Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2009

Fin de week-end

Début février.
La neige la nuit prochaine parait-il.

Notre week-end a été excellent.
Notre gigot d'agneau cuit pendant 7 heures a été une réussite.
Nos amis-voisins / voisins-amis ont apprécié je crois.
Ils nous ont offert un super livre passionnant !

2068483932.JPG

Belle soirée partagée avec eux. Nous les aimons beaucoup ! Quelle chance d'avoir des voisins sympathiques et plus encore.
ça m'angoisse pas mal de les quitter. Mais bon, c'est pas grave, quand ils continueront leurs dîners une fois que nous serons dans le Gard, nous viendrons d'un coup de train, s'incruster chez eux.
Ben oui, c'est sûr ! On va ne pas changer de voisins si facilement !! Non mais...

Aujourd'hui, après une super grasse matinée, nous sommes allés voir Vincent et Cécile. Je vais avoir du mal à m'adapter à cette souffrance si visible. J'ai voulu que Pierre nous prenne, Vincent et moi en photo. Vincent s'est énervé. Visiblement il ne voulait pas qu'on le prenne en photo. Je m'en veux d'avoir fait ça contre son gré. ça me rappelle Fiona quand elle s'énervait pour montrer son désaccord.
Cécile était contente par contre, qu'on lui propose de la prendre avec son fils. Et Vincent n'a rien dit, cette fois ci.
Je suis ressortie de là un peu cassée. Pierre était troublée.
ça fait mal de voir des personnes âgées, sans famille pour la plupart, passer des heures à regarder le vide et attendre le repas.
La souffrance se lit dans les yeux même si le sourire est sur les lèvres.
Et Vincent dans cet univers qui ne peut répondre à ses demandes. Il est couché, écoute sa musique et ne suit pas des yeux. J'ai passé mon doigt devant ses yeux, aucune réaction.
Je suis inquiète. J'ai envie de bousculer le personnel car je suis certaine qu'il y a moyen de tous les occuper et de les intéresser.
Mais de quel droit ferais je ça ?
Alors, je regarde Vincent, je lui caresse la main, je lui embrasse le front, je réponds à Cécile, je laisse ma main dans la sienne, elle me caresse et me vouvoie alors qu'elle m'a toujours tutoyée, je les embrasse et je m'en vais. Leur promettant de revenir bientôt.
Et je prie Fiona de les aider.

Je suis heureuse de ce week-end. Il était bon, plein de chaud au coeur.

Commentaires

Oui plein de chaud au coeur parce que tu es une femme exceptionnelle !

Oui Pierre aussi :)))

Je vous embrasse !
Vivement la semaine prochaine !

Écrit par : justmarieD | 03/02/2009

Coucou Marie !
Tu te rappelles qu'on se voit samedi soir ?
Je lis les textes cet aprèm et je te dis...
Bisous

Écrit par : patricia | 03/02/2009

Lorelei a lu un livre dont l'héroine s'appelait Fiona la semaine dernière. En le lisant, elle m'a reparlé de sa "copine Fiona, la grande, Maman, qui est mannequin, tu sais? Je suis fière d'avoir une copine top-model". Lorelei me reparle de Fiona....elles ne se sont croisées qu'une fois, mais quelque chose est passé.....on pense souvent à vous.....plein de baisers de Düsseldorf.......

Écrit par : Solène et Lorelei | 03/02/2009

Bonjour Solène,

ça me fait plaisir de te lire.
Marrant le terme "mannequin". Dans sa petite tête d'enfant je devais défiler avec mes bodys...
Jespère que vous allez tous très bien.
J'aimerais mettre tes textes plein de tendresse et d'humour sur le blog de Fiona de temps en temps.
Je vous embrasse tous

Écrit par : patricia | 03/02/2009

vi vi on se voit samedi, les textes sont presque tous sous cadre !!
ça te dirait qu'on se fasse un resto à Avignon ???

Écrit par : justmarieD | 03/02/2009

Yeeessss ! No problem, on peut se faire un restau, ça vous fera moins loin.
Nous serons avec ma soeur aînée et Philippe son mari.
Ils passent le week-end avec nous.
Tu as une idée du restau ?
Bon on se contacte par mail privé, bisous Marie

Écrit par : patricia | 03/02/2009

Ta note m'effraye Patounette, je ne connais pas Cécile et Vincent et pourtant je voudrais les entourer et les protéger, les envelopper de tout mon amour. Je comprends ton désarroi et celui de Pierre, que faire et de quel droit ? Mais le vivant, le sachant comment ne pas avoir envie d’agir ? Que Fiona entente tes prières et qu'elle aide Cécile et Vincent à vivre dans la paix.
Du coup je n'ai même pas rebondit sur tes voisins, ca me fait penser à la chanson de Renan Luce, les voisines, que j'aime beaucoup.
J'ai la chance aussi d'avoir de supers voisins, ce n'est pas forcement évident et c'est tellement mieux, lorsque ca se passe bien.
Bisous, bisous, et ton Gigot de 7 heures, ca s'appelle aussi un Gigot à la cuillère et c'est vrai que c'est un délice car il fond dans la bouche hummmmmm ca me donne j'ai faim !!!
Bisous, bisous ma Patounette, je t'ai fais un mots sur ton skyblog, merci pour ton amitié si précieuse à mes yeux .

Écrit par : Isa | 04/02/2009

Oui Isa c'est effrayant. En regardant Vincent, c'est la première fois que l'idée du "soulagement par la mort", me vient à l'esprit. Oui, je crois qu'il serait apaisé dans l'autre monde.
Cette maison de retraite est glauque et morbide. Il est dans le 77 près de Melun.
J'essaye de joindre la juge des tutelles depuis 10 jours mais je n'y arrive pas. La télé dans sa chambre, un ophtalmo pour vérifier sa vue, ses lunettes de vue à retrouver (s'il voit encore), personnaliser sa chambre avec des photos...j'ai des choses à lui demander. Et je vais demander à rencontrer le médecin.
Quand je l'ai vu la dernière fois, il était hyper encombré et se noyait dans ses glaires...J'ai demandé aux infirmières qu'elles l'aspirent. Non, elle ne le font pas...malgré ses problèmes de déglutition (il mange mixé). Si j'avais eu le matériel pour, je le faisais moi même. Il était allongé trop à plat et s'étouffait à moitié en toussant.
Bref ! ça me bouffe tout ça.

Je t'embrasse Isa, passe un excellent week-end.

Écrit par : patricia | 05/02/2009

Ou ca près de Melun dans le 77? Ma grand mère est aussi près de Melun à Boissise la Bertrand , dans une maison de retraite.
Lorsque l'on sait l'effet dévastateur des encombrements bronchique lorsque l'on ne peut se dégager seul, ca me fait mal . Ca me fait peur, ca me rappelle tellement de souvenir. Oh ce n'est pas possible de laisser une personne comme cela.
Il n'est pas dans un lit médicalisé? Parce qu'il faut imprétivement le mettre en déclive strict et l'aspirer puréeeeeeeee c'est pas compliqué merde alors !!
Ca me rends malade de voir si peu d'humanité.
Je suis triste et en rage Patounette de savoir que ca se passe comme cela dans certains etablissements !! Mais comment faire ????

Écrit par : Isa | 08/02/2009

Isa, tu as la même réaction vive que moi ! Nous sommes tellement habituées aux encombrements pulmonaires avec nos enfants qu'il est difficile d'imaginer que l'on puisse laisser quelqu'un se débrouiller seul avec ce genre de problème (au risque de faire des fausses routes...).
La maison de retraite est à le Châtelet en brie.

Écrit par : patricia | 09/02/2009

Les commentaires sont fermés.