Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2008

Un slam d'Hakim

Un Grand Homme.
Hakim est un Grand Homme dont les mots m’ont fait frémir.
Oui, j’ai vibré à chaque lettre, chaque mot, chaque phrase.
Ses textes m’ont transportée.
Les expressions de son visage aussi.

1179996900.JPG


J’ai revu et revu la vidéo de l’Abbé Pierre.
Cet Abbé Pierre dont j’avais fait référence au jeu de Danny, en répondant sans hésiter une seconde à la question « Si vous étiez une personne connue » :
« l’Abbé Pierre pour sa franchise, sa faiblesse avouée, son amour sans limite ».

J’ai osé aller à la rencontre d’Hakim ce soir là. Le désir de lui parler dépassait de loin ma timidité. Et nous avons échangé quelques mots sur son slam « L’Autre ».

Hakim je te remercie pour ta gentillesse, tes mots réconfortants et de m’avoir envoyé comme promis ce texte qui m’a profondément touchée.


L’autre
L’handicapé : non voyant, non entendant, non valide, on leur a toujours dit : « NON » !
C’est pas parce qu’on est différent, qu’on est pas pareil !


Le paralysé :
Je suis à mobilité réduite
Et on réduit ma mobilité
Mes pieds dans leur prison
Ont des rêves d’évasion
Moi je voudrais voyager
Sans ménager ma monture
Je voudrais m’envoler
Mais trop lourde est l’armure
Qui me cloue à ce sol
Comme les racines d’un arbre
Eux, leurs feuilles s’envolent
Moi, je reste de marbre
Les bras croisés
Les jambes pliées
Ce dont on me prive
Tout ce qu’il vous arrive
Moi je le vis assis
Ou allongé sur mon lit
On m’aide par des compliments
On m’aide par des compléments
Je ne peux pas me mouvoir
Mais je peux m’émouvoir
Mais mon fauteuil roulant
Ne vaut pas le déplacement

L’aveugle :
Je n’ai plus le sens de la vue
Mais garde en vue tous mes sens
Mes pas à la baguette
Se font à l’aveuglette
La lumière de mon regard
Est une ombre qui me poursuit
Le soleil éteint son phare
Et m’a présenté la nuit
Et l’obscurité veille
A maintenir sa bâche
Où la lumière du soleil
Vient jouer à cache-cache
Les couleurs éclatantes
Sont restées sous sa tente
Ce dont me privent les humains
M’est offert par un chien

Le sourd :
Vous, les signes du langage
Moi, le langage des signes
Vous avez le poids des mots
Moi, la lourdeur du silence
Il y a la surdité
Et puis l’absurdité
« Vous avez le droit de garder le silence »
Et moi j’ai le droit de le rompre !

Le muet :
Il y en a réduits au silence
Et d’autres que le silence réduit
Le pire n’est pas d’être privé
De l’usage de la parole
Le pire, c’est quand je vois l’usage
Que vous faites de la parole
Vous jetez l’anathème
Sur des mots espérés
Vous pouvez dire : « je t’aime »
Et vous vous en privez
Il y a moins de sourds-muets
Qu’il y a de sourds
Qui sont restés muets
Car vous pouvez dire : « je t’aime »
Et vous vous en privez

Le fou :
Je suis le fou qu’on garde
Avec des garde-fous
On m’appelle « le débile »
On rigole de nous
Et j’ai trouvé asile
Dans une maison de fous
Moi je suis le fou
Dans ce monde de dingues
Dans cette vie où
On tue pour des fringues
Car il y a le fou du roi
Et le roi des fous
Des Hitler, des Mobutu
Ont un succès fou
Des fous à lier
Et des alliés fous
Il y a des tabous
Sortis de vos écoles
Où l’amour fou
Est une idée folle

Les nains :
Je suis de petite taille
Alors on taille les petits
On a fabriqué
Le haut et le bas
La haute société
Et la France d’en bas
On veut être normal
Pas être rabaissés
Ni au pied du mur
Ni un piédestal
Juste un pied…d’égalité !

Et malgré l’humour que suscitent nos sens
On a gardé le sens de l’humour
LE PARALYSÉ : lorsqu’on me dit : « Ca marche »
Et que je réponds « Ca roule »
LE MUET : lorsqu’on me dit « Je te crois sur parole »
Et que je réponds avec les mains
LE SOURD : lorsqu’on me dit : « Je s’rai toujours à l’écoute »
Et que je réponds : « Alors on va pouvoir s’entendre »
L’AVEUGLE : lorsqu’on me dit : « J’espère qu’on se reverra »
Et que je réponds : « Moi aussi »

L’handicapé :
On l’a toujours dévisagé
Regardé de la tête aux pieds
LE SOURD veut être entendu
LE MUET veut qu’on en parle
LE PARALYSÉ veut que ça bouge
Et tout cela L’AVEUGLE…voudrait le voir



PAROLES D’HAKIM
POUR REX & FAUST

12:11 Publié dans Vidéo | Tags : abbé pierre | Lien permanent | Commentaires (20)

Commentaires

Hakim, tu est le prince du Slam comme Nadia d'aiilleurs que j'embrasse de notre sarthe enkilosée par les orages demain béquilles chez les nuages. J'aime bien le slam qui est différent de la poèsie, encore que la jumellitée n'est pas très loin, bravo encore bravo ...

Salut à Akim et bises aux filles ... ( tu vas bien ma Patounette?)

Pat ...***

Écrit par : Patlesarthois | 03/07/2008

Oui mon Pat, je vais nettement mieux. Merci.
J'espère que toi aussi tu vas bien.
Bises

Écrit par : patricia | 03/07/2008

Oui çà va on va dire ! hier j'ai installé ma nouvelle torpédo, une LG Philips 3 Go 7 Ram, 320 Go disque dur, son HD & Bluray, Graveur DVD, lecteur et Graveur Bluray & HD, double processeur, carte graphique HD & BLuray & son Bluray & HD et le Vsta que j'ai vite fait de calmer les ardeurs, on s'apelle Patlesarthois oui ou non ? sinon depuis les désactivations ça roule mieux que le XP....

Bise ...

Pat ...***

Écrit par : Patlesarthois | 04/07/2008

Excuse c'est 4 go 73 de ram ... c'était l'autre d'avant ...

Pat ..***

Écrit par : Patlesarthois | 04/07/2008

Très émouvant ce poème sur "l'autre" et tellement vrai.
Il permet à nous autres "valides", de relativiser nos petits problèmes et d'ouvrir les yeux sur d'autres souffrances.

Merci Hakim
Titi

Écrit par : DELMEE Marie-Christine | 04/07/2008

Bravo et merci Hakim il est vraiment tres beau et tres touchant ce slam.Heureusement qu'il existe des gens comme vous.....

Laurence

Écrit par : laurence | 04/07/2008

Hakim ne m'a pas fait frémir quand il parle des sourds,pour moi, c'est tout du bla bla bla.

Ouvrez la parenthèse :
(Le sourd
Vous, les signes du langage
Moi, le langage des signes
Vous avez le poids des mots
Moi, la lourdeur du silence
Il y a la surdité
Et puis l’absurdité
« Vous avez le droit de garder le silence »
Et moi j’ai le droit de le rompre !)
Fermez la parenthèse

Amicalement

Alix

Écrit par : Alix | 06/07/2008

Alix, excuse moi de te dire que tu n'as pas compris le sens du texte.
Tu es piquée au vif, inutilement.

Écrit par : patricia | 06/07/2008

Alix dans l'esprit de Hakim le sourd n'est pas l'handicapé physique, mais celui qui refuse d'éntendre alors qu'il suffit d'écouter, c'est une extrapolation de la non communication qui fait tant de torts ...

Bise .....

Pat ...****

Écrit par : Patlesarthois | 06/07/2008

Bravo !

Et oui Alix, vous n'avez pas compri le sens du texte, et Pat a raison par ses mots...

En tout cas moi j'aime beaucoup ce slam...

Michèle

Écrit par : merlin | 06/07/2008

Moi aussi Merlin j'adore, d'ailleurs moi j'aime beaucoup tous ces jeunes pour la plus part issus de l'imigration et qui tente par leur propre volonté à exister dans une société française encore frileuse avec son passé colonial, alors Hakim je te dis encore merci et bravo, mais celui de la belle nadia était très bien alors à quand le prochain sacré d'une charrette en bois ! ! !

Bise ...

Pat ...***

Écrit par : Patlesarthois | 06/07/2008

Pat, Nadia est au Maroc auprès de son père. Il est gravement malade…et je pense qu’elle est très mal. Le décès de Fiona l’a bouleversée et 4 mois après elle apprend la maladie de son père...

Michèle, quand mettras tu "Michèle" au lieu de "Merlin" dans la case "votre nom" ??? Ça évitera à Pat de t'appeler Merlin. :))
Merlin l'enchanteur, ça me rappelle quelqu'un...

Concernant Hakim, personnellement j'ai craqué. Pour le personnage, hors du commun. Et pour les textes. Il faut le voir dire ses textes, ou devrais je dire "chanter". Il a un visage tellement expressif, les traits changeant au fil des mots et des intonations. C'est fort, ça vous prend aux tripes et chacun y trouve un sens. Le sens que l'on veut bien y trouver. La vidéo sur l'Abbé Pierre est superbe. J'ai toujours été une admiratrice de cet homme qui a consacré sa vie aux autres et les mots d'Hakim m'ont touchée.
Alors, peu importe que certains ou certaines comme Alix, puissent penser que c'est du blablabla, l'essentiel est le sentiment que l'on ressent en écoutant et l'enrichissement que ça peut nous apporter.
Alix, relis le texte, ne t'arrête pas à ce qui te concerne et visionne également la vidéo de l'Abbé Pierre. Et fais risette ma belle ! Je sais que tu es triste et mal en ce moment...

Écrit par : Patricia | 06/07/2008

voilà c'est fais j'ai mis mon prénom... Hi hi

Oui Alix relisez ce texte, et Patricia a raison faites un petit sourire des fois ça permet d'aller mieux quelques instants...

Écrit par : michèle | 06/07/2008

Franchement, vous m'énervez tous mais c'est si gentiment demandé.

Quant je serai plus objective et moins destructrice, je relirai cette note, je visionnerai la vidéo mais pour l'heure, j'ai encore relu le poème et j'aime pas; Je crois que mes démons sont profonds et le paragraphe sur les sourds ne me plait toujours pas, je crois que je déteste les gens sourds.

Je reconnais, ce commentaire est triste à mourir, encore plus depuis que je sais que Merlin s'appelle Michèle.
Les rêves d'enfants, quel cauchemar!

Amicalement

Alix

Écrit par : Alix | 07/07/2008

Et oui mon arrière arrière arrière grand père était Merlin l'enchanteur, et les rêves d'enfant ne sont pas des cauchemards Alix allez donc faire un tour dans la forêt de Broceliande vous comprendrez !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Hélas je n'ai pas son pouvoir pour vous rendre votre bonne humeur et votre tolérance quel dommage !!!

Écrit par : michèle | 07/07/2008

Heureusement que l'on a pas le cafard Alix, car pour plomber l'admosphère tu ne t'y prendrais pas mieux, heureusement que la belle michèle dont les gènes nous vienne de Merlin l'enchanteur te donne le chemin à prendre !
Sacré nom de dieu vas tu te secouer un peu au lieu de larmoyer ! nous savons ce que tu endures, que crois tu ? et nous, tu y penses à nous ? et les autres ? tu y penses aux autres ?

Merlin ! j'aime bien que tu signes Merlin, ça me plait !

Pat ...***

Écrit par : Patlesarthois | 08/07/2008

Alix, pour ma part je n'irai pas sur le blog de Marie pour te laisser un message ni sur le tien, puisque le "nid d'abeilles" est trop plein...
Pour une fois que quelqu'un te dit quelques vérités (Pat et Michèle en l'occurence), voilà que tu prends la mouche.
Combien de fois as tu mis des messages plutôt durs sur mon blog, que j'ai lu et relus avant d'y laisser une réponse que j'essayais la plus tolérante possible ?
Nous sommes adultes il me semble, il faut savoir dire les choses en essayant de blesser personne. C'est difficile parfois certes, mais pourtant il suffit de s'oublier un peu pour y arriver.
Alors moi j'ai envie de te dire aujourd'hui que ta tristesse et ta souffrance nous la comprenons (oui, je parle pour les autres également). Mais avant de ruer dans les brancards, pense aussi à ceux que tu peux blesser. Chacun a sa croix à porter, entendants ou non, valides ou non, et nous avons tous le même objectif : la compréhension et le partage dans la bonne humeur.
Je t'embrasse Alix

Écrit par : patricia | 08/07/2008

Michèle, Pat a raison. En fait c'était sympa de mettre Merlin...
Je vais peut être même t'appeler soeur Merlin maintenant (clin d'oeil).

Écrit par : patricia | 08/07/2008

Texte lu, et relu et re-relu...
Il me "touche"...
Et les coms qui ont suivi me touchent aussi...

La souffrance est destructrice... réductrice...
Celle d'Alix semble être trop forte pour lui laisser "une ouverture"...

Patricia, tu le dis : chacun a SA souffrance, SA croix...

Une histoire de mon village dit que si chacun allait planter sa croix dans un champ,
en voyant celle de ses voisins,
il reprendrait la sienne,
car celle-là, au moins, il la connaît...
il sait (un peu...) comment la gérer,
et parfois, la maîtriser...(coucou Pat)

Savoir rester attentif à la douleur des autres,
ça peut aussi nous aider à vivre la nôtre...

Savoir ouvrir notre regard sur la peine des autres,
ça peut aussi nous aider à porter la nôtre...

Savoir entendre le cri des autres,
ça peut aussi nous aider à étouffer les nôtres...

Alix,
Tous ici voient ta peine, entendent ton cri...

Et toi ???
Es-tu attentive à leur façon de "porter" leur croix ???

Je crois que oui...
à ta façon...

Écrit par : Danny | 08/07/2008

Tout ce que je cherchais et très complet ainsi. Merci pour ce détachement, j'ai vu un couple d'autres postes similaires mais le vôtre a été le meilleur jusqu'à présent. J'espère qu'il reste à jour, prendre soin.

Écrit par : steel suppliers | 23/05/2011

Les commentaires sont fermés.