Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2009

La bombe à retardement

Il y a des jours sans et des jours avec.
Les jours sans sont de plus en plus nombreux, de plus en plus rapprochés.

La bombe à retardement.

Il y a 1 an ½ , c'était « Tout va bien, je viens de perdre ma fille, mais je vous assure que ça va.... »
Et vous étiez nombreux à ne pas comprendre comment je pouvais tenir le coup...
Aujourd'hui c'est « plus rien ne va, j'ai perdu ma fille il y a 18 mois, mais je ne vais plus du tout ».
Et vous êtes nombreux à vous dire que tout est rentré dans l'ordre .
Ben non, rien n'est rentré dans l'ordre.
Je souffre comme jamais, désolée de vous le dire.

Je pleure pour un oui et pour un non. Je ne sais même plus pourquoi je pleure. C'est lassant et fatigant...pour moi et pour les autres.
 
Je pense à mes amies. Cop's Michèle et Marie. Toujours présentes.
Hélène.
Je pense à ma famille que je sens loin, trop loin.

Il me reste 4 jours avant le déménagement.
Cop's Michèle va venir « faire » la chambre de Fiona avec moi.
Et ceux qui veulent...

Bonne nuit à tous.

Commentaires

Nous ne sommes pas loin, nous sommes là, mais parfois tu as besoin de nous et parfois non. Il est difficile de savoir à quel moment. Mais nous sommes bien présents, et nous pensons très fort à toi. Nous nous sentons juste impuissants face à ta tristesse.

Gros bisous.

Écrit par : Sophie | 01/09/2009

Oui Patounette nous sommes là même si ce n'est pas nous que tu voudrais voir, ne t'inquiète pas pour nous, on t'aime et nous ferons tout pour te comprendre au mieux. Dans la souffrance il n'y a pas de temps précis, maintenant, plus tard si tu as mal l'important c'est que tu puisses le dire. Je t'embrasse bien fort ma Patricia.

Écrit par : justmarieD | 01/09/2009

je suis une passante dans ta vie, j 'en connais si peu, mais ce peu je le partage et le vis.oui il faut crier sa souffrance......
je t 'embrasse naik

Écrit par : naik | 01/09/2009

Ma chère Patricia ....
à la veille de la rentrée, plus de quatre années se sont passées et comme toi, je dis "ca va"..... mais voilà, mon coeur est brisé et la souffrance remonte. Ca ne se commande pas. Il faut que ca sorte .....
Tu es à la veille d'un enorme chamboulement. Pleures, ce n'est pas une faiblesse. Je t'embrasse, tendrement....

Écrit par : Flo | 01/09/2009

Sophie, oui, je sais que vous êtes impuissants.
Je pense que j'irai mieux quand j'aurai emménagé dans mon futur appart.
En attendant, c'est difficile.
Mais aujourd'hui, je vais me mettre un bon coup de pied aux fesses !
Bisous à tous

Écrit par : Patricia | 01/09/2009

Flo, j'aimerais pouvoir te prendre dans mes bras et dire des mots tendres pour te consoler et te réconforter. Je comprends tellement cette douleur que tu vis depuis 4 ans...
Pas un jour ne se passe sans que je pense à Aurélie et parfois je revis malgré moi cette journée de juin où j'ai appris l'effroyable.
Un visage d'ange au sourire éclatant. Fiona lui avait envoyé un petit mot pour la première fois, un petit mot arrivé trop tard...
Plein de bisous à toi ma Flo et à tes 2 A.
Aurélie, je lui envoie de beaux baisers...

Écrit par : Patricia | 01/09/2009

Tiens le coup patoune. Tu epux compter sur moi samedi.
Bisous

Écrit par : Pierre | 01/09/2009

tiens le coup patricia je pense à toi bises

Écrit par : nathalie | 01/09/2009

Milles baisers à toi
et je regarde aussi les étoiles dans le ciel.... et elles sont là !!! nos puces veillent sur nous .... J'aimerais aussi te prendre dans mes bras... Le temps n'efface rien, mais certains jours deviennent moins difficiles.... Tu es une battante !
Affectueusement ...

Écrit par : Flo | 01/09/2009

Petite soeur,

Ta douleur me fait mal et je me sens impuissante. Impuissante de ne pouvoir apaiser cette souffrance qui te triture. Mais je suis là et tu le sais, comme tu es toujours là pour moi. N'hésites jamais à m'appeler, à me parler, à me solliciter quand tu en as besoin.
Mon coeur est grand ouvert pour toi.
Je t'aime
Titi

Écrit par : Marie-Christine | 03/09/2009

que dire face à une telle douleur! rien si ce n'est bon courage et sache que nous sommes là! jamais loin
on t'aime trés fort

Écrit par : nadia | 25/09/2009

Les commentaires sont fermés.