Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2010

Lettre à ma fille

Trois jours en Ile de France pour passer un moment auprès de mes proches, faire un tour pour revoir ta tombe au cimetière, et me rappeler que Paris existe encore avec son RER bondé, son bruit incessant de voitures que tu n’appréciais guère et ses boutiques diverses et variées. Tu te rappelles comme tu aimais les fringues ? Nous passions du temps à te faire choisir tes vêtements…et tu rigolais comme toujours J

 

J’ai passé un moment avec Pierre, dans son bel appart de St Germain, nous nous racontons nos vies, nos projets. Tu es là, avec nous, fidèle à notre présent.

J’ai déjeuné avec Momo, ta Momo, ta copine de rigolade et d’émotion qui a toujours son pèle mêle de tes photos dans son salon. Tu sais quoi ? Nous allons nous refaire une soirée crèpes un de ces jours chez ta cop’s Michèle avec tes amies. Cette soirée crèpes que tu avais demandée, toujours partante pour la fête,  et que nous avons quand même fait à la date prévue. Malgré ton départ…

Et oui, ce n’est pas la distance des unes et des autres qui va nous empêcher de nous revoir, une fois de temps en temps.

J’ai ensuite passé la soirée chez tata Sophie avec Mamy. Son nouvel appart est super sympa. Tu aurais pu y accéder sans problème avec ton fauteuil et en plus elle a un jardin ! Tu aurais aimé, c’est certain !

Et la dernière soirée, j’étais chez tata Joëlle, Jean-Luc et Mélissa. Joëlle a pris le relais de Mamy, elle s’est cassée le coude. Tu lui aurais dit certainement de faire attention à elle, comme tu l’avais dit à Mamy J Quant à Mélissa, toujours la même, belle et marrante. Le smile en permanence. Vous n’êtes pas cousines pour rien.

 

On revient à Paris en décembre. Histoire de faire le tour des illuminations de Noël et de voir Aaron en concert. Je pense à toi dès que j’entends la chanson « Lili ». Tu trouvais cette chanson si triste que tu lâchais tes larmes systématiquement. Nous étions obligés de l’arrêter ! Oui je pense à toi quand j’écoute cette chanson. Quand j’écoute plein d’autres musiques aussi. De toutes façons je pense à toi tout le temps. Tout me fait penser à toi. Même en dormant, je pense à toi.

 

Nous essayerons de passer voir tonton Jean-Mi au pays Basques courant janvier. Avant de partir au Nicaragua le 8 février.

 

En attendant, on continue les travaux à Fontarèches. Tu as vu ta chambre ? C’est un vrai bordel ! On y entrepose tout et n’importe quoi. Je crois que je me suis enfin décidée à tout changer dans cette pièce. Par commencer par la déco. Je vais repeindre. Je laisserai quand même quelques unes de tes photos. Et cette pièce va devenir le bureau. J’y laisserai quand même ton lit dans le fond. En définitive, je ne vais pas changer tant de choses que ça. Juste la couleur des murs.

 

Le garage a bien avancé. Il ressemble presque à une chambre. J’aurai un coin pour faire de la sculpture. Je n’ai rien touché depuis que je t’ai modelée. Ça me manque. Je vais m’y remettre.

 

Et ensuite, une fois que Fontarèches sera terminé, nous réattaquerons les travaux aux gîtes. Quand je dis nous, je parle de JC. Moi je ne suis là que pour lui passer ses outils…Non je rigole !  

Ça touche à sa fin, tout ça. Je suis bien contente car ces travaux aux gîtes n’ont pas été une partie de plaisir. Des nuits blanches, oui…Mais peu importe les difficultés, c’est mon projet, ton projet. C’est la seule chose qui compte à mes yeux.

 

Allez, ma nénette, je te laisse pour aujourd’hui et je t’envoie des milliers de baisers volants mon Amour.

 

Ta maman qui t’aime

 

Commentaires

J'aurais tellement, tellement aimé te rencontrer petit Ange,te tenir la main moi aussi, rire avec toi et ceux qui t'aiment au delà du temps.
La vie m'a offert le bonheur de croiser le chemin de ta maman, qui me parle de toi souvent, qui m'a permis de decouvrir tes pensées, tes ecrits, et de comprendre ces emotions fortes que tu portes comme elle, tel un heritage, profondement ancrées au fond des yeux.
Alors , au travers de ta maman, que je cherie, de ton papa Pierre, et de toutes ces personnes qui t'aiment , je crois que je te connais un peu, et j'espere que chacune d'elles me donnera un peu de toi ,car le temps n'a pas d'emprise sur les choses les plus essentielles.
Jean-Christophe qui aime tant ta maman

Écrit par : Jean christophe | 19/11/2010

Petite soeur, étrangement hier soir je suis tombée sur un mail que tu m'as envoyé le 18 février, j'ai même dit à Fred c'est étrange je pensais l'avoir supprimé. C'était certaine de tes communications avec Fio ou dans l'une d'elle elle disait, surtout continué le projet qui vous tiens tant à coeur.J'ai pensé au gite et ou elle disait aussi que nous étions à un niveau inférieur. J'ai ensuite rêvé de Jules , mais je t'expliquerai tout cela dans un MP dans la journée.
Ta lettre à ta nenette est juste à ton image, belle et forte, le message de JC et lui aussi tellement d'amour pour vous deux. Je vous embrasse fort fort fort.......

Écrit par : isa | 19/11/2010

Cette lettre est magnifique comme d'habitude , très émouvante aussi ...et les commentaires de JC et Isa la complètent si bien ..
Aujourd'hui on est le 19 .........10 mois ont passé depuis le départ de Marine , et comme toi pour Fio , je pense a elle tout le temps.
L'amour ne meurt jamais ...........c'est une certitude.......
je t'embrasse .

Écrit par : maryse | 19/11/2010

J'en ai le coeur serré et les larmes aux yeux. Gros bisous mon petit Spoke.

Écrit par : sophie | 19/11/2010

J'en ai le coeur serré et les larmes aux yeux. Gros bisous mon petit Spoke.

Écrit par : sophie | 19/11/2010

Très belle lettre ma cop's ! Je suis sûr qu'elle a du la lire et la relire avec ce sourire qu'elle avait si souvent... Oui très belle lettre... Le mot de JC est aussi émouvant, je ne le connais pas, mais il a l'air d'apprendre à connaitre Fiona à travers toi cop's, il l'apprend et il l'aime... Mais on ne pouvait que l'aimer Fiona, il était imposible de faire autrement... C'était comme une évidence !
Elle a su changer le regard des gens, elle nous a apprit le respect et l'amour, le courage et l'acceptation de l'autre...
Fiona était déjà un Ange sur terre et ça j'en reste convaincu !!!

Et oui Cop's nous allons l'a faire cette soirée crèpe, et Fiona t'a intêret a être là !!! (tu sais comme tu fais parfois...) Car cette fois ci et si tout se passe bien nous serons dans ma nouvelle maison !!! Et il y a de la place pour coucher tout le monde ! Gwlad et Momo seront aux fournos comme d'hab, bâ Gwlad est Breutonne alors ses crèpes... HUMMMM !!! Ouais cop's c'est une super idée !!!
Gros gros bisousssssssssssssssssssssss

Écrit par : Cop's Michèle | 19/11/2010

j'ame tes lettres pleines de tendresse, si vraies, et qui nous rendent Fiona si proche.
j'ai hate de vous voir en décembre.
bises à vous deux et un bisous papillon à la fée clochette

Écrit par : marie-no | 19/11/2010

j'ame tes lettres pleines de tendresse, si vraies, et qui nous rendent Fiona si proche.
j'ai hate de vous voir en décembre.
bises à vous deux et un bisous papillon à la fée clochette

Écrit par : marie-no | 19/11/2010

Les commentaires sont fermés.