Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2007

Pas facile

Pourquoi je peux pas taper rapide ?
Les mots recul alors que je veux les orienter.
Merci pour les très jolis histoires.

Fiona

Fiona a écrit cette note avant même que je lui lise le commentaire de "moije".

Commentaires

petite Fiona tes mots reculent car tes pensées vont plus vite que ton doigt
tu verras un jour la main qui tient la tienne deviendra fluide
et tu pourras comme moi je galoper sur le clavier
je tembrasse tres fort

Écrit par : maman de moi-je | 27/11/2007

coucou belle fiona
est ce que tu as une adresse émail pour pouvoir t'envoyer mes barbouilles de peinture..
je pense à toi, la magie est en toi
bisous
zo

Écrit par : zo | 27/11/2007

Bonsoir Fiona,

Avec l'habitude d'écrire en CF pour toi et pour la personne qui te soutient la main, tu iras de plus en plus vite et tes pensées pourront plus vite s'exprimer

Mais même quand nous nous exprimons par la voix, nos pensées vont souvent plus vite que ce que notre bouche peut exprimer. En tapant en CF aussi il y a un écart entre tes pensées et le geste pour les exprimer.

Ma soeur écrit très vite en CF, elle n'a portant pas l'occasion d'écrire souvent en CF ; cela dépend aussi de l'habitude de pratique de la personne qui lui tient la main. Mais même en écrivant vite, ses pensées vont encore plus vite !

Il faut aussi trouver le clavier qui va bien : nos pratiquons plus vite la CF avec ma soeur (ou avec d'autres personnes) sur un petit clavier papier (ta maman t'a peut-être montré les photos que j'ai mis sur le site web).
Le clavier papier on peut le faire à la taille que l'on veut, on peut le faire petit et comme cela le doigt peut aller plus vite d'une lettre à l'autre car elles sont plus rapprochées que sur un grand clavier d'ordinateur. Et pis on peut en avoir plusieurs, le mettre dans la poche, le sac, le tiroir du bureau, ...
Ce qui est difficile avec le clavier papier c'est que la personne qui te tient la main doit faire un effort de mémoire pour se souvenir de ce que tu écris.

J'ai acheté un nouveau petit clavier électronique ce week end. Le temps me dure de voir ma soeur pour essayer de l'utiliser avec elle et voir si cela va bien pour écrire en CF. Ma soeur aussi cela la fatigue d'écrire sur un grand clavier, c'est plus facile de trouver une bonne position sur un petit clavier, j'espère que ce nouveau clavier ira bien.

Bonnes séances d'écriture. Surtout ne te décourage pas : tu verras tu écriras de plus en plus vite.

Amitiés

Écrit par : orangette | 27/11/2007

Cela fait environ 3 ans que nous communiquons avec Fiona. Parfois, son corps n'a aucune tension et ses mouvements sont fluides, parfois au contraire la tension est telle que ses bras bloquent. Tout dépend de ce qu’elle a à dire, de l’importance des mots qu’elle veut mettre sur le papier.
Je ne veux pas dire que le facilitant n’a aucun rôle dans la manière avec laquelle elle va réussir ou non à vaincre ses tensions et à se décontracter mais la communication avec Fiona ne se fait pas d’une manière habituelle, à sa demande. Elle refuse que son doigt soit maintenu, nous tenons juste ses 3 doigts pour faciliter son mouvement. C’est elle seule, qui va à la rencontre des lettres, nous ne sommes là que pour maintenir sa main, qu’elle peut retirer et remettre à sa convenance.
Si ça vous tente de voir sa méthode, nous ferons un petit film, avec sa permission bien-sûr.

Orangette, Fiona utilise comme Isabelle, un petit clavier carton. C’est ce que nous avons trouvé de plus simple.

Maman d’Elisa, arrivez vous à communiquer avec votre fille ? Il me semble que vous aviez dit que vous n’y arriviez pas. Comment cela se passe lorsque vous essayez ?

Zo, le mail de Fio est fiona2@orange.fr. Elle sera ravie de voir tes peintures.

Écrit par : patricia | 28/11/2007

Bonsoir Patricia,

Isabelle aussi a des tensions plus fortes à certains moments qui crispent le mouvement en particulier quand elle a des choses difficiles à dire, de l'énervement ou qu'il y a un enjeu particulier. Quand l'émotion est particulièrement forte, dans ce qu'elle a a dire ou dans l'ambiance où elle se trouve. Quand elle écrit à propos de ses peintures par contre en général c'est fluide

J'ai participé plusieurs années à un atelier mensuel où nous utilisions la CF. Dans ce cadre ou ailleurs j'ai donc facilité d'autres personnes que ma soeur et elle-même à écrit avec différentes personnes.
Beaucoup des personnes que j'ai déjà facilitées ont ces crispations, certains handicaps génèrent aussi des mouvements parasites, des spasmes. Et quand on tient la main d'une personne pour écrire en CF, il faut souvent je trouve adapter la manière de la tenir en fonction de ce qui est confortable et agréable pour elle, de sa personnalité et de son état d'esprit et de tension au moment où elle écrit en CF.

Avez-vous pu vous même utiliser rapidement la CF ? Notre mère nous n'y arrive pas. Et avez-vous déjà facilité beaucoup d'autres personnes que Fiona ?

Écrit par : orangette | 28/11/2007

j'ai avant sa soeur pratiqué la cf avec Elisa
les débuts ont été lents la pulsion de sa main marquant un mot puis ce fut un groupe de mots au fil des jours arriva une phrase toujours avec un mouvement d'aller et retour de son bras et un jour sa main est restée au dessus du clavier sans aucune contracture et elle a écrit un poéme je n'etais plus qu'un instrument
sa soeur a été plus rapide dans le lacher prise et Elisa a ce moment là a fait le choix de mettre chacun a sa place
je suis celle a qui elle parle du quotidien dire ou elle a mal et même de choisir un traitement médical elle a un jour fait le choix a l'hopital de refuser d'etre nourri par sonde stonacale LA SUITE LUI A DONNE RAISON
avec sa soeur c'est plus intellectuel elles echangent même des secrets
nous communiquons pratiquement chaque jour ce matin elle m'a demandé de lui prévoir une tenue d'indienne pour la fête de fin d'année de son établissement
un jour peut etre si Marie organise une rencontre des bloggeurs nous pourrons prendre la main de Fiona et vous expliquer le passage du lettre a lettre a l'ecriture fluide
je vous embrasse toutes les deux

Écrit par : maman de moi-je | 28/11/2007

Merci pour vos commentaires que j'ai lus ce matin de bonne heure avec Fiona.

J'ai réussi à communiquer facilement avec Fiona au bout de quelques mois. Sauf pour certains sujets délicats que Fiona préférait discuter avec Michèle ou avec Julie au centre.
« Je ne veux pas faire de peine à maman ».

En dehors de ces sujets qui effectivement pouvaient me toucher profondément, nous avons toujours le plus souvent communiqué avec aisance, tant que Fiona n’est pas dans une période de grande fatigabilité. Lorsqu’il y a eu l’arrêt de la communication au centre, elle a cessé toute communication à la maison, comme je l’avais expliqué dans une précédente note.
C’était une réaction légitime, à l’encontre de cette décision. Il a fallu du temps pour qu’elle reprenne cette communication qui avait été tant critiquée par certains.

Pour répondre à vos commentaires, je ne suis peut être pas la « parfaite facilitante » comme vous semblez le dire, bien que j’ai encore de grandes conversations avec Fiona, sur des sujets divers et variés et spontanés, même s’il nous beaucoup de temps pour cela.
Par contre, écrire sur le blog ou pour le blog, la bloque « je ne peux pas orthographier » m’a t-elle dit ce matin. Je l’ai rassurée comme nous le faisons souvent car elle a besoin d’être sans cesse réconfortée sur ses capacités.

Il lui faut le temps. Chaque individu est différent, chacun avance à son rythme, avec ses acquis, ses échecs ou ce qu’il a perçu comme des échecs, ses craintes, ses peurs. Elle a peur d’écrire sur le blog, ses mots reculent comme elle dit alors qu’elle tente de les orienter. Cela est bien plus profond que le seul geste du facilitant.

Fiona n’écrit pas facilement avec tout le monde. Elle tape très bien avec Pierre, avec Michèle, et avec quelques professionnelles du centre. Mais il peut arriver que les tensions soient telles que la communication ne se fasse pas. Pas évident pour une personne lourdement IMC de diriger son geste.
« Je ne suis pas toujours maître de mon corps » comme elle nous le répète souvent.
Alors, il y a des jours sans, et parfois aussi des raisons de communiquer qu’elle n’approuve pas, des choses qu’elle ne veut pas dire, ou des jours où elle a envie de lire plutôt que de pointer.

Écrit par : patricia | 29/11/2007

Pour tous : juste pour dire que je suis heureuse que l'on parle de la CF ici, sur "Blogs handica". Et que l'on échange sur des pratiques.
Génial :))

Pour Fiona : des jours aussi, moi je n'ai rien envie de dire, ou de ne pas tout dire et d'autres (plutôt plus souvent), suis si bavarde que l'on a du mal à m'arrêter.
Mais, quand une main est là, vous devriez trouver des mots pour nous lecteurs; nous ne nous connaissons pas en vrai mais on a vu les photos, on a lu les notes de votre maman, on a entendu vos mots pointés. Faites un tri dans tout ce que vous avez à dire, et choisissez nous des mots pour mieux connaitre les pensées d'une jeune fille de votre âge. C'est important pour nous tous. Merci Fiona.

Écrit par : MoilasoeuràMoije | 29/11/2007

La CF Communication Facilité - Communication Fragile, voilà ce que je voulais dire...

Ce type de communication pose tant de questions sans réponse, mais pourquoi chercher à comprendre? pourquoi ne pas juste accepter que cela "marche", car oui ça marche !!!
Je communique avec mon neveu Hédrick, il me raconte ses vacances ou ses journées au centre et tant d'autres choses, et je peux vous dire que je ne suis pas devin... Non, comme Fiona il s'exprime, lorsque j'ai communiqué les premières fois avec Fiona, nous avons eu quelques difficultées car nous avions beaucoup d'émotions, j'ai ressenti la même chose avec Hédrick.
Lorsque que l'on pratique la CF, je pense que les émotions sont présentes, quel humain n'a pas d'émotion ?
Alors pour moi, qu'il y ai des jours avec ou des jours sans c'est normal... Ce n'est ni la faute de facilitant, ni la faute du facilité, ce sont juste de douces ou de fortes émotions qui prennent la place des mots, il faut respecté le facilité et je sais que la maman de Fiona, respecte sa fille, et surtout est à son écoute... C'est une maman formidable !!!
Fiona est une adolescente très équilibrée et comme elle le dit elle même elle n'est pas toujours maître de son corps...
Il existe ce que l'on appel des stéréotypie, ce sont des mouvements incontrolés, il ne faut pas les retenir mais les laissé "passer", voilà pourquoi les personnes handicapées ne sont pas toujours maître de leur corps...

Puis le corps "parle" aussi, le fait que le facilité se tende, se tape, se crispe ce sont aussi des signes de "mal être" de "tristesse" encore ces "fichues" émotions... N'oublions pas que le corps a son langage.
Mon amie Fiona a son langage du corps, ses yeux en disent longs et son doigts qu'elle dirige SEULE peux en faire taire certain...

La communication quelle qu'elle soit est fragile et forte à la fois...
Ne jugeons rien, écoutons et admirons...

Michèle

Écrit par : MERLIN | 29/11/2007

petite Fiona
je ne voulais pas vous faire de peine a toi et a ta maman surtout pas lui dire qu'elle ne te facilitait pas bien
je retiendrais ma main c'est promis pour qu'elle ne vole plus sur le clavier des mots qui peuvent paraitre blessants
je t'embrasse tres fort

Écrit par : maman de moi-je | 30/11/2007

Bravo à tous et toutes !
Je suis en admiration devant ce que vous faites !
Il vous faut beaucoup de courage,
beaucoup de patience,
beaucoup d'amour,
beaucoup de complicité...
et tellement de choses encore...
pour nous faire partager cette merveille de la CF
Communication Facilitée...
mais pas Facile...
Bravo et merci, vraiment, du fond du coeur !

Écrit par : Danny | 05/12/2007

Les commentaires sont fermés.