qui restera au centre comme tous les autres jours... Je suis allée l'embrasser avant de partir, je lui ai dis que le père Noël passerait cette nuit pour lui apporter un présent... J'ai vu ses petits yeux brillers et puis un large sourire se dessiner sur son visage... Et moi je me suis sentie toute petite face à ça, impuissante !!! J'aurai aimé la prendre dans mes bras et l'emmener passer Noël au sein de ma famille, mais les lois nous l'interdisent...

Pour moi Noël a un goût différent, les enfants dont je m'occuppe sont placés et même abandonnés... Et pour eux il n'y a pas de vrai Noël... Pas de grands sapins où les cadeaux s'entassent, pas de maman ou de papa pour leur dire "je t'aime" ils sont seuls prisonniers dans leur corps meurtri avec en guise de compagnie un ours en peluche et un fauteuil roulant...

Il faudrait inventer une association : des mamans et enfants orphelins !!! Ou des mamans qui ont perdu leur enfant pourraient quelques fois accueillirs des enfants qui ont plus de parents... Oui je sais je crois encore au Père Noël... Mais pourquoi pas ???

A vous tous, à toi ma cop's, et toi mon Amie Fiona, je vous embrasse fort, et que la paix soit dans vos coeurs...

Écrit par : Cop's Michèle | 24/12/2010

Je te souhaite un Joyeux noel ainsi qu'a JC. Je suis heureux que tu puisses aller à la messe de minuit c'est souvent magique et reposant.
Nous penserons bien à vous ce soir ainsi qu'à Fiona qui sera j'en suis sur sera près de toi durant la messe.
Bonne soirée et gros bisous.

Écrit par : J-Michel | 24/12/2010

coucou Patricia, nous te souhaitons de passer de tres bonnes fetes, nous pensons bien a toi et aussi a Fiona
bonnes fetes aussi a JC que nous ne connaissons pas encore et a Pierre
gros bisous
Benoit et sa famille

Écrit par : laurence | 24/12/2010

Je te souhaite un joyeux Noël!! Gros bisous a tous les deux de la part de nous tous. A tout à l'heure au téléphone.

Écrit par : sophie | 24/12/2010

je vous envoies toute ma tendresse et ma chaleur pour réchauffer vos coeurs, Fiona est là, toujours,...

Écrit par : laurence (maman de maxime) | 25/12/2010

Les commentaires sont fermés.