Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 février 2009


podcast


Je vous avais dit que ce jour ne serait pas un jour particulier.
Pourtant, ce jour ne peut être que particulier.
Hier avant de partir dans le Gard j’ai relu cette petite note et tous les commentaires.
J’ai pleuré.
J’ai passé des heures sur le blog à lire les messages, à regarder les photos d’un temps qui se voulait naturellement heureux.
J'ai essayé de faire un poème mais les mots ne sont pas sortis.
Alors, j'ai tenté d'écrire quelques lignes mais la page est restée blanche.

9732116.JPG


Je ne peux pas.
Mon amour, je me sens si vide sans toi.
Aujourd’hui, je vais aller dans une église brûler deux cierges. Un pour toi, un pour Marie qui est partie en même temps que toi.
Une pensée particulière aujourd’hui pour Didier, Maxime, Stéphanie et Elodie.

Je t’aime ma nénette, si fort.

Commentaires

  • Moi j'ai écris ce poème en son temps,

    A Fiona

    Départ

    Par une nuitée Violette
    D'un soir cristallin, le soleil endeuillé
    Ferma sa fenêtre, alors la lune ravie
    Se pommada d'un rayon de miel
    Une larme orangée tomba sur la terre
    Soudain s'est dessiné un chariot d'étoiles
    Alors dans l'odeur des lavandes
    Et des foins coupés où s'ajouta
    Une note de tilleul la petite libellule
    Prit son dernier envol, aucun au revoir
    Seule la trace vanillée laissée intacte
    Sur l'oreiller encore parfumé

    Je vous embrase Patounette & Pierre

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • je suis avec toi Patricia
    il y aura un cierge
    petite lumière
    chaleur
    de l 'amour de Fiona

    je vous embrasse naik

  • Je pense si fort à Fiona, à toi.

  • Nous aussi on pense tres fort à vous

    bisous

    Laurence,Bruno,Laura et bien sur Benoit

  • Je t'embrasse Patricia, je pense à vous ...

  • toutes mes pensées sont avec vous et Fiona

  • Aujourd'hui, plus particulièrement j'ai pensé très fort à vous deux, dont le destin a voulu que vous partiez ensemble. Ce fut une journée vide mais pleine de souvenirs.
    J'ai aussi beaucoup pensé à Patoune et Pierre.
    Je vous embrasse tendrement tous les deux,

    Didier

  • Je reviens ce soir pour être plus près de toi, j'ai relu "la petite" note, retrouvé le frisson d'effroi qui m'avait saisie, les larmes immédiate et un seul cri "oh non" le refus comme premier sentiment et puis tellement d'autres depuis.

    Je vous entoure de mes bras ce soir, vous berce tendrement, vous envoie mille pensées, mille bisous.

  • je vous envoie plein de douceur, de chaleur, de tendresse pour accompagner la petite lumière, et marcher avec vous. bisous Marie-no

  • Juste quelques mots d'une chanson que j'aime, de Monsieur Jean-Louis Aubert

    Comment puis-je te dire
    Ce que je peux sentir
    Comment puis-je te dire
    Comment le faire sortir
    Pourquoi définir
    Ce qu'on veut infinir
    Comment ne pas finir
    Sans se départir

    Refrain :
    Un océan de mots
    Un océan de pensées .........

    Bises à tous les deux , bises à Fiona ou que tu sois ma belle

  • Sous sa pensée élastique les mots fléchissaient et se redressaient insufflant la volonté et la bonté comme la marque infatigable de sa petite humanité pour projeter plus haut et encore plus haut l'exhalaison de sa prière parfumée. Elle ne nous manque pas, elle est là à l'intérieur de nous tous, s'épanouissant gracieusement dans nos visibilités, nous montrant chaque jour le chemin comme le prolongement multiplié de son sourire, car il s'agit de bien de ce sourire qui s'agrippe en moi ou moi en lui !

    C'était juste un peti mot avant de me coucher ...

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • peu importe les mots qui n'ont pas trouvé leur place sur cette page ... la pensée, plus forte, à trouver la sienne.

    Toutes les pensées de ce jour sont allées droit vers une Etoile.

    Je t'embrasse

  • Une journée particulière, et pourtant, elle ne me manque pas plus, en ce jour particulier, qu'hier ou demain. Chaque jour, une odeur, un nom, une chanson, un évènement... fait que je pense à notre petite fée clochette. Et ça ne changera jamais.

    Aujourd'hui avec Joëlle, Mélissa et maman, nous nous sommes remémorées des moments vécus avec Marie Thé, c'est fout comme l'être humain a la faculté de ne garder en mémoire que les bons moments, enfin plus que les mauvais. Tant mieux.
    Gros bisous à Patoune et Pierre, et Didier, Stéphanie, Elodie et Maxime.

  • Ces quelques mots

    "Ne retiens pas tes larmes
    pleurer ça fait du bien
    c'est une page qui se tourne
    et tu n'y peux rien
    ne retiens pas tes larmes
    laisses aller ton chagrin
    et si tu as de la peine
    souviens toi que je t'aime
    je n'serais jamais loin ......."

    Je t'embrasse, tendrement ......

  • Patricia,

    Mes larmes coulent jusqu'aux tiennes pour former le flot des sentiments profondément maternels. Que ce flot se transforme en une rivière d'espoir pour se dorer de l'essence des étoiles.

    Bien à Toi, ma chère étoile.
    Nos lumières sont La Lumière.

    Christine

  • Le 24 février ne sera plus jamais une journée comme les autres... c'est une journée pleine d'émotion, de tristesse, de colère, d'incompréhension. J'ai pensé très fort à Fiona et à Marie. Elles me manquent. Je ressent encore la douceur de ton regard Fiona, un regard qui souhaitait dire tant de choses. Et toi Marie, ta petite voix au bout du fil me manque et tes effusions lorsque l'on se retrouvait ou l'on se quittait, nos discussions... nous partagions tant de choses.

    Patoune, Pierre, Didier, Elodie, Stéphanie et Maxime : je vous envoie des baisers pleins de tendresse.

    Joëlle

  • Elles me manquent toujours autant mais dans les moments où j'ai envie de pleurer, je pense à tous les bons moments qu'on a passés ensemble et ça me réconforte.
    Je me souviens de la fois où Fiona s'était mise à rigoler en me voyant arriver en body... On avait bien ri
    Je me souviens des weeks-end que j'ai passé chez vous, où on a joué, rigolé, dansé...
    Je me souviens aussi de toutes les balades faites à Toulouse avec Marie, des soirées où elle chantait.
    Maintenant que j'ai une guitare je regrette de ne pas pouvoir partager ça avec elle.
    Je vous aime très fort et je pense beaucoup à vous.

  • avec retard j'ai allumé une bougie pour toi, Fiona, je ne t'oublierai jamais, tu es devenue une étoile qui brille au dessus de nous.

    je pense beaucoup à vous tous.

    bises à Patricia et Pierre

  • Vos commentaires nous ont beaucoup touché.
    Patricia est parti quelques jours dans le Gard mais elle a tout de même lu vos commentaires.
    Elle y apportera une réponse à son retour.
    En attendant, merci à chacun d’entre vous pour vos témoignages d’amour et d’affection.
    Fiona vous a très certainement entendu.
    Je vous embrasse.
    Pierre

  • Fiona était, est et sera avec chacun d'entre vous. Quelque soit le moment.
    Bisous à tous

  • toute cette semaine j'étais à Saintes où j'ai accompagné un groupe de 12 sdf quin ont participé à un festival citoyen, on était accueilli à l'abbaye des Dames.le matin ,j'ai allumé un ciérge pour Fio et j'ai prié pour elle.
    je vous embrasse trés fort
    nadia

  • L'an dernier,
    Ce jour-là...
    J'étais avec Elisa et sa famille...
    Et c'est Pat qui nous a appris via skype...

    Et cette année,
    J'avais très mal physiquement...
    Et du coup, sans te l'écrire,
    mes pensées et mes prières étaient tendues vers toi...
    En communion...
    (dans le vrai sens du terme...)

    Aujourd'hui,
    je reprends ma lecture de ce blog...

    Tendre amitié Patoune !!!

Les commentaires sont fermés.