Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2009

Journée de la femme

Cette journée me rappelle que nous devons beaucoup à nos ainé(e)s.
Il n’y a qu’à lire l’historique de cette journée pour s’apercevoir à quel point la femme pouvait être brimée il y a encore si peu de temps.
L’égalité des sexes est une évidence dans bien des domaines et je fais partie de cette génération de femmes qui ne se posent pas la question dans sa vie personnelle.

Juste une parenthèse qui n’a pas trop de rapport avec le titre de ma note, je suis loin d’être féministe et au risque de faire hurler les féministes acharnées, je trouve plutôt attendrissant la différence psychologique existante entre un homme et une femme. Fin de la parenthèse.

Aujourd’hui, je pense à toutes ces femmes et ces mamans exceptionnelles qui se battent pour une cause. Elle sont là, près de moi, ce sont mes amies et je les admire.

Je pense à toutes ces inconnues qui ont fait de leur vie entière, un combat pour une cause.

Je pense à ma mère, ma maman, Mamy qui, malgré les souffrances d’une enfance chaotique, malgré la lourde charge de ses 5 enfants, seule, veuve bien trop tôt, nous a donné tout l’amour et nous a apporté tout ce dont elle avait manqué à notre âge. Ses enfants, c’était son combat. Merci à toi ! Je t’aime très fort maman.

Je pense à Fiona, mon p'tit bout de femme, qui avait la maturité d'une grande...

Je pense à toutes ces femmes encore opprimées qui n’ont que le droit de se taire, de subir, de souffrir, de se faire mutiler.

Alors pour celles qui jugent que cette journée n’a plus lieu d’être et trouvent dégradant qu’elle puisse encore exister (elles sont nombreuses paraît-il) je réponds qu’il faut regarder ailleurs, parfois juste à côté de soi, pour se rendre compte que, malgré les apparences, il subsiste encore de nombreuses inégalités, abus, injustices, aberrations liées simplement au sexe de la personne.

Commentaires

Il faut penser à toutes ces femmes que la religion emprisonne, à toutes celles que l'on oblige à la prostitution, il faut penser à toutes celles qui sont violentées, battues, violées, même en couple ou dans le cadre du mariage, il faut penser à toutes ces petites filles qui sont des femmes en devenir, des futurs mères, il faut penser à libérer les femmes de la suprématie des hommes, il faut tout simplement démonter les mécanismes tribaux qui aliènent encore considérablement les opignions des uns et des autres, il reste tant de choses à faire pour la femme !

Je t'embrase ma chère Patounette ....

Pat ♫♫♫♥♥♥

Écrit par : Pat ♫♫♫ | 08/03/2009

je viens juste de finir un livre sur les femmes afghanes et je suis encore dans l'ambiance d'oppression, de non reconnaissance qu'elles vivent au quotidien. c'est pour elles, pour que nous n'oublions pas ce qu'elles et d'autres vivent, pour ne pas oublier aussi que ma mère n'a pu voter qu'en 45, que ce sont encore des hommes qui prennent toutes les décisions dans l'église et dans beaucoup de religions, et cela parait tellement normal, j'en suis toujours surprise, alors que je ne me sens pas féministe. Mais je les remercie pour tout ce qu'elles ont mis en lumière et contribué à changer; Le dernier livre de benoite groult explique très bien l'évolution et montre qu'il faut rester attentives; merci de nous amener à partager sur ces sujets quotidiens, Patoune. je vous embrasse Marie-no

Écrit par : marie-no | 08/03/2009

Marie-No, j'ai pensé à ta mère, ma tante, en écrivant cette note. C'est une femme qui m'a marquée, qui a marqué ma vie, par son fort tempérament et sa sensibilité.
Elle me manque, si tu savais.
Bisous cousine

Écrit par : Patricia | 08/03/2009

J'ai le souvenir et l'image de tata s'affalant sur le canapé chez maman après avoir grimpée les 4 étages, et dire "Heureusement que le bon Dieu nous a fait un cul pour que l'on puisse s'asseoir dessus!!" J'étais gamine, et j'adorais déjà son sens de la répartie.
Bisous Marie-No.

Écrit par : Sophie | 08/03/2009

Ma obamania en a prit un coup hier journée de la femme, en effet le Président des Etats Unis va proposer de discuter avec certains talibans ! première bourde politique et je crains que ce ne soit pas la dernière.

Bise ....

Pat ♫♫♫♥♥♥

Écrit par : Pat ♫♫♫ | 09/03/2009

Vive les femmes libres !!

Nous leur devons beaucoup et nous avons encore beaucoup à faire pour avancer encore tout en restant femmes et pas en devenant des copies d'hommes !

Moi plus ça vient et plus je suis féministe !

Merci Patounette pour cette note

Écrit par : justmarieD | 09/03/2009

Mes pensées vont aussi vers une ancienne qui s'est réfugiée dans un foyer en 1988 (20 ans) pour les femmes battues, très rares structures de ce type dans notre pays. Elle ne dira d'ailleurs jamais où elle se trouve, ni qu'elle existe, ce sont les femmes elles-mêmes qui se prenaient en charge entre elles, les assistantes sociales suivaient et accompagnaient les processus.

Je ne pense pas que tout ceci est aussi beaucoup évoluer jusqu'à aujourd'hui au sujet de la violence exercé sur les femmes.

Il faut faire aussi attention à ne pas confondre Egalité avec Identité, Egalité avec Identique puisqu'il s'agit de droit et de devoirs, de combat pour faire changer les mentalités, ne pas confondre le combat pour l'humanité et l'équité avec les lois, ne pas confondre droit avec loi et justice.

Écrit par : Crépuscule | 09/03/2009

Crépuscule, je ne crois pas que les femmes, les filles recherchent l'égalité avec les hommes et les garçons, mais plutôt la liberté puisque l'égalité est un antinomisme de la liberté, je dirais que ce mot égalité est contraire à la liberté où serait donc la liberté d'une femme, d'une fille s'il fallait qu'elle épouse l'égalité de ou d'un homme, l'égalité c'est ne plus progresser, mais mourir. L'identité indivisible en tant qu'individu n'est pas dire individualisme et la dualité concours à la liberté à partir de l'identité individuelle.

Bise ma chère Crépuscule ...

Pat ♫♫♫♥♥♥

Écrit par : Pat ♫♫♫ | 09/03/2009

Les commentaires sont fermés.