Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2008

Avec deux ailes

Ma soeur Marie-Christine, tata Titi pour Fiona, m'a offert pour mon anniversaire une place pour la pièce "Avec deux ailes".
Nous y sommes allés avec Pierre la semaine dernière.

610302330.jpg


La petite salle du Petit Theatre de Paris, rue Blanche, invite à la convivialité. L'atmosphère est chaleureuse et la scène à quelques mètres de nous.

L'histoire :

Une plage étonnamment déserte. Une femme (Véronique Jeannot), un peu désemparée, aborde un homme (Marc Fayet) qui tricote sous un parasol. Ils ne se connaissent pas, et pourtant ils vont avoir à vivre ensemble une expérience tout à faite unique et dérangeante, ponctuée de tendresse, de points d’interrogation mais aussi de rires. Car cette femme, Valentine, vient d’avoir un accident de voiture à deux pas de là : rien de bien grave, juste de la tôle froissée, lui dit-elle. Mais l’homme, qui n'est autre que son ange gardien, va avoir une autre mission, plus délicate que celle de l’écouter dans son bavardage incessant : lui avouer qu’en fait, elle est morte, et qu’elle est passé de "l’autre côté".

Cette pièce aborde un sujet grave sur le ton de l'humour. Une formidable réflexion sur la mort, le sens de la vie, le détachement du matériel, le lâcher prise. Une pièce magnifique et tendre qui dés les premiers dialogues, rappelle qu’en fait se préparer à la mort est une necessité pour chacun de nous.

Nous avons beaucoup aimé et nous vous conseillons d'aller la voir si vous en avez l'occasion.

Commentaires

http://www.dailymotion.com/video/x61pwu_fiona-patounette-i_people

A mon humble avis une musique incorporée dans ta page va obliger tes amis a choisir pour m'écouter ...

Pat.. Pat ah! Pat tu n'avais pas mis le bon lien ! ! !

Écrit par : Patlesarthois | 07/07/2008

Oui tu as raison, Pat le fêtard (ex fêtard), j'ai retiré la musique du blog sinon ça pose problème !
Bon alors comme ça, les filles, la fête, les nuits parisiennes et tout le reste ???
Tu devrais faire une note un jour là dessus...

Oui Véronique Jeannot est une belle femme. Mais jusqu'à présent sa sérénité m'agaçait un peu. C'est toujours étrange les personnes "trop" sereines, ça sonne un peu faux.
Mais de la voir sur scène m'a réconciliée avec son image de femme paisible. Elle a vécu des épreuves qui lui ont apporté cette sérénité.
On en revient toujours à l'épreuve qui subitement change notre regard sur la vie et les autres.

Écrit par : patricia | 07/07/2008

Je t'en prie ma Patounette, replace ta chanson, effectivement sur la gauche de ta page il n'y a pas de souci pour l'écoute des vidéos, ou alors tu installe ta chanson avec le pouvoir de la démarrer soi même ...

Oui on peut dire ça comme et tout le reste, mais j'avais un énorme problème c'est que l'on ne pouvait pas faire la fête sans moi, c'était à l'époque ou je pouvais encore jouer de la guitare et chanter, l'ambiance quoi ! mais j'ai gardé le gout de la bonne bouffe etc...

Pat ...***

Écrit par : Patlesarthois | 07/07/2008

La mort une fatalité ? Ou une ouverture à une vie paisible ?... Grande question auquel nous aurons la réponse qu'à notre dernière heure...

Mais nous avons tous une réponse ici bas, il faut vivre sa vie au mieux, laisser le superflu pour accueillire l'essentiel, l'amour de l'autre, le respect, le partage tous ce qui fait que la vie est plus belle et que notre mort ne sera que plus légère...

Michèle

Écrit par : michèle | 07/07/2008

Regardez le visage de Fiona il resplendit de toutes les couleurs !

http://patlesarthois.blog4ever.com/blog/lirarticle-161142-555999.html

Écrit par : Patlesarthois | 08/07/2008

Pat*...
T'as mis le coupe-vent ???
Fait pas beau par chez toi ???

Ici, grand soleil !
Dès que j'ai fini ma tournée des blogs, JE VAIS MARCHER !!!

Écrit par : Danny | 08/07/2008

Oui ma Danny, dégueux de chez dégueux, et ça commence à me plaire sérieusement !

Je t'embrasse avec deux " s "

Pat ...***

Écrit par : Patlesarthois | 08/07/2008

Patoune :
ça donne envie ton billet sur cette pièce...
Mais Paris... c'est un peu loin pour moi...

Il y a 2 ans,
sans doute pour se "guérir" un peu de la mort trop brutale de son papa,
un de mes fils, féru de théatre,
acteur et metteur en scène amateur
(super doué, mais... suis-je vraiment objective ???)
a monté avec sa troupe "L'hôtel des 2 mondes" d'Eric-Emmanuel Schmitt.
C'est un peu le même sujet :
les protagonistes sont en fait "entre deux mondes" :
celui des vivants, et celui des morts,
puisqu'ils sont dans le coma,
mais dans "ce monde", leurs "corps" ne souffre pas...
et ils se "déplacent" sans entrave,
"délivrés" de toutes formes de handicap...

Les mots de l'auteur,
le jeu des acteurs,
les "modifications" du metteur en scène...
Tout portait à une saine réflexion,
sans aucune "orientation"...

C'était extraordinaire de "vérité"
(je mets volontairement ce mot entre guillemets, car chacun ressortait de la pièce avec une parcelle au moins de SA vérité !)
Je l'ai vu 3 fois,
et chaque fois j'ai avancé dans mon cheminement...

Écrit par : Danny | 08/07/2008

Les commentaires sont fermés.