Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2008

Sans toi

989000869.JPG


Fontarèches, "la maison de Fiona". Choisie par Fiona. C’était fin août 2007, il y a tout juste un an.

398974646.JPG


961456242.JPG


1673085464.2.JPG



Nous revoyons encore Fiona lors des visites de maisons, la tête qu’elle faisait en sortant en disait long…
Et puis soudain, son regard pétillant en visitant cette maison, ses beaux volumes, son immense jardin plein d’arbres fruitiers et de fleurs. Et leurs propriétaires charmants.

1022042625.JPG


138939996.JPG


2068535505.JPG


1921539388.JPG


1280583775.JPG


523397084.JPG


Elle était heureuse à l’idée d’avoir une maison pour les week-ends prolongés, les vacances. Un lieu où nous irions tous les trois nous ressourcer, sans avoir à galérer pour trouver un hôtel suffisamment adapté. Un lieu où elle aurait sa chambre, ses petites affaires personnelles.
Dès le retour en Ile de France, Fiona nous disait déjà « nous pourrions partir ce week-end dans l’autre maison ».
Elle aimait bouger la nénette.

Nos premières vacances sans notre puce...
La première semaine, nous avons terminé les peintures et la déco de la maison.
Il faisait plus de 35°, un grand ciel bleu, pas de vent, les cigales se réveillaient tôt le matin, nous entendions les moutons au loin, et les fleurs jaillissaient de tous les coins du jardin.
Nous avons fait la chasse aux essaims d’abeilles dans la boite aux lettres, les tuiles, les volets (une piqûre pour moi en prime), les fourmis se sont chargées du reste.

295590264.JPG


1630773838.JPG


La famille est arrivée et les jours ont défilé

entre randonnées,

1685972741.JPG


1418448088.JPG


776708024.JPG


227727979.JPG


959575600.JPG


promenades dans la garrigue,

570003550.JPG


plaisir des yeux,

1661296303.JPG


visite des villages, ballades dans la belle ville d’Uzès,

1252213324.JPG


974931988.JPG


1088166772.JPG


1506573610.JPG


1689015450.JPG


journée chez Marie et Bernardo (merci les amis pour cette agréable journée)

1792322094.JPG


baignades et canoë dans la Cèze et le Gardon,

623871049.JPG


325838700.JPG


1778412094.JPG


apéro et repas avec nos voisins,

276850742.JPG


rigolade à la Wii Fit, batailles de crème chantilly,

1079671650.JPG


447275655.JPG


511411485.JPG


589016237.JPG


335862819.JPG


parties de pictionnary, rires, discussions, lecture, repos sur les transats, dîners au restau…et le manque de Fiona toujours là, la douleur devenant physique tant l’absence est insupportable certains jours. Les larmes qui coulent toutes seules, le regard désolé et l’étreinte de ma mère qui souffre, les bisous de mes sœurs, le regard attentif et affectueux de Jean-Luc mon beau frère, le petit mot de Mélissa pour Fiona, « je t’aime », posé près de sa photo et de sa bougie.

Rien ne sera plus jamais comme avant.

443470847.JPG


La rentrée se fait sans toi.
Cette année pas d’album photos des vacances préparé à 4 mains pour l’IME, toi complètement surexcitée et moi heureuse de te voir dans la joie.
Pas de boutique à Parly II pour t’acheter quelques vêtements d’automne, un nouveau sac et une ou deux paires de chaussures.
Pas d’inventaire des vêtements trop petits à donner à Elise parce que tu avais, comme toujours, grandit durant les vacances.
Plus de regards pétillants et de petits cris de bonheur, plus de mots tapés sur le clavier, plus de sms envoyés à tes amies éducatrices avant la reprise.
La rentrée se fait sans toi.


Tu nous as quittés il y a tout juste 6 mois aujourd’hui. C’est hier et il y a si longtemps. Trop longtemps.
Je t’aime tant, nous t’aimons tant.

13:12 Publié dans Quelques photos | Tags : sans toi | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Cette parole " elle est là " nous oblige à l’espérance, si la voix des vivants se mêle à celles des morts, c’est donc l’espérance est vraie. Bien sur nous sommes comme les petits enfants le nez collé sur les carreaux de la fenêtre, avec notre buée nous fabriquons de la buée, nous voulons voir ce qu’il y a derrière la fenêtre, mais rien ne se passe parce que nous sommes trop petits et qu’à un moment la buée est si large qu’il nous faut avec le coude de l’espoir essuyer et recommencer. Je pense que ces vacances auront été indispensables, nécessaires, car l’intuition de la présence forge l’expression de la plus profonde certitude, et cela force ainsi l’énergie requise contre toutes les détresses dont nos existences nous assaillent chaque jour. Ma Patounette, Pierre, je vous sais capable de tout assumer, de tout supporter parce que vous avez cette force de vous exprimer. Alors bon retour parmi nous …

Notre insoumise ça du lui faire dû bien de partir, elle en avait bien besoin me semble t-il !

Bise ….

Pat …***

Écrit par : Patlesarthois | 24/08/2008

je t 'ai espéré des vacances reposantes
ma Patricia, mais je sais trop que les larmes coulent toutes seules, même dans le chant des cigales ou le parfum des fleurs,
j 'ai beaucoup pensé à toi
je t 'embrasse naik

Écrit par : naik | 24/08/2008

Quel lieu magnifique, quelle famille formidable! Je pense souvent à Fiona. Je pense souvent à toi Patricia. Quand je suis épuisée à ne plus supporter ma Camille , une étoile me chatouille pour me redonner le sourire et l'offrir à ma puce, un sourire de plus qui font de merveilleux souvenirs pour elle comme pour moi.. Je me demande parfois si cette étoile n'est pas Fiona!
Je t'embrasse
Chantal et Camille

Écrit par : Chantal et Camille | 24/08/2008

Oui Pat, ces vacances étaient nécessaires. Et je crois qu'elles ont été bénéfiques pour notre évolution. Comme disait Fiona quelques semaines avant son décès à Julie, une éducatrice de l'IME, au sujet de sa trachéo à venir "mon bien fait son chemin".

Naïk, j'espère que tu vas bien et que, tout comme Pierre et moi, tu arrives à trouver la force, entre 2 coups de blues. Sais tu que peu à peu, les larmes de détresse se feront de plus en plus rares, pour un jour, ne plus être du tout.
Nous aurons alors tout compris.
Je t'embrasse très fort

Chantal, je suis heureuse de te lire. Je sais la force que tu dois puiser chaque jour auprès de Camille. Et j'imagine aussi, l'amour débordant qui vous lie toutes les deux. Je pense à toi et sans faute, on se fait prochainement un après midi filles, toutes les trois. Ok ???
Bisous à vous deux.

Écrit par : Patricia | 25/08/2008

J'ai passé de belles vacances avec vous tous et je vous en remercie.
Même si fiona m'a manqué je sais qu'elle était présente avec nous, elle était dans notre coeur à tous, à tout moment de la journée.
Je vous aimes.
Bisous.
Mélissa

Écrit par : Mélissa | 25/08/2008

De magnifiques vacances, dans une magnifique région. Des randonnées, des ballades, des jeux, du canoë, tout ça pour combler l'absence, ton absence. Tu nous as manqué, chacun à notre manière, mais tu nous as manqué. Chaque jour on parle de toi, il y a tellement à dire, tellement à se souvenir....
6 mois déjà....

Écrit par : Sophie | 25/08/2008

6 mois et les larmes sont encore là.
Je pense à vous. Simplement.

Écrit par : MoilasoeuràMoije | 25/08/2008

Patoune et Pierre, on sent tout dans vos photos, la présence de Fiona, l'intensité du manque et votre profonde chaleur, votre générosité. En rentrant de vacances sur 1 patte (entorse!), j'avais hâte de vous lire à nouveau, de savoir comment vous alliez. J'espere vous voir bientot, Marie-no

Écrit par : marie-no | 26/08/2008

Les commentaires sont fermés.