Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sable

Je rêve tout d'un coup que le paysage change autour de moi.
Je me trouve assis face à l'océan.

1907515901.JPG


Ma pensée est en action. Dans ce lieu, les choses semblent plus compliquées et en même temps moins décevantes.
Souffle l'air du large et des projections d'embruns viennent me lécher le visage.

1288849485.JPG


Et, dans un moment d'inattention, un peu passif, le désir inconscient de te retrouver se forme en moi. Cela suffit pour que le pouvoir de ce vague désir apporté par la mer soit efficace et se reconstitue aussitôt en moi et autour de moi, ta présence.

229620996.jpg


Une autre fois nous foulerons à nouveau ensemble le sable mais, pour le moment, il me faut ouvrir les yeux et je regarde avec moins de tristesse le sable que je serre dans ma main.

Pierre

Commentaires

  • L’absence est seulement reconnaissable par l’amour, je me souviens en 1978 ma chère tante Christiane seule sœur de mon père est décédée, bien que confronté par l’abandon des miens, je me posais la résolution d’enfermer ses phrases, sa tonalité de voix, son visage, j’éprouvais l’inquiétude de l’oubli, et je ne l’ai jamais oubliée, c’est pourquoi j’écris souvent, je me couche avec mes morts, et je me lève avec mes morts, je n’aime pas le mot mort, il faudra trouver un autre mot …

    Très beau texte Pierre !

    Bises à tous ….

    Pat …***

  • Ah! excellent sur la droite ! ! ! je trouve que ça rend super bien, j'aime aussi beaucoup le visage de Fiona qui restitue la lumière ...

    Pat ...***

  • Il est beau ce texte Pierre et très émouvant. Il a raison Pat il faudrait trouver un autre mot.

    Je vous embrasse.

  • Moi aussi j'aime bien ce texte, il est doux.

    Je n'arrive pas à dire le mot "mort" pour Fiona.
    Alors je dit qu'elle nous a quittés, bien que ce ne soit pas encore le bon mot.
    Absente ? Non plus.
    Partie, disparue ? Non.

    Marie et Pat, vous qui êtes doués pour les mots, vous ne pouvez pas nous trouver le mot juste ??

  • Merci Pat, merci Marie pour vos compliments et vos commentaires. J'ai beau me creuser la tête, je n'arrive pas à trouver un mot différent pour signifier la mort. Sauf, à utiliser un autre verbe ou un adjectif. Ce qui laisse pas mal de solutions.
    Je crois qu'il faut laisser libre court à l'imagination du 'lecteur' mais surtout ne pas, comme le dit si bien Patoune, employer les mots : partis ou disparus, car cela signifierait "a tout jamais" or ils restent présents dans nos pensées et notre coeur.

  • Voici un petit mot que j'avais préparé pour l'anniversaire de Fiona, mais vendredi je n'ai pas eu le cran de le lire, alors je vous le livre ici :

    Fée clochette
    Ce jour, on te fête

    Belle journée d'été
    Autour de toi, serrés

    Devant l'absence, tous unis
    Manque de toi, à l'infini

    Mes yeux attirés vers le ciel
    cherchent derrière le soleil

    Un petit signe de toi
    Ma petite Fiona

    Mais cessons cette peine
    Aujourd'hui, tu es reine

    Pour nous, tu veux la joie
    Et non le désarrois

    Accrochons tous nos mains
    Lâchons notre chagrin

    Fiona tu es là partout
    Au plus profond de nous

    Fête ton nouvel âge
    Là bas dans les nuages

    Bon anniversaire.
    Je t'aime

    Tata Titi

  • Chaque jour mon regard caresse les étoiles, c’est donc le ciel existe, j’accepte l’universalité jusqu’à m’en saouler, j’ai décidé de croire, tout en écrivant cela je demande mon Dieu accordez moi la Foi en la mort, ce mystère de la mort jusqu’à m’en consumer. Je suis une petite boutique, avec tous ses accessoires, la colère, l’impatience, l’autorité, je voudrais bien parfois m’écouter en dedans et entendre l’inaudible, mais mes étagères sont trop propres, trop bien rangées, je crains pour mon commerce, vendre l’idée de la mort, comment pourrais-je te nommer sans trop oh ! Mort sinon par l’acceptation de l’universalité, c’est décidé aujourd’hui j’utiliserai ce mot gracieux. Ce matin la maman d’un ami c’est universalisée, la messe qui rassemblera ses amis est demain à 14 heure 30.

    Bise …..

    Pat …***

  • Pat, je connais un "messager" qui, quelques mois avant son universalisation, a dit "il ne faut pas penser à soi mais aux plus fragiles pour donner trésor universel".
    J'aime l'idée de ce mot que tu nous fais partager et il me permet de comprendre bien des phrases...

  • Merci Titi pour ce poème qui nous touche beaucoup. La Fée clochette l'a reçu le jour voulu car point besoin de lire à haute voix pour qu'elle entende nos mots. Elle "s'incorpore" dans nos pensées afin de nous lire à chaque instant, elle y fait le tri afin de n'y laisser que le beau et le bon.
    Elle nous aide et nous guide sur ce chemin où malgré son absence physique, elle est là bien présente, plus que jamais.
    Plein de bisous à toi ma soeur que j'aime tant !

  • Il est vraiment tres beau et tres emouvant ce poeme Marie Chistine, ton texte aussi Pierre, bravo vous etes tous doués pour l'ecriture dans la famille...

    Laurence

Les commentaires sont fermés.