Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2009

Ce temps qui nous échappe

Est ce l’aube de cette nouvelle année ou la fin d’une année « exceptionnelle » qui me fait penser à ce temps qui nous coule non pas seulement entre les mains, mais dans notre globalité.

Le temps nous échappe et il nous est impossible de le rattraper. Courir en sens inverse n’est accessible qu’à notre esprit par le biais de notre mémoire si fertile. C’est ainsi que l’on peut revenir sur son temps passé, le revivre et parfois même l’embellir, le modifier et l’encenser.

Le temps nous échappe et nous laisse aussi démunis que riches. Nous n’avons aucun contrôle sur le temps. Nous ne pouvons le ralentir, l’accélérer, le remonter à notre guise. Nous le subissons, l’utilisons, l’ignorons, le remercions, le refusons, l’acceptons, l’aimons ou le détestons au fil de son passage. Mais jamais nous ne le maitrisons.
Pourtant le temps est infini au delà de ses perpétuelles limites.
Le temps construit au fur et à mesure qu’il détruit.

Que nous reste t-il de ce temps écoulé ?
Que nous reste t-il de ces instants merveilleux, de ces joies partagées, de ces moments présents si vite passés ? Notre mémoire a noté chaque sentiment, chaque odeur, chaque beauté, chaque sensation. Elle nous les raconte.

En ce début d’année, je revis le début de l’année précédente. Fiona lors des douze coups de minuit, riant aux éclats de nos baisers de bonne année. L’avenir nous appartient !!

1985322387.JPG


2083177645.JPG


1646599438.JPG

(photos du 31 décembre 2007)

En ce début d’année, je repense et essaye de revivre les sensations de moments merveilleux, la musique des mots, l’odeur de l’instant, l’image animée…

Je suis face à une photo sur laquelle je suis

403064404.jpg


Ma mémoire se refuse à me conter cet instant. Je cherche. Cet instant figé sur ce bout de papier est un passé inconnu dont je me rappelle simplement quelques noms. Cet instant figé a gardé en lui l’image de deux personnes parties dans un autre temps.
Le temps m’échappe et j’aimerais parfois le rattraper pour mieux vivre des instants précis et m’en imprégner au plus profond de moi-même.

La neige tombe depuis ce matin et déjà le présent a recouvert mes traces de pas du passé.

2047068117.JPG


180145547.JPG


J'ai servi un repas chaud près de la cheminée afin que nous discutions ensemble de l'avenir, tout en nous réchauffant le coeur.
Vous venez ? Je vous attends...

401300787.JPG

Commentaires

Il fût un temps où ...Il est temps de .... Il est encore temps de ... Avoir le temps de ... De mon temps :

Comme tu le dis si bien ma patoune tout à un temps. Chaucune des formes verbales fixe le temps mais toujours temporairement car hier n'est plus et aujourd'hui c'est déjà demain...

Il nous faut vivre avec ces souvenirs heureux ou difficiles, les associer ensemble en un moment donné renforce notre mémoire et augmente notre pouvoir sur ce temps qui semble nous échapper.

Comme toi, comme eux, comme nous tous, je revis le début de l’année précédente et mesure l'importance du temps passé sur l'avenir.

S'il reste un peu de place devant la cheminée pour prendre un repas chaud avec nos amis, j'arrive ...

Écrit par : Pierre | 05/01/2009

Coucou ma cop's ! Moi aussi j'arrive pour prendre un repas chaud et des moments partages... Et oui je viens faire un tit tour sur le blog pendant que je peux... Et aussi pour souhaiter de meilleurs voeux à tous ici et ailleurs...
A nos étoiles que je n'ai pas oublier !!!

La neige tombe, l'hivers est là, c'est beau et triste à la fois... Silencieusement elle recouvre de son manteau blanc le paysage...

Hédrick à fait sa rentrée au centre ce matin, il avait l'air heureux, voici une page qui se tourne, une nouvelle vie s'offre à lui, il a retrouvé quelques amies à lui, donc le changement fut moins brutal...

J'ai pu faire des bisous à certains jeunes comme Caroline et Nicolas qui étaient super émus de me voir. Et moi ça m'a réchauffé le coeur !

Je vous embrasse fort.

Cop's Michèle (qui a perdu sa voix...)

Écrit par : celine | 05/01/2009

Comme la volonté, la mémoire vient du dedans de l'âme, car le temps n'est pas seulement la cause de la mémoire, il est la mémoire même. La mémoire est faite avec précision et amour, sinon comment pourriez vous vivre intensément le souvenir des choses absentes. La mémoire fournit un fondement à notre être de langage, ce fondement peut prendre la forme métaphorique comme lorsque le poète par son verbe analogique vous fait tressaillir dans ce que nous appelons la nostalgie. La mémoire comme l'amour d'où elle tient son origine, est faite de l'odeur, de la musique, de la joie, mais également de la peine et l'affliction, c'est pour cette raison que les yeux et les mains se cherchent, que les pieds marchent. Ne méprisez pas ceux qui n'ont pas de mémoire, le manque de mémoire n'est pas indigne d'un être humains lorsque le temps s'absente de la pensée. Il faut marcher souvent longtemps dans la forêt pour en reconnaître tous les sentiers, la beauté des arbres, l'odeur de leur résine, l'écritude de leurs écorces et quand bien même vous iriez marcher de long en large, sur la mousse le souvenir de votre pas étouffé vous trahirait dans votre raisonnements le plus subtil. Je pourrais vous parler des heures de ce que nous appelons le temps, mais je préférerais vous conter la rondeur du jour, car nous êtres humains avons trahis la journée qui est la fille du temps, nous la violons chaque seconde par la rapacité et l'avidité qui sont le contraire du bien vivre et du partage. Dans l'universalise, nous emportant le temps, la mémoire tout simplement parce qu'ils sont la merveille de l'amour.

Ici il y a de la neige depuis 14 heures cet après midi, il fait très froid, mais j'aime ce froid.

Je vous embrase les enfants et restez bien au chaud devant votre cheminée ...

Écrit par : Pat ♫♫♫ | 05/01/2009

le temps qui file a toute allure ,hedrick tourne une page devient adulte ,première journée dans son nouveau centre .je l attends avec impatience ,car la neige recouvre nos route .je tiens a vous souhaiter a tous une merveilleuse année pleine d amour,de tendresse ,de respect et de temps qui court . il reste une petite place pres de la cheminee ???

Écrit par : celine | 05/01/2009

oui il fut un temps
un temps de bonheur
le temps continue sa marche...
dans la fôret des souvenirs...
je vous embrasse naik

Écrit par : naik | 05/01/2009

Bonjour Céline,
Je vais appeler cop's pour savoir comment s'est passée cette première journée pour Hédrick. Il me tarde de savoir et de tous vous voir (vous 4, tes parents, Michèle et Pascal). Le samedi 24 au soir à la maison ?
Bisous

Écrit par : patricia | 06/01/2009

hedrick semble ravi de son nouveau centre il a la banane depuis deux jours !! de plus ses nouveaux horaires ne changent pas ses habitudes .pour le 24 de notre cote c est ok avec grand plaisir .

Écrit par : celine | 06/01/2009

juste un p'tit mot pour vous embrasser, prendre un peu de ce temps qui passe auprès de vous. J'ai fait, pendant ces vacances, provision de moments heureux, de beaux paysages, de temps partagés avec le famille et les amis, pour me réchauffer, me redonner courage dans les moments de creux. Et ça marche.
Vous faites partie de ce qui me fait du bien, alors je vous embrasse tous deux de tout coeur
marie-no

Écrit par : marie-no | 07/01/2009

Je veux bien venir vous rejoindre pour réchauffer nos coeurs auprès de la cheminée et discuter. Discuter longuement du passé, se remémorer des souvenirs qui nous font rires mais qui peuvent aussi nous faire pleurer, discuter du présent avec les ressentis du moment mais aussi de l'avenir qui doit nous sourire. En attendant de vous voir, je vous souhaite de nouveau une année 2009 pleine de projets joyeux et de bons moments partagés. Je souffle des milliers d'étoiles lumineuses à notre petite fée clochette.
Grosses bises
Joëlle

Écrit par : Joëlle | 09/01/2009

Merci frangine pour ton message et pour ces milliers d'étoiles lumineuses à Fiona.
Je t'embrasse très fort

Écrit par : patricia | 09/01/2009

Marie-No, nous pensons très fort à toi. Nous viendrons très bientôt passer une moment avec toi.
Plein de tendre bisous

Écrit par : patricia | 09/01/2009

le temps nous échappe tous et toutes, il nous glisse entre les mains, il glisse sur nos corps, à peine le vit-on qu'il nous échappe déjà et c'est un éternel recommencement et ce jusqu'à notre dernier souffle.en tout cas , il nous rappelle que nous sommes rien , éphémère, de passage, que nous meublons notre existence à faire des choses des belles et pas belles aussi!!!
le temps est un espace vital dont chacun à besoin pour exister, pour Etre.
Le temps n'est pas que cette madeleine de proust qui fait remonter les souvenirs mais il est aussi un présent, un futur.C'est un repére pour l'humanité qui nous dit que nous sommes de passage sur cette terre et que nous avons interêt à être humble,devant ce mystére qu'est la vie.

Écrit par : nadia | 12/01/2009

Les commentaires sont fermés.