Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2008

Jour spécial


Découvrez Vox Angeli!


Oui c’est un jour spécial aujourd’hui.
Les enfants trépignent d’impatience en attendant leurs cadeaux.
La grande majorité d’entre eux sont heureux et ne se posent aucune question. Ils ont l’innocence pour eux, la belle insouciance de leur jeune âge.
Ils admirent le sapin, les lumières qui scintillent et leur cœur est empli d’une joie que rien ne vient polluer.
Tandis que d’autres, dans leurs têtes d’enfants devenus adultes par la force des choses, se battent pour leur simple survie, un vague rêve lointain de sapin illuminé dans leur esprit. La faim, la maladie, la solitude les détournent des joies de l’enfance.

Oui c’est un jour spécial aujourd’hui.
Les adultes s’affairent pour leurs derniers cadeaux de Noël, pour le dîner, la présentation de la table de fête et le choix des vins.
Certains se stressent et n’ont même pas conscience du bonheur de ce stress inutile.
D’autres, sont pareils à ces enfants esseulés dans leur vie différente, coupés du monde. Pas de Noël, pas de cadeaux, pas de joie particulière. Seuls face à leur combat.

Oui c’est un jour spécial aujourd’hui.
Tu es partie il y a 10 mois aujourd’hui. Plus de vrai Noël sans toi. Juste la prière.
Je sais, mon Amour, que tu aides plus que jamais les "plus fragiles", les coeurs meurtris, les âmes blessées, les personnes âgées délaissées.
Je sais que dans les coeurs en joie tu sèmes la petite étincelle supplémentaire pour que ce feu de joie jamais ne s'éteigne.
Je sais que tu es auprès de chacun d'entres nous, ta famille, tes amis et tous ceux qui ont besoin de ta présence.

Ce soir, mon amour, ta main sera dans la mienne, ton coeur en moi, et tes pensées mêlées aux miennes.
Je t'aime tant !!

769766728.jpg

09:04 Publié dans Pour toi | Tags : 10 mois, ave maria, noël | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Nous sommes près de vous Patoun, je te prie de nous croire.

Baisers très affectueux

Josy et Fiona tu m'entends ? ta Guignolette

Écrit par : Josy | 24/12/2008

Noël est un ciel où les étoiles ne mentent pas, quand le Christ vînt au monde par le ventre de l'Immaculée Conception, il ne devînt pas seulement un homme, il n'assuma pas un homme déterminé du nom de Jésus, venu d'une famille choisie, mais bien la nature humaine en son entièreté, en prédiction du rachat de l'humanité des hommes, celui lié à l'économie du Salut Universel, c'est pourquoi l'homme ne meurt plus, mais s'universalise. L'Amour est plus fort que le Mal, il le domestique, la mort n'existe pas dans l'Amour. Les Anges m'ont appris que si l'un de nous commet une faute aussi légère soit elle, Dieu souffre, si l'homme commet une faute lourde, Dieu souffre, si l'homme tue, Dieu souffre et comme Dieu est l'Amour, Il a donc toute la connaissance de l'Amour et Lui le Seul en Trois souffre plus qu'aucun de nous réuni en humanité blessée, personne ici ne saura véritablement ce que Dieu souffre, rappelez vous de cela ce soir en cette date de Noël qui est celle de l'avènement de l'Universalité du Salut. Dans cette dimension dont certains refusent ou ne veulent pas croire, dans ce ciel où les étoiles ne mentent pas, les Anges vous regardent car le temps n'existe pas, c'est pourquoi Ils vous regardent en permanence, Ils ne vous jugent pas, Ils souffrent ...

Bonne fête de Noël ...

Pat ♫♫♫***

Écrit par : Pat ♫♫♫ | 24/12/2008

une pensée du st curé d ' Ars:
"si vous êtes dans l 'impossibilité de prier
,cachez vous derrière votre bon ange,et chargez le de prier à votre place."(merci mimi)

Noel de paix pour tous

naik

Écrit par : naik | 24/12/2008

En ce jour particulier, je passe juste pour vous remercier de vos mots, de votre compréhension à mon égard.
Vos mots sont douloureux en ce jour particulier, je partage grandement votre impression.
Vous aurez de la lumière dans vos mains ce soir.
Merci à vous.

Recevez toutes mes amitiés.
Sic

Écrit par : sic | 24/12/2008

10 mois que tu es partie et que je pense fort à toi comme je ne l'ai sûrement pas fait pendant tes 16 années. C'est quand un proche te quitte que, malheureusement, tu prends conscience du vide que ça crée. Et du vide, je ne vois plus que ça. 10 mois que j'essaye de réaliser que tu n'es plus là. Ton visage reste figé dans mon esprit, comme une photo, et je ne te verrais plus grandir. 10 mois que je cache mes larmes, et que je pleure loin des regards, croyant que ma peine sera moins lourde. Et Noël est terrible pour ça, on voit le vide qui nous entoure, les absents qui ne reviendront pas. Si Lui là-haut t'a rappelé, c'est que ta mission auprès de tes parents s'achevée et qu'une autre t'attend. Tu as su provoqué le bonheur, ton départ la tristesse, cependant ce soir je penserais à ces Noël où ton sourire remplissait mon coeur de joie. Ils nous reste au moins les souvenirs, ca comble un peu le vide. Joyeux Noël Fiona

Écrit par : sébastien | 24/12/2008

Je n'ai pas honte de le dire, des larmes me coulent sur les joues. Tu me manques terriblement et particulièrement ce soir. Je me rappelle de notre dernier noël passé ensemble. Les paquets cadeaux que nous emballions en cachette ensemble, la table que nous dressions tous les deux pendant que maman préparait le repas. Je me rappelle aussi de ton sourire lorsque nous ouvrions enfin nos paquets cadeaux. Tous ces instants magiques resteront gravés dans ma mémoire. Je t’aime et tu me manques.

Écrit par : Pierre | 24/12/2008

Je pense à vous deux tout particulièrement en ce jour, certes, Fiona est absente par son corps, mais non pas de sa belle âme ...

Bon Noël ...

Pat ♫♫♫***

Écrit par : Pat ♫♫♫ | 25/12/2008

Merci à tous ! Pat j'espère que tu vas vite te rétablir, j'ai lu chez Elisa que tu n'étais pas au mieux de ta forme !
Je vous embrasse tous.

Écrit par : Pierre | 25/12/2008

Je crois que "Dieu" est plus fort que l'Amour. J'écris "Dieu" entre guillemets car je ne crois pas en "Dieu", mais je crois en quelque chose de bien au-delà, il suffit de regarder les étoiles qui ne sont que des apparences, à la vitesse de la lumière.

Le temps passe, mais n'efface jamais rien.

Ce temps nous forge dans le feu de la vie.

Et le vent nous balance dans d'autres océans qui laissent malgré tout place à d'autres espaces.

J'aime beaucoup la voix de ses enfants qui chantent.

L'océan ne nous empêche pas de poursuivre même s'il ramène toujours sur les côtes et le laisse à la terre, au sable fin jusqu'à le transporter aux étoiles qui veillent commes des "anges".

Bonnes fêtes.

Écrit par : Crépuscule | 27/12/2008

Je suis de retour chez moi et je retrouve avec plaisir les montagnes basques, le bon air, ma maison, mon ordi, mes mails et ce commentaires trés touchant de Patoune.
J'étais trés heureux de vous voir mardi et je pense trés fort à vous et à Fiona dans ses périodes de fêtes qui pour certains sont des moments de joie et pour d'autres des moments bien plus difficiles par l'absence.
Fiona nous regarde tous et veux nous voir vivre et être heureux.

Gros bisous.

J.Mi ton frère adoré.

Écrit par : Jean-Michel | 28/12/2008

Crépuscule ton commentaire est doux et plein de poésie. J'aime m'imaginer les étoiles ainsi...

Jean-Mi, je pense bien que tu dois être heureux de retrouver la quiétude du Pays Basques, après ce petit séjour parisien. L'année prochaine nous serons avec vous pour les fêtes car comme tu dis, Fiona veut nous voir heureux et poursuivre notre vie.
Je t'aime mon frangin.
Bisous

Écrit par : Patricia | 28/12/2008

Je viens de relire une nouvelle fois ton com Seb. Il me bouleverse tant je lis le regret du passe et la tristesse de l'absence.
Fiona a compris bien plus de choses que nous et elle avait ce don de lire en nous tous. Alors, rassure toi, l'amour que tu as en toi, elle l'a vu...

Écrit par : Patricia | 28/12/2008

Comme tous ceux qui aime Fiona, j'ai pensé très fort à elle pendant la période des fêtes. Je l'ai revu par la pensée dans les différentes fêtes que nous avons vécues ensemble. Je l'ai revu, il y a 1 an à Fontarèche, on avait mis de la musique avec Patoune, Pierre et Philippe et elle dansait avec nous. Malgré la fatigue, le bonheur de vivre ces instants de fête avec nous, illuminait son visage. je ne l'oublierai pas, c'est gravé !
Elle nous manque au quotidien, mais les fêtes de famille comme noël, les anniversaires... cristallise un peu plus l'absence, le manque...
Fiona, aujourd'hui c'est l'anniversaire de ta Mamie et nous fêterons son jeune âge demain, en famille. Tu lui manqueras, tu nous manqueras, mais je sais que tu seras parmi nous dans nos coeur, dans nos têtes et au dessus de nous, tout près.
Demain, avec ton Papy, tout la haut, soufflez les bougies pour fêtez Mamie.

Gros bisous ma puce. Je t'aime.
Tata titi

Écrit par : Marie-Christine | 16/01/2009

Les commentaires sont fermés.