Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2007

Loi du silence

Fiona a eu la chance, il y a un peu plus de 2 ans de bénéficier de la CF au centre, rebaptisée d’ailleurs par les professionnels « langage facilité ».
Une formation a eu lieu au sein du centre, dispensée par une spécialiste, afin que la majorité des professionnels soient en capacité de communiquer avec les jeunes ou du moins de tenter de communiquer.
Il semblerait que cette communication ait très bien fonctionné avec un petit nombre de jeunes de l’IME dont Fiona, qui en faisait déjà à l’extérieur.
Mais au bout de quelque temps ce système de communication a été arrêté brutalement du jour au lendemain.
Certainement une polémique au sein du centre, les « j’y crois » et les « je n’y crois pas ». En fait, je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé mais le fait est, que les jeunes ont été privés subitement de leur moyen de communiquer.
Fiona a très mal vécu la situation et a été jusqu’à refuser de communiquer avec moi à la maison pendant plusieurs mois. Je la sentais malheureuse, frustrée et je ne parvenais plus à obtenir ne serait ce que quelques mots de sa part.
J’ai ressenti en elle un refus total de cette décision prise sans LEUR avis.

Puis, elle a écouté notre désaccord vis à vis de cette décision, vu notre démarche (qui n’a pas abouti) et peu à peu elle s’est laissée aller à nouveau à pointer.
Il lui reste une énorme rancœur dont elle parle facilement et elle emploie souvent le terme « la loi du silence » pour parler de cet arrêt de la CF à l’IME.
Elle a pour objectif de leur prouver qu’elle a des pensées sensées qui lui sont propres.
Elle a pour objectif de prouver que toutes les personnes comme elle pourraient surprendre les plus sceptiques pour peu qu’ils acceptent d’entendre.

Aujourd'hui, sommes nous si peu à entendre ? Et combien serons nous demain ?

Commentaires

Ma soeur a du attendre l'age de 37 ans pour pouvoir utiliser la Communication facilitée et elle n'a jamais pu l'utiliser en établissement. Même encore aujourd'hui 6 ans plus tard elle ne peut l'utiliser que dans un cadre familiale, quand on est interne en établissement cela fait très peu ! Je crois que déjà que la CF existe et que ma soeur puisse l'utiliser même très rarement c'est déjà très positif pour elle et pour nous aussi. Le peu de fois où elle peut l'utiliser elle choisit de faire des créations très majoritairement, c'est certains de ces textes qui sont sur babelle.web. Quand je vois l'intérêt que suscitent ces textes depuis que j'ai créé le site cet été, cela confirme ma conviction profonde que malgré les réticences, les esprits chagrins, la CF ne pourra que se développer pour les personnes mutiques qui ont des choses à dire. La CF suscite des oppositions fortes, des enthousiasmes énormes aussi, les 2 sont excessifs je pense, c'est normal c'est tellement particulier. Je pense qu'il faut rester calme dans toutes ces agitations car beaucoup de gens l'utilisent dans l'ombre en plus de Fiona ou Isabelle par exemple qui l'utilisent dans la lumière d'Internet. Et que toutes ces utilisations dans l'ombre et la lumière sont une force énorme qui s'imposera parce que malgré nos esprits cartésiens et l'état des connaissances de la science d'aujourd'hui les personnes mutiques ont leur voix et leur place autant que les autres et la CF peut leur permettre de l'exprimer. C'est un état de fait.

Écrit par : orangette | 06/11/2007

Pas de découragement...
Il faut continuer... Encore et encore...

Cette méthode, il faut la faire connaître, la faire grandir...

Je comprends que vous ne puissiez le dire sur le net, mais pouvez-vous me communiquer par mail la région dans laquelle vous êtes, et (éventuellement) les coordonnées du centre... J'ai une petite idée derrière la tête...

Écrit par : Danny | 06/11/2007

Pat, je n'ose même pas imaginer ce que peut ressentir une personne à qui on a donné la parole pour l'en priver brutalement quelques mois plus tard. Juste un exercice pour ceux comme moi qui se pose la question : rester une seule journée sans parler, sans écrire en se disant que vous pouvez le faire mais c'est interdit ... que dis-je une journée, une heure suffit, moi je ne tiens pas 10 minutes, c'est tout simplement insupportable. Nous qui le pouvons nous demandons à ces personnes de supporter l'insupportable mais qui sommes-nous pour avoir ce droit ? Je dis nous volontairement car qui ne dit mot conssent et aujourd'hui je ne peux plus dire je ne savais pas. Pat il faut agir, comment pouvons-nous t'aider, concrêtement.

Écrit par : justmarieD | 07/11/2007

Danny, Marie, je ne sais pas quelle aide peut être apportée pour que les enfants, les jeunes et moins jeunes aient un droit à la communication, que ce soit dans l'IME où est Fiona que dans tous les autres établissements.
Je pense que c'est par des actions comme celle d'Elisa, d'Isabelle, de Fiona et de tous que nous arriverons à faire connaître cette forme de communication.
Hélas, je ne peux imposer au centre ce système de communication pour ma fille.
Ce que je trouve déplaisant c'est la manière dont les jeunes en ont été privés subitement.
Je trouve dommage que la parole des professionnels qui y ont mis tout leur cœur, soient mise en doute. Je trouve dommage que l’on en arrive à faire des tests pour vérifier le geste du facilitant. Le doute, toujours le doute alors que ces jeunes n’attendent qu’une seule chose : s’exprimer !

L’IME vient de reprendre la désignation par le geste accompagné. C’est à dire, désigner le oui ou le non, et certainement des pictogrammes.
Je trouve illogique de croire en la fiabilité de la désignation et de ne pas croire en la CF.
Le jeune a de toutes manières besoin d’un facilitant pour lui soutenir la main.
Alors, j’espère que ce projet de communication qui semble refaire surface sera poursuivi et atteindra l’objectif qui avait été initialement fixé lors de la mise en place de la CF il y a quelques années.

Au cas où, j’essaye un autre système pour communiquer avec Fiona qui celui là ne pourra faire l’objet d’aucune réticence. Elle doit serrer ma main sur la bonne lettre lorsque je dis l’alphabet (le scaphandre et le papillon). Mais, Fiona a parfois des petits mouvements incontrôlés…c’est difficile même si nous sommes arrivés à obtenir quelques phrases.

A suivre.

Écrit par : Pat | 07/11/2007

Coucou, SUPER cette nouvelle technique !!! Je l'avais vu dans le film, d'ailleurs un certain Monsieur nommé Vincent Imbert a écrit un livre de cette façon... Je croise les doigts pour que ça marche, il n'y a pas de raison... Vas-y Fiona Vas-y... Bon là tu ne me vois pas mais imagine moi en Pom-Pom Girl !!!Wouaou... ça pète !!! hi hi hi... Gros bisous ma cop's

Écrit par : MERLIN | 08/11/2007

P'tit coucou en passant...
Belle journée !

Écrit par : Danny | 09/11/2007

Merci beaucoup Danny pour ce petit message !
Fiona va peut être faire une petite note ce soir, si le coeur lui en dit.
Bonne journée à vous aussi.

Écrit par : Pat | 09/11/2007

Bonjour Michèle !
Je crois que Fiona va avoir un de ses fameux fous rires quand elle va lire ton message ce soir.
Pompom girl...j'espère que tu vas nous la faire le 1er décembre !!
Bises

Écrit par : Pat | 09/11/2007

Oué moi aussi je viendrai faire la pom pom girl :)

bisous les belles

Écrit par : justmarieD | 09/11/2007

T'es même pas cap !!!

Écrit par : Pat | 09/11/2007

Les commentaires sont fermés.