Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2010

Juste un sourire

Il y a des nuits où le sommeil s’arrête net, après un mauvais rêve. Après un mauvais rêve irréel mais qui n’est en fait que le reflet de la réalité.

Il y a des nuits ainsi, où je reste immobile,  n’osant ouvrir un œil de peur de ne plus pouvoir sombrer dans une douce léthargie. Et mes pensées s’activent alors même que mon corps est encore inerte. Ça travaille dur là haut…Le cerveau a cette faculté de se couper du corps, de prendre des initiatives sans qu’on lui demande, de se mettre en route tout seul à n’importe quelle heure et de foutre ainsi ma nuit en l’air ! Et là, ça devient le bordel total !   Une pensée en fait venir une autre, puis une nouvelle autre, et encore une autre, jusqu’à ce que les larmes s’en mêlent.

Mais bon, après tout, chacun son lot de problèmes. Nous devons tous faire face un jour à une situation difficile : une charge de travail bien trop importante, une rupture douloureuse, une machine à laver en panne, un corps défaillant, un deuil, un pneu crevé, une tumeur, un problème d’argent, un ongle cassé.

Il n’existe pas d’échelle de la souffrance morale. Chacun sa capacité à rebondir.

Alors certains se renferment sur eux, pensant qu’ils sont les plus malheureux du monde, pensant que c’est la fin du monde, oubliant jusqu’à l’existence de l’autre. L’autre qui justement se démène pour garder la tête hors de l’eau.  Et qui se sent seul.

Alors parfois, il est bon et doux pour chacun, d’oublier ses vrais ou faux problèmes,  de regarder autour de soi, de passer un coup de fil, de dire un mot gentil, d’envoyer juste un sourire.

P1000348.JPG

Cette note je la dédie à tous ceux qui sont dans la peine aujourd’hui.

Commentaires

Merci Patricia , tu as si bien résumé les choses telles qu'elles sont ..
et ce beau sourire de ta belle Fiona illumine les mots..........

Écrit par : maryse | 09/11/2010

tu as tout dit, et le cerveau qui se met en marche quand il veut, crois moi, je connais. Je me retrouve à rédiger des bilans pour les enfants, à prévoir des activités, à me poser plein de questions sur l'avenir, alors que je ne veux qu'une chose, dormir...
Pour le soutien mutuel, nous avons une chance incroyable maintenant de le faire presque en instantané avec internet. c'est sensé être virtuel, mais le sourire, le soutien, l'affection, l'écoute, ça passe et on les ressent!!! ça n'empèche pas les rapports directs avec les gens, ça permet d'être ensemble d'une certaine façon quand on est loin. alors de Versailles, cousine, je peux t'envoyer pleins de bises.

Écrit par : marie-no | 09/11/2010

Il y a tout prés de toi des personnes qui t'aiment et qui pensent fort a toi, celles qui malgrés leur quotidien n'en oublient pas ta souffrance.
Ces personnes sont precieuses, elles te lisent, t'entendent, rient, pleurent ou s'accordent une pause pour se retrouver dans tes mots car tu es une magicienne de l'emotion.
Je vis chaque jour avec toi, et malgrés mes lacunes, j'apprends chaque instant à te lire, à t' apprendre, et à aller voir plus loin au plus profond de tes yeux.
Je veux essuyer tes larmes une a une pour faire apparaitre a nouveau, encore et encore ce sourire étincelant que ton visage radieux porte si bien...pour que ta peine s'envole,pour que les anges te murmurent au creux de l'oreille que la vie est belle, pour que ces anges te protégent, pour qu'ils nous donnent des ailes, pour aller trouver la Joie, LA JOIE , portée par FIONA.

Écrit par : Jean-Christophe | 09/11/2010

quel joli écrit tout à fait ce que je pense ! quand je dis qu'il y a toujours pire que soit , c'est vrai ! et chacuns à sa propre peine plus ou moins grande tout dépend aussi de l'état moral du moment quelquefois un tout petit rien et on fond en larmes alors qu'un grand tout nous fait avancer .... merçi pour ces beaux écrits , merçi du partage ! une envolée de bisous à fiona qui a le sourire et qui aimait les gens et la vie ! prenons exemple sur elle , en pensant que demain sera un autre jour et les peines moins grandes .... bisous du fond du coeur .....
val

Écrit par : valérie | 09/11/2010

Je suis muette Patricia, je ne sais plus quoi dire, juste lire et relire encore ce message .... Wouah ...
Bises Patricia

Écrit par : marie garnier | 09/11/2010

Cette nuit, j'ai rêvé de Fiona, elle était là, sans fauteuil, sans rien, juste là. Pourquoi? je ne sais pas. Du coup, j'ai eu envie de regarder à nouveau le Diaporama. Ca m'a fait un bien fou!!

Gros bisous soeurette. A lundi!!

Écrit par : Sophie | 09/11/2010

L'écriture est souvent un exutoire. Merci Patricia pour ces mots magnifiques. Je me perds souvent sur votre blog et dans vos mots (maux). Nos enfants différents nous portent, nous donnent des ailes et un magnifique regard sur la vie. Le sourire de Fiona est inoubliable. Bien à vous.
Sophie, maman de Salomé, 5 ans, polyhandicapée.

Écrit par : Sophie Bourdon | 10/11/2010

Vos ami(e)s ont tout dit sur ce beau texte, un playdoyer pour penser aux autres au-delà de ses propres angoisses ou douleurs du passé et du présent.

Et pour illuminer le tout cette belle photo originale de Fiona.

Merci pour ce message

Walter 95

Écrit par : W.Salens | 14/11/2010

Les commentaires sont fermés.