Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2010

La larme

Transparente, ovale, flamboyante, luisante, chaude, salée, la larme renferme à elle seule une multitude d’informations et de messages.

Bruyante ou silencieuse, isolée ou groupée, légère, limpide, elle coule sur la peau, jusqu’à l’ultime saut où, emportant avec elle dans sa chute, d’innombrables émotions, elle va finir sa courte vie en une minuscule flaque d’eau prête à s’évaporer.

Ainsi vont nos souffrances cachées, nos douleurs physiques immesurables, nos nostalgies du passé, nos chagrins inconsolables, nos amitiés perdues, nos amours éteints, nos âmes perdues, nos regrets, nos remords.

Ainsi vont nos peurs de l’instant, nos phobies, nos angoisses de la vie.

Ainsi vont nos rires merveilleux, nos grands bonheurs, nos émerveillements.

La larme si petite, hésitante ou timide qu’elle soit, modifie en une fraction de seconde le regard, le mot, le geste…

Mes larmes s’expriment. De rire, de chagrin, de bonheur, de tristesse. Elles vivent. Je les laisse vivre.

Et vous … ?

Commentaires

Certaines larmes reviennent même parfois de trés loin , en attente d'un échange de regards ,ou de rires complices, comme si la vie avait construit un barrage ...
Aujourd'hui, je sais laisser couler des larmes "de rire, de chagrin, de tristesse et de joie", et c'est avec toi que je les partage. Ces tranches d'existence comptent plus que tout, car ce sont ces moments là qui nous donnent la vie , et qui nous en rappelle la vraie valeur.
Ton texte est juste et touchant, tu décris si bien ces émotions qui sont en chacun de nous, si bien qu'on se laisserait aller a verser......une larme!

Écrit par : Jean christophe | 01/11/2010

Nous avons pleuré de joie, de bonheur, de fous rires fous, je me rappelle Gare de Lyon où j'étais presque à 4 pattes par terre tant je riais aux larmes. Et des moments plus tristes où nous avons mélé nos larmes, des instants de délivrance où nous nous sommes livrés. C'est la vie. Le rire et les larmes sont ce que nous sommes. Nous, en vie !

Écrit par : Patricia | 01/11/2010

Que répondre derrière vos messages si beaux si touchants ? Je suis souvent pleine de larmes, que je cache et qui s imprègnent profondement en moi pour un jour éclater... Mais je ne sais comment. Ma peine est pleine de larmes que je ne sais plus exprimer... J attends des larmes de joie, j attends des larmes de rire je les attends pour demain j espère . Ton texte est magnifique petite sœur, vous êtes magnifiques et je vous aime!!

Écrit par : Isa | 01/11/2010

Je me rappalle aussi des larmes de Fiona. Ses larmes de douleurs, ses larmes de tristesse, ses larmes lors de ses nombreux fous rires, ses larmes de chiqué parfois...suivies d'un éclat de rire !
Et ses 2 dernières petites larmes qui ont coulé le long de ses joues, alors qu'elle était sans vie, les yeux scotchés...

Écrit par : Patricia | 01/11/2010

Nous avons posté nos commentaires en même temps petite soeur. DEemain tu pleureras de joie, je te le promets !! Je t'embrasse tendrement.

Écrit par : Patricia | 01/11/2010

j'ai lu un jour d'un papa touché par l'handicap de sa fille que "les larmes étaient les pétales du coeur..." et tes mots Patricia sur la larme est touchant, comme toujours lorsque tu écris.

les larmes qu'elles soient de joie, de colère, de bonheur, de tristresse ou de rires laissent vivre ainsi nos émotions et nous permettent d'évacuer notre peine ou notre joie.

Écrit par : laurence | 01/11/2010

Encore des textes magnifiques ou tout est dit. Moi , les larmes font partie de ma vie depuis longtemps , depuis le 5 aout 1982 ou notre vie a basculé, petit a petit nous nous sommes habitués , et puis ensuite larmes pour la première coque de Marine , larmes lorsqu'elle
souffrait , larmes de joie lorsqu'il nous semblait voir de petits progrès, larmes d'amour lorsque mon regard plongeait dans le sien!!!!!! puis les larmes d'impuissance face a la douleur et face a cette séparation...
Je ne les garde pas en moi , et tous les soirs lorsque je me couche , elles coulent en silence ....puis je m'endors et un jour nouveau se lève ....
et je passe du rire aux larmes en quelques minutes....ainsi sera ma vie je pense ....je ne peux lutter contre ça .......
je pense a vous toutes ,a nos petits anges en ce jour particulier
je vous embrasse

Écrit par : maryse | 01/11/2010

Les commentaires sont fermés.