Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2007

Un petit pas de plus

Nous avançons à petits pas.
Il y a quelques semaines, Fiona était rentrée un soir du centre en pleurant. Elle m’avait nommé un des ses camarades me marquant qu’il avait très mal.
Je prends contact avec l’IME qui me confirme que ce petit camarade avait effectivement eu très mal aux hanches ce jour là et avait pleuré une bonne partie de la journée.

Hier soir, Fiona marque à Pierre « Tu veux bien jouer au oui et au non ? » Pierre lui demande ce que c’est. Et la voilà qui répond en éclatant de rire « il faut faire oui ou non. Jeu au centre ».
Visiblement elle trouvait ça très drôle.

J’ai ce soir confirmation par l’IME qu’ils ont mis en place pour certains jeunes et notamment pour Fiona un système de communication par le oui et le non afin que les jeunes puissent exprimer leur choix.
Pourquoi Fiona rigolait ? Etait ce du second degré…

En tout cas, peu à peu ses petites phrases nous permettent d’apporter la preuve (eh oui, nous en sommes là) qu’elle peut avec son clavier nous raconter des choses véridiques sans aucune influence de la part du facilitant.

Bon, la prochaine note c'est Fiona qui la fait. Non mais ! Je ne vais pas faire tout le boulot quand même !!!

Commentaires

Pour la maman de Fiona
Je lis : "ses petites phrases nous permettent d’apporter la preuve qu’elle peut avec son clavier nous raconter des choses véridiques sans aucune influence de la part du facilitant."

Non vous ne devez pas dire, écrire ni même penser ça. C'est Fiona qui pointe, ce sont SES pensées à elle. N'en doutez pas. Le facilitant n'est qu'un facilitant qui soutient la main, rien d'autre.

Lisez lui ce message et j'espère que sa réaction vous convaincra mieux que je ne pourrai le faire.

Pour Fiona
Sachez que MoilasoeuràMoije, je n'ai aucun doute sur votre écriture : quand vous pointez, c'est vous et vous seule qui vous exprimez. Et d'autres pensent comme moi. Bientôt autour de vous, tous en seront convaincus. Allez, on va dire que ce passage par la validation est un passage obligé et espérons qu'il durera le moins longtemps possible.
A bientôt de vous lire.

Écrit par : MoilasoeuràMoije | 16/11/2007

Bien sur, il ne faut pas douter, cette méthode est reconnue, je pense que la peur est seule maitresse dans ces négations qui nous arrivent chez des gens mals informés ou tout simplement réfractaire au miracle de la communication facilité, et notre amie MoilasoeuràMoije a bien raison d'insister, il n'y a aucun doute c'est Fiona qui pointe et qui nous parle, alors bravo Fiona.
Pat ...*

Écrit par : Patlesarthois | 17/11/2007

Ma phrase peut choquer certaines personnes, c'est vrai. Mais, elle ne choque justement pas Fiona ni ceux qui ont suivi l'évolution puis l'arrêt de cette communication au sein de l'IME.
Des tests ont été faits avec les jeunes, puis avec les facilitants pour vérifier la véracité des propos.
Tests qui se sont révélés négatifs. Alors, que fait-on après ? Dois je laisser les choses en l’état ? Non.
Donc, oui nous en sommes à apporter la preuve à l’IME que la communication facilitée ou langage facilité est une technique qui fonctionne.
Mon objectif est que cette communication soit à nouveau reconnue dans le centre.

Et pour tout vous dire, je peux comprendre que certaines personnes aient des doutes du moment que ces doutes ne remettent pas en cause les capacités de compréhension de la personne handicapée.
Je connais des professionnels qui croient aux enfants mais ne sont pas encore pleinement convaincus de l’exactitude de la CF.

Écrit par : Patricia | 17/11/2007

Je pense comme dans toutes structures sociales vous aurez toujours des dirigeants qui n'en font qu'à leur tête, ils se prennent pour Dieu le Père et finalement font perdre un temps fou à ceux qui souffrent, je crois même pouvoir dire sans crainte qu'il y a derrière tout cela une forme de corporatisme familiale qui nuit foprtement aux associations ou centres, gérer par ses mêmes familles...*
Pat qui eut un jour la lourde tache de recadrer un directeur de Foyer de Vie qui confondait le bien être des personnes handicapées avec ses propres intérèts à lui, finalement tout rentra dans l'ordre car il su qu'il avait affaire à un Pat très combatif quand il le faut ...
Pat ...*

Écrit par : Patlesarthois | 17/11/2007

Difficile de changer les mentalités...
Difficile de changer le regard des gens...
Difficile d'admettre que le "mutique" ne l'est pas dans sa tête...
100 fois sur le métier remettez votre ouvrage...
Moi j'entends les mots de Fiona !
J'entends aussi les doutes et la peur de celle qui l'aime plus que tout !
Plus de doute Patricia : Fiona vous (et nous) parle,
Fiona nous transmet sa vision des choses !
Et maintenant qu'elle a trouvé une possibilité, rien ne va l'arrêter !

Pour l'accessibilité, le meilleur moyen serait de mettre un des élus "décideurs" sur un fauteuil et de lui faire réaliser un parcours en ville...

Écrit par : Danny | 17/11/2007

Bon apétit les filles. Pat ...* oui, oui c'est moi qui l'a faite ...*


http://patrickdelaplacetrinquet.faistonblog.com/2007/11/15/la-brioche-des-rois-de-provencale/

Écrit par : Patlesarthois | 17/11/2007

bonjour

Tu as raison Patricia, ta phrase ne me choque pas moi la maman de Benoit (pour les autres personnes :il est dans le meme IME que Fiona) ar je sais combien il est difficile de faire passer le message au centre.
Sache que je suis avec toi dans ce comba et j'espere qu'ensemble on arrivera à faire changer les choses.
Bisous
Laurence

Écrit par : laurence | 22/11/2007

Un jour quelqu'un a dit que "la terre était ronde", il a été prit pour un fou, jusqu'au jour beaucoup plus tard l'on s'aperçut qu'il disait vrai...

Un jour j'ai pris mon courage à deux main, et lors d'une réunion à l'IME où est Fiona, je me suis décidée de parler de la CF que je pratiquais depuis plusieurs années avec mon neveu polyhandicapé, J'ai senti un malaise, et des regards qui me prenaient pour une "folle", moi la "petite aide médico-psychologique" qui avait l'intention de faire bouger les choses, qui croyait aux jeunes et à leurs capacités...

J'ai cru ce jour là que mon coeur allait sortir de ma poitrine, mais je n'ai rien laissé paraître, je voulais croire en mon combat !!! J'ai du convaincre la direction d'essayer... Puis petit à petit les choses ont doucement démarrer, et d'autres professionnels ont été stupéfait par cette méthode, comme moi ils se sont "battus", puis il y a eu les autres ceux qui n'y croyaient pas... (il en faut bien). Nous avons pu remarquer que les jeunes changeaient de comportement, ils étaient plus épanouis, souriants, moins stresses, pour certains ils ne criaient plus du tout...
Puis malgré toutes ces évolutions il y a eu comme un "hic" entre professionnels ceux qui ne croyaient pas ont empêché les autres de travailler, on nous a dénigré, blessé, rabaissé... A croire que la vérité les gênait... Alors du jour au lendemain "on" nous a demandé arrêter la CF, et de laisser les jeunes dans leur silence...

Notre combat, prenait fin, juste comme ça... Pas d'explication, et les jeunes retournaient dans leur mutisme juste comme ça... Comme ci cela n'avait pas d'importance...

J'ai retenu ma colère, mais pas mes larmes, j'ai demandé pardon aux jeunes, car j'étais le départ de ce conflit... Mais je sais que j'ai gagné avec le soutient et l'immense travail de certain collègues, (qui comme moi croient aux jeunes), NOUS avons gagné quelques combats avec certains jeunes car aujourd'hui ils peuvent désormais communiquer avec leurs famille, et quoi de plus beau pour des parents, des frères, des soeurs, des amis de pouvoir communiquer avec un être cher...
Mais hélas nous n'avons pour certains pas pu allé plus loin alors pour eux "Milles PARDONS" j'aimerai tant vous sortir de votre silence car vous avez tant à dire...

Michèle

Écrit par : MERLIN | 28/11/2007

Michèle, je me rappelle la fois où tu m'as dit "Fiona m'a raconté qu'elle avait fait des pauses avec vous dans le jardin". Eh oui, je l'avais prise en photo pour la couverture de mon catalogue.
J'étais soufflée !!
Et ensuite, lorsqu'elle t'a raconté que j'avais coincé la pellicule dans son appareil photo, la cafteuse !
Ou lorsqu'elle a raconté au centre que nous voulions tout casser dans la cuisine !! Haha la pauvre minette, traumatisée par les travaux, elle nous avait entendu parler de la porte trop étroite de la cuisine que nous voulions casser.
Tout ça c'était au début de la communication.

Ce n'est pas à toi de demander pardon, tu n'as fait que du bien, que le bien !!!

Je t'embrasse

Écrit par : patricia | 28/11/2007

Non Michele, je confirme ce que dit Patricia, ce n'est certainement pas à vous de vous excuser aupres des jeunes.
Grace à vous une porte s'est ouverte, et meme si (helas!)elle s'est refermée brutalement, nous les parents de Fiona et Benoit (et j'espere aussi ceux d'autres jeunes à l'IME) ne perdons pas espoir qu'un jour elle se rouvre.
Je trouve super ce que vous avez accompli et je vous en remercie.Vous etes formidable!
à bientot j'espere
Laurence (maman de Benoit)

Écrit par : Laurence | 29/11/2007

Merci de vos encouragements, je n'ai pu retenir mes larmes... L'émotion sans doute...

Aussi je tiens a remercier mes collègues qui m'ont soutenu et qui ce sont vraiment investies dans ce projet, je pense à Charlotte, Gwladys, Julie, et tant d'autres... Merci les filles et j'espère que comme à votre habitude et comme moi vous ne baissez pas les bras et pourrez continuez a aider des jeunes comme Fiona et Benoît... Merci à vous parents de nous avoir soutenu et d'avoir cru en nous et vos enfants... A tous un grand MERCI !!!

Écrit par : MERLIN | 29/11/2007

Merci de vos encouragements, je n'ai pu retenir mes larmes... L'émotion sans doute...

Aussi je tiens a remercier mes collègues qui m'ont soutenu et qui ce sont vraiment investies dans ce projet, je pense à Charlotte, Gwladys, Julie, et tant d'autres... Merci les filles et j'espère que comme à votre habitude et comme moi vous ne baissez pas les bras et pourrez continuez a aider des jeunes comme Fiona et Benoît... Merci à vous parents de nous avoir soutenu et d'avoir cru en nous et vos enfants... A tous un grand MERCI !!!

Écrit par : MERLIN | 29/11/2007

Les commentaires sont fermés.